AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Un moment de détente en chansons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

MessageSujet: Un moment de détente en chansons   Sam 9 Juil - 1:13

+



UN MOMENT DE DETENTE EN CHANSONS


Je suis arrivée depuis hier et déjà ma vie a changé, j'ai retrouvé Josh, mon cousin qui est comme un frère pour moi, puis j'ai fait la connaissance de Casey, un de ses amis. Il est vraiment sympa. Je vais me plaire ici.

Le ciel bleu et le soleil me donne envie de sortir, de découvrir un peu plus de ce qui pourrait-être ma nouvelle ville. Josh n'est pas disponible avant plusieurs heures alors autant en profiter et se ballader. Une bonne douche, un peu de maquillage, débardeur, jean et ballerines, un paquet de Kinder et une bouteille d'eau dans mon sac et je suis fin prête pour aller à la découverte de mon nouveau monde.

Mes pensées et mon instinct me guide à l'entrée d'un jolie parc, des statuts et autres monuments jonchent les allées. C'est tout simplement spendide, je m'émerveille devant un tel spectacle. C'est décidé, c'est ici que je viendrais faire mon yoga, méditer. Je m'enfonce un peu plus pour trouver un petit coin plus tranquille, loin des éclats de rire des enfants, aussi agréable et énergisant que ça puisse être, j'ai besoin d'un endroit paisible. Tout en marchant, mes pensées vont vers la journée d'hier, un moment intense. Un petit coin d'herbe, sous plusieurs saules pleureurs attire mon attention. Je m'approche et pénètre à travers les branches ornées de feuilles qui tombent sur le sol. Nous aurions adorés avoir un endroit comme celui-ci lorsque nous étions enfants Josh et moi.

Installée, le paquet de kinder ouvert, le délicieux nectar dans ma bouche j'envoie un texto à ma mère pour la rassurer. J'ai promis à mes parents de leurs donner des nