AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Drôles de « retrouvailles ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Age du personnage : 23 ans
Messages : 221
Profession/Etudes : Sans emploi.
Pseudo : Stew
credits : Shiya
open pour un sujet ? : Oui bien sur

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Drôles de « retrouvailles ? »   Mer 10 Aoû - 0:10


Blake & Jessie




    Jessie était rentré hier de son long périple, et déjà elle avait apprit de mauvaises nouvelles. La jeune femme était partie pendant près de deux ans faire le tour des Etats-Unis, afin d’oublier un peu tout ce qui s’était passé à Hope Mills. Elle avait perdue l’une de ses meilleures amies Lynn, qu’elle connaissait depuis l’enfance, et par-dessous tout, avait passé la nuit avec Aidan, mari de Lynn et homme de qui elle a toujours été amoureuse. Bien sur, et heureusement Lynn ne le saurait jamais, mais cela n’empêchait pas Jessie de se sentir très mal. C’est pourquoi elle avait entamé un long voyage à travers le pays pour se reconstruire en quelque sorte. Elle savait que le retour aux sources allait être difficile, mais ne pensait pas qu’il serait si dramatique. La ville avait en fait, une ou deux semaines auparavant, été ravagé par une tempête, et avait fait beaucoup de dégâts. En plus de dégâts matériaux, certaines personnes avaient été emmenées à l’hôpital pour blessures plus ou moins graves.
    C’est en allant acheter le journal qu’elle avait entendu deux jeunes femmes parlaient : « Qu’en est-il du jeune Tanner après son grave accident ? ». La simple prononciation du nom de famille l’avait fait frémir. Tanner était le nom de famille de Lynn, son amie décédée d’une grave maladie plusieurs années auparavant, mais c’était également le nom de famille de Noam, son frère aîné. Elle écouta donc attentivement le reste de la conversation : « Je ne sais pas, il est apparemment dans le coma, et on ne sait pas s’il va s’en sortir ». S’en fut trop pour Jessie. Pourtant timide et assez discrète, la jolie brune les interrompit : « Est-ce que vous parlez de Noam ? Noam Tanner ? ». Elle ne voulait même pas entendre la réponse, mais attendit que l’une des deux lui réponde : « Oui c’est bien lui… Il s’est fait renversé par une voiture durant la tempête… Vous le connaissiez ?». Jessie n’en revenait pas. Elle s’en alla en courant. Pourquoi parlait-elle au passé ? Noam n’était pas mort, il était dans le coma. Il ne pouvait pas mourir, pas lui ! Ni une ni deux, Jessie, complètement déboussolée par cette nouvelle, prit les transports en commun pour se rendre à l’hôpital. Elle devait voir Noam. Il était son ami. Il l’avait toujours soutenu, et là c’est lui qui avait besoin de son soutien. Pendant tout le trajet, elle repensa à tous les moments qu’ils avaient passés ensemble : ils étaient nombreux. Noam avait été pendant longtemps le garçon avec qui elle faisait les 400 coups. Au lycée, ils se retrouvaient souvent chez le directeur suite à des conneries. Elle ria à ces derniers souvenirs. « Ressaisis-toi Jessie, il n’est pas mort ! » pensa la jeune femme.

    Le bus ne la déposa pas devant l’hôpital, elle dut donc marcher un peu. Elle voulait presser le pas, mais se dit que si elle croisait l’un de ses autres amis : Charly en particulier, celle-ci ne la laisserait surement pas le voir, alors elle marcha doucement, guettant les alentours. Elle arriva bientôt sur le parking du bâtiment, quand un jeune homme au loin retenu son attention. Il était grand, brun, plutôt bien habillé… c’était Noam. Elle en était sure, c’était lui ! Il s’était réveillé ! Pendant un instant, elle se dit que les deux filles qui parlaient au kiosque à journaux n’étaient rien d’autre que des menteuses, cherchant juste à attirer les regards sur elle. Elle se mit à courir dans sa direction, en criant des « Noam, Noam » à chaque pas.
    Il se retourna en entendant son prénom, et Jessie éclata de rire, et en sanglot en même temps. Elle lui sauta dans les bras, vraiment heureuse de le voir :

    « Noam ! Tu es réveillé ! Je suis tellement contente de te revoir »

    Elle ne le lâchait pas, alors après quelques secondes, c’est lui qui se retira de son étreinte, la regardant droit dans les yeux…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 238
Pseudo : VIP
credits : moi
open pour un sujet ? : yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

♠ Ce qui me brise, c'est pas que tu t'appuies trop sur moi, c'est que tu m'abandonnes

MessageSujet: Re: Drôles de « retrouvailles ? »   Mer 10 Aoû - 3:11



Jessie & Blake




Des heures, des jours, des semaines maintenant. Des semaines et bientôt, il s’agirait de mois. C’était ainsi que bientôt il compterait le coma de Noam. Le jour de la tragédie, il était là. Ils étaient pratiquement tous là. A se crêper le chignon ou à se taper dessus comme en prouve encore l’hématome jaunâtre qu’il a sous l’œil. Il évite de laisser son esprit divaguer sur ce jour là. C’était comme le jour où Boone était mort. Ce genre d’évènement n’était pas difficile à vivre. En fait il vous poursuivait au-delà de votre existence. Il n’y avait pas un instant où il sort de votre esprit. Lorsqu’il passe devant le Bones, il regarde le carrefour et l’image de Noam, la plus affreuse qui soit, vient le paralyser. Il ne veut pas tenir à lui. Il refuse d’être proche de lui. Et pourtant, il s’étaient liés. Etait-ce les liens du sang qui s’étaient resoudé malgré son refus. Blake n’en savait. Ces derniers temps, il ne savait rien. Est-ce que Noam s’en sortirait ? Il l’espérait. Au moins pour Noaly. Quant à son histoire avec Charly, c’était une autre paire de manche. Ces derniers jours, il n’avait pas vu Regan. Ils ne s’étaient pas reparlé et il crevait de trouille à ce qu’elle pourrait penser de lui. Parce qu’il sait qu’elle est contre la violence. Et à vrai dire, il n’est pas ce genre de type. Il est juste Blake, celui qui aime sa solitude mais qui ne supporte pas qu’on fasse du mal du femmes et aux enfants. Malgré cette enfance des plus coriaces, il possédait encore quelques valeurs.

Sur le parking de l’hôpital, il reste appuyé contre sa voiture. Son regard posé sur les portes des urgences. Il ignore si Regan est de service aujourd’hui. Il s’est coupé du monde depuis l’accident. Reclus dans sa solitude et surtout derrière cette carapace. Il s’était montré humain ces derniers temps et la vie venait à lui rappeler qu’on peut encore le briser. Se balançant machinalement d’avant en arrière comme l’aurait fait un enfant, il tente de se convaincre qu’il doit le faire. Aller voir Noam. Accepter de ne pas avoir été celui qui a été fauché. Mais surtout accepter d’avoir un frère. Jumeau. Accepter cette famille. Les portes des urgences s’ouvrent et il s’attend à voir un médecin sortir mais ce sont des ambulanciers arrivés un peu plus tôt. Il soupire quand il entend soudainement le prénom de Noam qui est crié. Par crainte, inquiétude ou surprise, il finit par se retourner mais il n’a pas le temps d’articuler un mot qu’une jeune femme se jette dans ses bras, l’appelant Noam. Elle semblait vraiment heureuse à en voir sa réaction. Sauf qu’il n’était pas Noam et ne pourrait jamais l’être. Se pinçant les lèvres, il se détache de la jeune femme avant de vriller son regard dans le sien. Elle ne savait pas. Elle ne savait rien. Il fronce un instant les sourcils et détourne les yeux.

« Noam est toujours aux soins intensifs. » expliqua-t-il surement trop abruptement. Parce qu’il était son jumeau, il se devait de tout connaître de sa vie. Pourtant, il ne l’a jamais voulu. Relevant les yeux vers elle, il y distingua une sorte d’embarras, de malaise et de curiosité. « Je suis Blake… son… frère. » Ses mots lui écorchent les lèvres mais il se doit de l’accepter. Tout comme le fait qu’il est bien possible que Noam ne se réveille jamais. « Jessie, c’est ça ? » demande-t-il avec un triste sourire. « J’ai vu des photos au bar… et chez lui. » hausse-t-il les épaules comme pour s’excuser de savoir. Il la voit accuser le coup et peut être blêmir par la même occasion. « ça va aller ? Tu veux que j’appelle un médecin ? » Tout le paradoxe était là. Il pouvait appeler un médecin mais il était incapable de rendre visite à Noam. Blake avait un passé. Un passé qu’il taisait depuis trop longtemps et qui lui bouffait l’existence. Un passé qui pourrait bien lui exploser à la figure un jour. Il observa alors un peu plus la jeune femme. Elle était mignonne. Brune aux yeux clairs. Il n’y a pas si longtemps, il l’aurait surement dragué. Blake a changé. Il a évolué. Peut-être pas pour devenir quelqu’un de meilleur mais pour la première fois de sa vie, il n’a pas fui. Il est resté. Et peut être que cette décision n’est dû qu’à l’une des rares personnes qui est parvenue à lui arracher quelques aveux sur son enfance.




_________________

Lost and afraid to be with you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t151-n-blake-rivers-no-one-knows-what-its-like-to-be-the-bad-man-to-be-the-sad-man http://dont-stop-believin.forumactif.com/t63-rivers-come-with-me-in-hell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t56-n-blake-rivers
avatar
Age du personnage : 23 ans
Messages : 221
Profession/Etudes : Sans emploi.
Pseudo : Stew
credits : Shiya
open pour un sujet ? : Oui bien sur

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Re: Drôles de « retrouvailles ? »   Jeu 11 Aoû - 21:31

    C’était un coup de massue que Jessie venait de recevoir. Pourtant persuadée que c’était bel et bien Noam Tanner, l’un de ses meilleurs amis devant ses yeux, elle s’était complètement gourée. Comment aurait-elle pu se tromper ? Elle connaissait Noam depuis des années et des années, se tromper était donc inimaginable. Pourtant, il lui avait annoncé que Noam était encore en soin intensif. Alors qui était-il ? La jeune femme ne comprenait pas, et se sentit gênée d’avoir sauté dans ses bras comme ça :

    « Oh excuse moi, je pensais vraiment que c’était Noam. Mais… qui es-tu ? » .

    Il lui lâcha difficilement qu’il s’appelait Blake, et qu’il était le frère de Noam. Jumeau évidemment. Elle ne sut quoi dire. Alors il continua : « Jessie c’est ça ? ». Comment savait-il ? Comme s’il avait lu dans ses pensées, il se justifia en indiquant qu’il avait vu des photos au bar et chez Noam. Bien sur. Elle aurait du y penser. Elle, Noam, Charly et tous ses autres amis étaient en photo au bar de Charly. Mais ce n’est pas vraiment ce qui la choquait. Noam avait un frère jumeau. Et il était là devant ses yeux. Pleins de suggestions lui passèrent par la tête, était-il aussi le frère de Lynn ? Les Tanner l’avaient-ils abandonné à la naissance. Pleins de questions qu’elle n’osa bien sur pas demander. Et qu’elle ne lui demanderait certainement jamais, parce que parler du passé était une chose que Jessie n’arrivait pas non plus à faire. Noam avait un frère jumeau comme elle en avait eu un. Blake avait un frère jumeau, qu’il était sur le point de perdre comme Jessie avait perdu le sien. Ce que seule son amie Lynn savait. Elle ne pouvait que comprendre ce qu’il ressentait en ce moment. La remontée de ses souvenirs fut un véritable cauchemar pour la jeune fille, qui du se lire sur son visage puisque Blake lui demanda si elle voulait qu’il appelle un médecin. Elle prit du temps à lui répondre, encore sous le choc, et du même se retenir au jeune garçon pour ne pas tomber.

    « Non…ça va aller…enfin je crois ».

    Elle avait encore du mal à y croire. Si elle était choquée, elle se demandait comment Noam avait réagi en apprenant qu’il avait un frère jumeau. Et aussi comment tous ses amis avaient réagi. L’acceptait-il parmi les leurs, ou le repoussait-il ?
    C’est sur cette idée que Jessie entama la conversation avec lui :

    « Tu as rencontré les autres ? ». Elle ne voulait pas être indiscrète, mais sa curiosité l’avait emporté. « On n’est pas obligé d’en parler si tu ne veux pas… c’est juste que je trouve ça…curieux ».


    Elle avait complètement perdu l’envie d’aller voir Noam. Elle voulait le voir c’est sur, mais elle n’aimait pas vraiment les hôpitaux alors rester là avec Blake, qui lui paraissait sympa au premier abord, semblait la meilleure idée pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 238
Pseudo : VIP
credits : moi
open pour un sujet ? : yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

♠ Ce qui me brise, c'est pas que tu t'appuies trop sur moi, c'est que tu m'abandonnes

MessageSujet: Re: Drôles de « retrouvailles ? »   Dim 14 Aoû - 1:55




Sur le coup, il n’avait pas souhaité être brutal. Visiblement, il existait encore des personnes dans la vie de Noam, qui ignorait tout de leur histoire. Des histoires de familles qu’il aurait préféré ignorer à vrai dire. Il sait qu’il a un demi-frère et une sœur qui se balade dans cette ville. Il ne leur reproche pas grand-chose. Blake tente malgré tout de se protéger de ce que cette famille représente. Il en a vu beaucoup par le passé et la mort de Boone, son meilleur ami qu’il considérait comme son frère, le hante encore. La famille finit tôt ou tard par vous abandonner, c’est ce que cette voix lui répète sans cesse. Noam n’y fera pas exception. Personne n’y fait exception. A chaque bonne action qu’il tente de faire, il y a toujours une tragédie qui s’en suit. C’est pourquoi Blake ne peut pas aller jusqu’à cette chambre. Entrer dans l’hôpital lui est déjà compliqué mais lorsque la bande de Noam se trouve près de lui, c’est décuplé. Il sait combien tous sont proches. Ils possèdent un peu de ce lien spécial. Un lien qui s’est tissé et consolidé au fil des années. Lui se sent toujours mal. Parce qu’il aurait dû faire parti de la bande ? Il n’en sait rien. Tout comme l’idée qui le travaille, en se demandant quel type il serait devenu en grandissant aux cotés de son frère. Son atèle recouvre toujours sa main droite. Souvenir de ce jour tragique. Noam percute une voiture et lui, jette son poing dans un mur en béton. Et le mur a gagné haut la main ! Il allait devoir retourner à l’hôpital tôt ou tard pour se faire enlever l’atèle mais également pour vérifier s’il n’y a pas d’autres lésions. Ça voulait dire croiser Regan. Et ça, il ne savait pas comment le gérer. Il ne savait pas comment qualifier leur relation. Tout était bien trop compliqué depuis qu’il avait foutu les pieds dans cette ville.

Encore appuyé contre sa voiture, il laissa son regard glisser sur la jeune femme qui venait de le confondre avec Noam. Il hésita. C’était pas ses oignons. Se mêler des affaires des uns et des autres, c’était bon pour Charly. Lui, il détestait toutes ses rumeurs et ce qui va avec. Il préfère vivre seul, loin de ses personnes à qui il pourrait donner le droit de le blesser. Jessie, ça devait être elle. Après tout, c’était la seule qui manquait à l’appel avec Aidan. Le calcul était vite fait. Blake se doutait qu’elle devait encore accuser le choc de la nouvelle et de ses propos. Il pouvait comprendre que ça soit difficile. A la pâleur qui envahit son visage, il espérait bien qu’elle n’allait pas lui faire une syncope, manquerait plus qu’elle s’évanouisse à cause de lui. Se retenant à lui, elle lui répondit qu’elle allait sans remettre. Bien que lui n’était pas totalement convaincu. Il ne la connaissait pas réellement et savait dans le fond qu’un bon paquet de question devait tourner dans sa tête.

A croire que tout le monde voulait disséquer sa vie pour savoir pourquoi il était si distant et mystérieux. Les gens ne pouvaient pas se faire à l’idée qu’il n’avait simplement pas envie que sa vie soit connue de tous ? La fixant, à travers son regard il y lut cette curiosité à laquelle il est habitué mais surtout, une envie de le connaître. Lui, Blake mais il y avait tant d’humilité et de douceur à travers son regard, que le doute qu’il éprouvait toujours vis-à-vis de cette bande, se dissipa.

« Difficile de ne pas les rencontrer dans cette ville. » ironise-t-il. C’est pas qu’il ne veut pas en parler. Mais lorsqu’on parle d’un membre, tous les autres entrent également dans la conversation. « Curieux ? Que Noam ait un jumeau ? Si y’avait que ça, je dirais que c’est banal… » soupire-t-il alors en jetant un regard vers la porte des urgences qui s’ouvrait sur des policiers qui sortaient fumer une clope. « Je déteste les hôpitaux. Ça sent toujours la mort à l’intérieur. » marmonne-t-il plus pour lui-même qu’autre chose. « Tu peux aller le voir… les visites sont autorisées à la famille et aux amis proches. »




_________________

Lost and afraid to be with you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t151-n-blake-rivers-no-one-knows-what-its-like-to-be-the-bad-man-to-be-the-sad-man http://dont-stop-believin.forumactif.com/t63-rivers-come-with-me-in-hell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t56-n-blake-rivers
avatar
Age du personnage : 23 ans
Messages : 221
Profession/Etudes : Sans emploi.
Pseudo : Stew
credits : Shiya
open pour un sujet ? : Oui bien sur

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Re: Drôles de « retrouvailles ? »   Lun 15 Aoû - 12:32



    Jessie se sentait de plus en plus mal. Elle avait l’air d’une idiote. Elle venait de sauter dans les bras d’un parfait inconnu, et là elle en venait à lui poser des questions presque indiscrètes. Elle se doutait qu’il ne devait pas se sentir très bien dans cette ville, et eut un sentiment de compassion. Jessie non plus n’était pas la bienvenue à Hope Mills, ou du moins elle ne l’était plus depuis le soir où elle avait embrassé Aidan, le fiancé de sa meilleure amie décédée, et fuit comme une criminelle. Elle n’avait pas encore revue ses anciens amis, et ne s’attendaient pas à des grandes retrouvailles, des embrassades et des « Tu nous as manqué ». Elle avait mérité ce qui l’attendait. Elle avait mérité que tous lui en veuillent d’être partis. Qu’Aidan lui en veuille d’avoir trahi Lynn. Mais Jessie avait quand même décidé de revenir à Hope Mills. Cette ville était gravée en elle, elle n’avait pas pu s’empêcher d’y revenir.
    La seule personne qui aurait pu ne pas lui en vouloir d’être revenue était Noam. Non pas forcément par amitié, mais parce que lui aussi était parti. Lui non plus n’avait plus supporté l’ambiance qui régnait dans les parages. Elle pensa aussi à Josh, avec qui elle était très proche, et qui elle espérait, ne mettrait pas longtemps avant de lui pardonner.
    Elle n’avait pas croisé Charly, ni Aidan, ni Joyce, ni même aucun d’entre eux à part le parfait sosie de Noam. Enfin si elle les avait croisé, mais s’était caché à chaque fois, peur de leur réaction. Elle attendait quelques jours avant de les rencontré, pour leur laisser le temps d’accuser la nouvelle. Elle était sure que tous étaient au courant de son retour, car de toute façon il est difficile de faire preuve de discrétion dans une ville comme Hope Mills où les moindres faits et gestes de ses principaux habitants sont décortiqués avec soin.

    Jessie avait été trop curieuse avec le sosie de Noam, elle ironisa donc à son tour, histoire de détendre un peu l’ambiance : « Difficile tu dis ? Je dirais même impossible ! ». Il expliqua à Jessie qu’il n’était pas vraiment curieux que Noam est un jumeau. Ce qu’elle pensait aussi. Mais elle n’avait pas su quoi dire, et c’était les premiers mots qu’il lui était sorti de la tête. « Tu as raison. De toute façon, plus rien ne m’étonne dans cette ville ». Blake regarda vers l’hôpital, et Jessie suivit son regard. Elle resta boquée devant cette image. Elle se revit quelques années plus tôt, au même endroit, fixant les portes sans pouvoir y rentrer. Lynn était à l’intérieur, comme Noam aujourd’hui, sur son lit d’hôpital à attendre la fin. Elle était entrée, poussé par son ami Aidan, mais le regrettait encore. « Non… Je ne peux pas… ». Elle était sur le point de lui sortir l’excuse qu’elle n’était pas prête à croiser Charly, ou un autre des ses anciens amis, mais elle se ravisa. « Ou plutôt je ne veux pas le voir… Pas dans cet état là, pas dans ces circonstances ». Elle regarda son interlocuteur, et se sentit gênée de lui avoir confié ce qu’elle ressentait, de lui avoir clairement dit qu’elle ne voulait pas voir son meilleur ami. Elle aurait préféré gardé ça pour elle, mais bizarrement, elle savait qu’il ne la blâmerait pas comme l’aurait fait tous ces amis…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 238
Pseudo : VIP
credits : moi
open pour un sujet ? : yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

♠ Ce qui me brise, c'est pas que tu t'appuies trop sur moi, c'est que tu m'abandonnes

MessageSujet: Re: Drôles de « retrouvailles ? »   Mar 16 Aoû - 1:39



Face à elle, il accuse encore le choc. Blake se devait d’être honnête. Il n’avait pas été accueilli à bras ouvert lorsque l’annonce de sa parenté avec Noam fut établie. Certes, il ne s’est jamais montré très fraternel. Il a même jusqu’alors nier et refuser littéralement d’être affilié à Noam. Beaucoup pensait qu’il n’avait un sale caractère et qu’il n’était qu’un musicien sans talent. Qu’il n’existait que foutre un peu plus le bordel partout où il passait. Personne ne savait réellement qui était Blake. Ce qu’il dissimulait sous cette carapace en fer forgé. Sous cette fausse assurance et cet air mystérieux. Il trimballait un passé difficile mais ne s’en plaignait pas. Il vivait sans se soucier des autres. Sans se soucier de cette famille biologique. Du moins, il y avait cru. Jusqu’à ce qu’il voit Noam dans cette marre de sang. Ce jour-là, il était sur les lieux de l’accident. Et il était resté les bras ballants durant de longues secondes avant de sortir de sa torpeur et de venir en aide à son frère. Il avait su alors qu’en dépit de tous ses efforts, Noam et lui étaient liés. Pas comme de simples frères. C’était plus compliqué, plus intense. Un lien invisible mais puissant. Pourtant, Blake n’avait jamais soupçonné qu’il puisse être attaché à ce frère précisément. Mais aujourd’hui il sait et tente de l’accepter bien qu’il n’arrive toujours pas à lui rendre visite. Il est persuadé que ça ne changera rien.

Devant le flot de question de Jessie, il marque une hésitation mais vient pourtant à lui répondre sans lui cacher la teneur de ses relations avec les autres membres de la bande. La réponse de Jessie, lui tire un vague sourire. « Ouais… Disons que mes rapports avec eux ne sont pas vraiment cordiaux. » Et c’était peu dire. Il avait fracassé le nez de Josh, se prenait tout le temps la tête avec Charly… Et quant à Joyce, ils vivaient sous le même toit et parfois la cohabitation s’avérait difficile mais c’était peut-être avec elle qu’il avait le plus d’affinités jusque-là. « Noam essayait de nous réunir… visiblement nos parents biologiques s’étaient appliqués à dissimuler bien des secrets. Ça foutait Noam en rogne et il n’avait de cesse de réunir notre fratrie… » hausse-t-il les épaules lorsque son regard est absorbé par les portes des urgences pour en voir sortir des policiers. Il en vint à lui proposer de rendre visite à Noam. Elle pouvait y aller, même si lui resterait encore un moment sur le parking avant de rentrer chez lui. C’était devenu un petit rituel depuis quelques semaines. Son refus eut pour effet de le sortir de ses pensées et il riva son regard au sien. « Beaucoup le voit comme un égoïste. » confie-t-il avant de détourner les yeux. « Il est juste paumé. La vérité le tue à petit feu. Les Tanner, Lynn… Noaly… Il n’a pas su le gérer et aujourd’hui, il est dans le coma. Même Charly lui en veut… C’est le monde à l’envers. C’était la seule capable de l’aider à traverser cette crise. » Il était sincère. Pendant un moment, il avait vu Noam retrouver un équilibre et le sourire auprès de Charly. Mais du jour où elle l’avait largué, Noam avait vu le sol s’ouvrir sous ses pieds et il s’était lentement laissé glisser bien qu’il se battait pour avoir une espèce de vie décente. Il croyait avoir une vie mais la vérité c’était qu’il laissait une fois de plus les ténèbres l’entourer. Il avait besoin de Charly, de sa famille, de ses amis. Et Blake faisait partie de ses personnes qu’il le veuille ou non.



_________________

Lost and afraid to be with you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t151-n-blake-rivers-no-one-knows-what-its-like-to-be-the-bad-man-to-be-the-sad-man http://dont-stop-believin.forumactif.com/t63-rivers-come-with-me-in-hell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t56-n-blake-rivers
avatar
Age du personnage : 23 ans
Messages : 221
Profession/Etudes : Sans emploi.
Pseudo : Stew
credits : Shiya
open pour un sujet ? : Oui bien sur

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Re: Drôles de « retrouvailles ? »   Mar 16 Aoû - 17:00



    Si Jessie ne voulait pas voir Noam allongé sur son lit d’hôpital, des fils et perfusions sur tout le corps, c’était simplement parce que ça ne lui ressemblait pas. Jessie connaissait Noam depuis toute petite, puisqu’elle l’avait rencontré en même temps que Lynn, Charly et Aidan, et l’adorait. Bien qu’elle adorait les autres de la bande aussi, Noam était différent avec elle. Avec lui, Jessie avait fait tous les coups tordus inimaginables. Il avait été pendant longtemps son compagnon de farces. Si elle devait compter le nombre de fois où ils se sont retrouvés chez le directeur, il lui en faudrait du temps. Puis, en grandissant, Noam était devenu le petit-ami de Charly, Lynn et Aidan se sont également mis ensemble. Très vite, Lynn et Aidan se sont mariés, Charly et Noam ont rompu, et ce dernier s’est rendu compte que Jessie ressentait plus que de l’amitié envers Aidan, le mari de sa sœur, ce qui les a en quelque sorte rapprochés.

    Blake hésita un instant avant de répondre à Jessie concernant ses relations avec les autres de la bande. Il s’était certainement dit qu’en parlant avec elle de Charly et les autres, elle irait tout leur raconté. « Je m’en doutais un peu… mais ils s’y feront, j’en suis persuadée ». Elle ne croyait pas un mot de ce qu’elle venait de dire, mais tentait juste de le rassurer. Certainement en vain d’ailleurs. « Ca ne m’étonne pas de lui. Noam est comme ça, la famille est sacrée pour lui… perdre Lynn a été plus que douloureux, et j’imagine qu’il essaie de retrouver ce lien qu’il avait avec elle… ». Jessie savait ce que c’était de perdre un frère, et même si elle n’avait que 3 ans à l’époque, elle ressentait encore souvent ce vide au fond d’elle. Fratrie, c’était le mot qu’il avait utilisé. Il y en avait donc d’autres ? Elle n’osa pas lui demander. Il la regarda ensuite dans les yeux pour lui parler. « Noam, un égoïste ? Pourquoi ça ? ». Jessie ne comprenait plus. Noam n’était pas égoïste ! Elle le connaissait trop pour savoir qu’il était loin de l’être. Alors comme ça, Charly lui en voulait ? Et qui était cette Noaly que Blake venait de citer ? « Tellement de choses se sont passés durant mon absence. Je n’aurais jamais du partir si longtemps… ». Jessie s’en voulait plus que jamais de ne pas avoir été présente pour Noam. Pour Charly. Pour Josh, Joyce et surtout pour Aidan. Elle avait été lâche, et n’avait plus sa place ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 238
Pseudo : VIP
credits : moi
open pour un sujet ? : yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

♠ Ce qui me brise, c'est pas que tu t'appuies trop sur moi, c'est que tu m'abandonnes

MessageSujet: Re: Drôles de « retrouvailles ? »   Sam 20 Aoû - 2:12



Un petit rire cynique franchit les lèvres de Blake à la remarque de Jessie. Elle était persuadée que les autres finiront par l’accepter ? Elle était bien loin de savoir ce qui se tramait avec Josh et encore moins avec Charly. Blake ne ressemblait pas à Noam et sur bien des points. Pourtant ils se ressemblaient tant sur d’autres. Blake comprenait Noam et pourtant, il n’était pas celui qui – selon lui – parviendrait à aider Noam. Pour la simple et bonne raison que seul Noam peut trouver la réponse à ses tourments. Charly aurait pu lui être d’une aide précieuse mais elle a fait la chose la plus redoutable selon lui, elle la repoussé alors qu’il n’aurait demandé qu’un peu de sa présence. Quant à lui, il savait que pour de multiples raisons, il ne serait jamais le bienvenu dans leur bande. La seule que Blake considérait différemment, c’était Joyce. Dans l’histoire elle était la suisse et rêvait de le voir se rabibocher avec Noam. Et ce malgré cette relation compliqué et ambiguë qu’il partageait. « Pas la peine de me mentir. Je suis pas Noam et puis… j’ai confronté Charly à la vérité, et j’ai pété le nez à Josh. Je pense pas qu’ils passeront l’éponge comme ça… surtout Charly. » Avoue-t-il finalement. Elle avait du caractère, était rancunière comme pas deux mais il savait qu’elle tenait à Noam malgré qu’elle laissait paraitre tout l’inverse. A l’écouter parler de Noam, il se sentait touché. Elle tenait à lui avec une force évidente. Son amitié pour lui était sincère, naturelle et ne semblait pas avoir souffert malgré les années. Quelque part, il enviait cette relation mais Blake avait conscience que les projets de Noam risquaient de ne jamais se réaliser. « Noam a souffert de la mort de Lynn, c’est indéniable… mais ce qui l’a fait sombré, c’est de découvrir la vérité sur les Tanner. Qu’ils lui avaient menti durant toute son existence. Noam ne l’a pas supporté… » Soupire-t-il en songeant à leur première rencontre où Noam était complètement saoul. Jour où Blake fit la connaissance de son jumeau et de l’addiction de l’alcool de ce dernier. Ces deux dernières années ont été un calvaire pour Noam. Et pourtant, il est revenu ici pour essayer d’arranger les choses. « Il cherche pas à la remplacer. Il veut qu’on soit tous réunis… Et si je comprends sa démarche, je ne suis pas de son avis. Il y aura forcément l’un d’entre nous qui finira par quitter le nid. » Poursuit Blake, sachant pertinemment qu’ils n’auront jamais des rapports comme bien d’autres jumeaux. Ils avaient grandis dans des atmosphères différentes et Blake ne tenait pas à s’attacher à cette famille que Noam rêvait tant d’avoir.

Jessie redoublait de question. Etant donné son absence, il comprenait aisément. Elle ne connaissant pas le Noam dépendant de l’alcool. Elle ne connaissait pas le Noam papa et encore moins, celui qui avait donné un rein pour sa fille, ni même celui qui aurait tout fait pour sauver Charly et leur couple. Lui-même ne voyait pas en Noam une personne égoïste. Malgré ses problèmes, il tentait d’aller de l’avant. Sauf qu’on lui rappelait trop régulièrement ses erreurs. « Certaines personnes se font un plaisir de lui rappeler son départ, ses erreurs et que depuis son retour il lui arrive de se lamenter… sauf que les années ont passé, il a mûri et comprit ce qui était important dans la vie. Mais visiblement tout le monde n’en est pas au même stade que lui. » hausse-t-il les épaules. Il peut parler de Noam. Il le connait. Il sait par quoi il est passé, il connait exactement ses ressentiments, ce qu’il éprouve. Et paradoxalement, lui ne veut pas s’attacher à ce frère, et aux autres. Parce qu’il sait qu’un jour où l’autre, l’un d’entre eux viendrait à le briser. C’est pourquoi, il tient tant ses distances. « La fuite n’est pas fondamentalement une erreur. On est bien souvent dépassé par les évènements. On n’est pas prêt à faire face à la situation, alors on fait la première chose qui nous parait le mieux pour nous comme pour les autres… on disparait. Et pendant ce laps de temps, on oublie que y’a certaines personnes qui nous aiment assez pour nous soutenir dans ces épreuves. T’as pas à culpabiliser. Le monde s’est pas arrêté de tourner… tu as vécu d’autres expériences et tu as compris où se trouvait ta place. » Tout comme lui ne tenait pas en place habituellement. Si tant est que son chemin n’aurait jamais croisé celui de Regan, jamais il ne serait resté dans cette ville. Il le savait pertinemment, quand bien même toute sa famille biologique y vit. Et s’il était honnête avec lui-même, il avouerait qu’il reste également pour la petite Noaly. Après tout, elle est sa nièce. Une petite fille qui méritait de grandir avec ses deux parents. Raison qui le poussait à rester et à s’assurer qu’elle ne finirait pas dans le premier foyer des environs.




_________________

Lost and afraid to be with you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t151-n-blake-rivers-no-one-knows-what-its-like-to-be-the-bad-man-to-be-the-sad-man http://dont-stop-believin.forumactif.com/t63-rivers-come-with-me-in-hell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t56-n-blake-rivers
avatar
Age du personnage : 23 ans
Messages : 221
Profession/Etudes : Sans emploi.
Pseudo : Stew
credits : Shiya
open pour un sujet ? : Oui bien sur

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Re: Drôles de « retrouvailles ? »   Mar 23 Aoû - 0:08



    Jessie voulait savoir, et surtout comprendre ce qu’il s’était passé en son absence. Noam avait donc un frère jumeau, mais qui apparemment était très différent de lui. A la première approche, Blake semblait un peu froid, mais il faut dire que le sujet qu’ils abordaient n’était pas le plus drôle qu’il soit. Et d’après ce qu’elle avait comprise à son rire forcé, la rencontre avec les autres de la bande ne s’étaient pas très bien passés. Alors comme ça, il avait vue Charly, et frappait Josh : pas terrible comme approche. « Ah… » Répondit Jessie, un peu déconcertée. Elle ne sut quoi dire d’autre. La jeune Ferguson connaissait bien Charly, et il avait apparemment bien cerné le personnage : elle était très rancunière, raison pour laquelle Jessie avait préférée éviter les retrouvailles avec elle. Elle connaissait également Josh, pour cause, ils sont sortis ensemble à l’adolescence, et malgré leur rupture précoce sont restés de très grands amis. Elle sait qu’il peut être violent, mais pense qu’il a un bon fond. Que c’est son enfance qui l’a rendu ainsi, mais qu’il est un bon gars, surtout avec ses amis. « Oui, mais en même temps, qui l’aurait supporté ? ». Jessie ne savait pas trop quoi dire, mais elle avait toujours été comme ça. Jessie est celle qui écoute les autres se confier, et qui leur donne des conseils quand elle le peut. Il est très rare que ce soit l’inverse. Très rare que ce soit elle qui se confie aux gens, pas par manque de confiance mais juste car c’est son caractère qui est comme ça. En fait, les seules personnes à qui elle parle ouvertement sont Josh, qui a toujours su ce qu’elle ressentait pour Aidan, et maintenant Preston, avec qui elle partage tout depuis près d’un an et demi. Alors oui aujourd’hui, elle écoutait Blake se confiait. Parce qu’elle sentait qu’il en avait besoin. Comme elle en aurait eu besoin deux ans plus tôt avant de tout quitter pour partir. Blake n’avait pas comprit ce qu’elle avait dit. Bien sur que non Noam ne voulait pas remplacer Lynn, qui au passage, ce qui semblait de toute façon impossible pour Jessie, mais il voulait bel et bien retrouver cette famille, et ce lien qui manquait depuis la disparition de sa sœur. « Je n’ai pas dis ça. De toute façon, même s’il le voulait, il ne pourrait pas la remplacer. Lynn est irremplaçable. Je le sais bien crois moi… » . Oh bien oui elle le savait, notamment par rapport à Aidan et son amour pour la jeune Tanner. Elle continua : « C’est sur, mais ce n’est pas forcément une raison pour ne pas essayer. Même si vous êtes ensemble quelques mois, ou quelques années, ce sera déjà ça. Si j’avais la chance de passer même quelques minutes avec Max, je n’hésiterais pas une seconde ». Blake regarda Jessie d’un drôle d’air. Elle en avait trop dit. Elle n’avait pas fait attention à ses paroles, et venait de prononcer le nom de son frère jumeau décédé. Celui que même ses meilleurs amis, hormis Lynn et Preston, ne connaissent « l’existence ». Mais c’était ce qu’elle pensait. Si, comme Blake et Noam, elle avait la chance de voir à quoi ressemblerait son frère aujourd’hui, la chance de partageait des moments avec lui, elle n’hésiterait pas.

    Blake continua à parler de Noam, comme s’il le connaissait depuis toujours. Jessie l’écouta sans broncher, lui expliquant un peu la vie de son ami depuis son retour à Hope Mills. Alors voila ce qui attendait Jessie : la culpabilité, et les autres qui lui rappelleraient sans cesse ses erreurs. Elle pensa que si Noam se réveillait de son coma, elle serait là elle, pour l’épauler, l’aider et ne pas le juger. Et qu’il comprendrait ce qu’elle ressent, et inversement. Jessie avait bien comprit que ce qui faisait peur à Blake dans le fait de se lier à Noam n’était le fait de trouver un frère avec qui il s’entendrait, mais bien la peur de le perdre un jour. Ce qu’elle comprenait avec difficulté, mais qu’elle comprenait tout de même. « Tu ne veux pas faire parti de sa vie, et pourtant tu es là, à attendre impatiemment qu’il se réveille. Je ne suis pas là pour te juger ou quoique ce soit, mais ne voit pas que les mauvais côtés de ses retrouvailles avec Noam ». Il essaya ensuite de la rassurer, bien que ce ne fût surement pas son intention, quand à la fuite de Jessie. Ces quelques paroles eurent malgré tout un impact sur la jeune femme. Il avait raison : elle n’avait pas à culpabiliser, elle était revenue à Hope, et c’était le plus important. Pourtant, elle ne pouvait s’en empêcher : « Peut-être, mais c’est quand même ce que je ressens. Je ne peux pas m’empêcher de culpabiliser, surtout quand je vois tout ce qu’il s’est passé à Hope Mills ! Je me doutais que beaucoup de choses avaient changés, mais je t’avoue que j’étais loin de la vérité… ».

    Jessie venait de rentrer, et elle n’aurait jamais pensé apprendre d’un parfait inconnu, qui s’avère être le frère jumeau de Noam, tout ce qui avait changé dans sa ville…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 238
Pseudo : VIP
credits : moi
open pour un sujet ? : yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

♠ Ce qui me brise, c'est pas que tu t'appuies trop sur moi, c'est que tu m'abandonnes

MessageSujet: Re: Drôles de « retrouvailles ? »   Dim 28 Aoû - 15:54



Il ne la connaissait pas. Et c’était peut-être pour ça qu’il n’éprouvait pas cette difficulté de converser avec elle. Car même si elle faisait partie de cette bande, elle était peut-être la plus abordable et celle qui était la moins campé sur ses positions. De Noam, il savait que le strict nécessaire et en ce moment, plus que jamais, il n’avait pas besoin qu’on le rassure sur l’état de Noam. Blake n’était pas une brute, ni imbu de lui-même. Il gardait ses distances avec tout le monde car il savait ce que la souffrance engendrait. De plus, quelqu’un devait rester fort et confiant. Si les autres s’inquiétait pour Noam, lui il restait convaincu qu’il s’en sortirait parce que Noam est un battant mais surtout parce qu’il ne veut pas que sa fille connaisse le même sort que les autres membres de la fratrie. Révélant sa rencontre avec les autres de la bande, il fronça légèrement les sourcils à l’interlocution de Jessie. Pour ça, il était loin de ressembler aux autres.

Leur conversation se poursuivant, ils ne tardèrent pas à aborder la raison de la descente aux enfers de Noam. Blake comprenait que ce dernier se soit laissé entourer par les ténèbres. Lui avait vécu différemment la chose puisqu’il a toujours su avoir été adopté très jeune. Néanmoins, il n’éprouvait pas le besoin de connaitre ses racines. Il s’est construit tout seul. Peut-être pas de la meilleure façon qui soit mais il était devenu quelque avec un bon fond, même si ça n’était pas visible au premier coup d’œil. « Vous étiez là pour lui. Il aurait pu vous en parler… il a fait comme moi. Il a choisi la fuite… la facilité. Charly l’aurait aidé à remonter la pente. » Il en était convaincu. Car en dépit de tout. Des peurs de Charly, il restait persuadé qu’elle aimait encore profondément Noam. Car elle ne serait pas devenue cette femme sans lui. Mais il le taisait parce que certaines personnes lu riraient au nez. Parce qu’il n’était qu’un étranger ici.

Blake n’était pas le genre à prendre soin d’une famille. Il était l’électron libre, qui allait et venait à sa guise. Ainsi, il se sentait mal dans ce rôle de protecteur. Réunir cette famille, c’était le vœu de Noam, pas le sien. Il était bourru et préférait jouer à l’homme des cavernes plutôt que d’admettre qu’il a bel et bien une famille. Des personnes à aimer. Parce que ça lui est nouveau. Et que par le passé, la fin c’est toujours déroulé dans un bain de sang. Les mots de Jessie s’entrechoquaient dans son esprit mais il la laissait poursuivre l’écoutant sans l’interrompre. La fixant, il plissa les yeux comme pour deviner ce qui se tramait dans son esprit à l’évocation de ce Max. Il se pinça alors les lèvres. « Max ? Ton frère ? » demande-t-il par simple déduction. « Je suis pas de leur monde. J’ai eu une enfance très différente. Chaque jour, je devais me battre pour mon déjeuner. C’était la loi du plus fort… Etre une famille, je sais pas c’que c’est. Quand Noam a débarqué la seule chose que j’ai su faire, c’est le repousser encore et encore… parce que ça m’inquiète et que dans ma vie, tout se finit dans un bain de sang. » détourne-t-il la tête avant de la secouer pour chasser l’image de Boone en sang, sur l’asphalte et Courtney le suppliant de rester.

Pourtant, il ne pouvait nier partager un lien particulier avec Noam. Il le connaissait. Ses émotions. Sa vie. Il pouvait parler de Noam comme s’il avait grandi à son coté. Etait-ce dû au lien particulier que partagent les jumeaux ? Il n’en sait trop rien. Mais il sait combien Noam a des valeurs. L’espérance et la positivité de Jessie le mettait mal à l’aise. Elle ne comprenait pas. Il attirait les problèmes et le malheur. Et il voulait que Noam trouve sa place et soit heureux. Noaly avait besoin de ses parents. Ensemble serait le mieux. Mais si elle pouvait au moins avoir un père en bonne santé, ça serait un début. « Il s’agit pas des mauvais côtés… Ma présence à son coté ne ferait qu’empirer les choses. En dépit de tout ce qui nous oppose, je serais là pour lui… parce que sa fille mérite d’avoir un père et une mère. Tout le monde n’a pas cette opportunité. » s’aventure-t-il sur ce chemin dangereux. « Sache juste que tu ne me verras pas à son chevet… Je suis le jumeau démoniaque. Celui qui ne fait que l’enfoncer dans son mal être. Je ne peux pas l’aider. »

Lui-même n’était ici que depuis quelques mois mais, cette ville le rendait plus humain. Ça l’inquiétait mais il le taisait la plupart du temps. De toute façon, il n’était pas de nature très loquace. Entendre Jessie culpabiliser, l’agaçait un tant soit peu. « Les gens évoluent, les choses changent mais le principal reste intact. Votre bande est toujours soudée… C’est le principal non ? Et je commence à croire que Noaly est certainement celle qui vous permettra de vous retrouver… elle est preuve d’un amour solide. Son innocence vous rappellera que vous avez perdu Lynn mais vous y avez gagné une enfant qui ne demande qu’à mieux vous connaître tous. Même si elle est encore un bébé. Un jour, elle réclamera des milliers d’histoires sur ses parents et qui mieux que vous pourrez lui en fournir ? T’as pas été là pendant un moment, mais ça ne signifie pas que tu pensais pas à eux. » achève-t-il en soutenant son regard. Lui assurant qu’elle devait y croire. Noaly aurait besoin de chacun d’entre eux à certains moments de sa vie. Parce qu’une enfant ne demande qu’une chose de l’attention et de l’amour.




_________________

Lost and afraid to be with you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t151-n-blake-rivers-no-one-knows-what-its-like-to-be-the-bad-man-to-be-the-sad-man http://dont-stop-believin.forumactif.com/t63-rivers-come-with-me-in-hell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t56-n-blake-rivers
avatar
Age du personnage : 23 ans
Messages : 221
Profession/Etudes : Sans emploi.
Pseudo : Stew
credits : Shiya
open pour un sujet ? : Oui bien sur

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Re: Drôles de « retrouvailles ? »   Dim 11 Sep - 18:06



    Malgré la situation actuelle, Jessie se sentait bien en compagnie de Blake. Elle ne le connaissait pas, mais déjà elle l’appréciait. Il n’était pas comme Noam, elle le savait, et l’avait remarqué à la seconde où ils avaient commencé à converser, mais penser que c’était une bonne chose. Lui semblait distant, et froid, tandis que Noam était tout l’inverse. Et même s’il refusait de l’admettre, elle savait qu’il serait là pour Noam, maintenant, et demain, et tous les autres jours. Il était vrai que la bande était très unie, surtout à l’époque, et que si l’un d’entre eux avait décidé de détester quelqu’un, comme Sara, le reste de la bande suivrait le mouvement. Mais ils avaient tous bien grandis, et ce genre de puérilité était derrière eux. Quoique Charly prendrait certainement mal le fait que Jessie s’entende avec celui qu’elle déteste. De toute façon, quitte à ce qu’elle soit en colère contre Jessie, autant qu’elle le soit à fond, et pour de bonnes raisons.

    Quand Blake suggéra que Noam aurait du leur parler de ce qu’il avait découvert sur Lynn, et sur le reste de sa famille, Jessie se sentit gênée. Bien que la mort de son frère jumeau l’a hanté toujours, Jessie n’avait jamais réussie à en parler à d’autre personne qu’à Lynn. Pas même à Josh, son confident, ou encore Aidan, qui fut pendant un temps, plus qu’un meilleur ami pour elle. Alors elle comprenait Noam. Elle savait qu’il était dur de parler de certaines choses, même avec ses plus proches amis. Et puis, Noam était comme ça. Il n’aura pas voulu inquiéter les autres, surtout Charly, ou leur faire de la peine en leur annonçant que Lynn n’était pas sa vraie sœur. Tout comme Jessie, et Blake, il avait choisi de fuir. « Peut-être. Il n’avait surement pas envie d’être le centre de l’attention. Et puis, comment avouer à tes meilleurs amis, et à toi-même, que tu n’es pas celui que tu croyais être ? ». Bien sur que Charly l’aurait aidé à remonter la pente, comme toujours. Ces deux là étaient tellement liés, tellement amoureux, que le fait de savoir qu’ils n’étaient plus ensemble déboussola Jessie. Elles les admiraient, admirait leur histoire, leur amour.

    Jessie n’avait pas parlé de Max depuis des années. A vrai dire, depuis qu’elle avait tout raconté à Lynn, elle n’en avait plus parlé à personne. Pas même à Preston, alors que lui aussi avait perdu son frère. Elle aurait pu lui dire qu’elle le comprenait, qu’elle savait ce qu’il ressentait, mais n’en avait pas eu le courage face au désarroi et la tristesse de son ami quand lui-même lui avait tout expliqué. Mais Blake semblait différent. Elle ne le connaissait pas, et lui non plus, mais savait qu’elle pouvait lui dire. Jessie en avait aussi besoin de son côté. « Oui Max est mon frère, mon frère jumeau. Du moins, il était mon frère jumeau. Il est décédé quand on avait trois ans. C’est après cet accident qu’on a emménagé à Hope avec mes parents, et que j’ai rencontré toute la bande ». Il n’avait pas été curieux. Il n’avait pas non plus supplié Jess de lui raconter, mais elle l’avait fait. Elle le regarda ensuite, et ne prit même pas la peine de lui demander de ne rien dire. Pourquoi ? Parce qu’elle était sure qu’il ne le racontera à personne. Elle l’écouta ensuite parler de lui. A son tour, il se confiait. Comme pour la « remercier » de lui avoir parlé de l’un de ses secrets. Sa dernière phrase la fit gémir. « Bain de sang ». C’était bien ce qu’il venait de lui dire. Comme lui, elle ne fit que relever ces mots, sans lui en demander plus. « Un bain de sang ? ». Jessie ne savait que penser. Suite à ses mots, elle savait que ce qu’il avait vécu devait être terrible.

    Jessie avait eu ce lien particulier avec son frère, qu’elle ressentait encore parfois, comme s’il était encore vivant. Et elle était persuadée que Noam et Blake le ressentait aussi. Plus qu’un lien de sang, un lien qu’on ne peut expliquer. Le lien indescriptible qu’ont les jumeaux, à ce qu’il paraît. Il expliqua ensuite ce qu’il pensait de sa présence aux côtés de Noam. Comme précédemment, en apprenant que Noam avait un frère, Jessie fut sous le choc quand elle entendit Blake parlait d’une petite fille. La fille de Noam, et de Charly certainement. C’était donc la Noaly qu’il avait cité tout à l’heure. Noaly. Jessie comprit vite la signification de ce prénom : les prénoms de Noam et Charly mêlés. Ainsi, en plus d’être séparés, ils avaient une fille. Jessie savait qu’elle avait raté des choses, mais de là à apprendre que ces meilleurs amis avaient eu un enfant, c’était juste inimaginable. Elle était heureuse pour eux évidemment, et était même pressée de voir à quoi elle ressemblait. Il ajouta qu’elle ne le verrait jamais à son chevet. Ce n’était toute façon pas la meilleure chose à faire pensa t-elle. « Le principal, c’est que tu sois là. Même si tu n’es pas à son chevet, même si tu ne vas pas le voir une seule fois sur son lit d’hôpital, tu seras là. Et je suis sure qu’il le sait ». Elle continua, curieuse de savoir pour la petite : « Quel âge à leur enfant ? ». Blake avait raison. Noaly était certainement la meilleure raison qui soit pour que Noam se réveille.

    Notre bande était toujours soudée, c’est ce qu’il venait de dire. Elle ne savait pas trop. Ils étaient soudés oui, et même sans Jessie ou Noam ces dernières années, elle savait que leur amitié restait intacte. Même si Charly lui en voudrait encore longtemps, même si avec Aidan, les relations seraient compliquées, ils seraient toujours amis. C’était ça qui était spéciale en eux. Tout le monde savait que « la bande » comme ils l’appelaient resterait toujours liée. Avec Lynn et sans Lynn, bien qu'ils avaient souvent pensé le contraire. « Tu as certainement raison. Malgré tout, ils restent mes meilleurs amis, et je suis sure que je reste la leur aussi. Je t’avoue que j’ai hâte de voir cette petite bouille, en espérant que Charly me laisse l’approcher. C’est sur qu’on en aura des histoires à lui raconter. Tous autant qu’on est. » Parler de la petite Noaly apaisait la conversation. Un enfant est ce qu’il y a de plus pur et d’innocent, rien qu’en parler faisait sourire Jessie. Elle était le premier bébé de la bande, ce qui était quand même symbolique non ? Bien sur qu’elle avait pensé à eux pendant cette absence. Certainement plus qu’ils ne peuvent l’imaginer. Mais si elle avait eu le courage de rester, tout aurait été mieux. Et ça, même Blake ne pouvait le nier.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Drôles de « retrouvailles ? »   

Revenir en haut Aller en bas
 

Drôles de « retrouvailles ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hope Mills :: ▬ Hope Mills ▬ :: Cedar Oak-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit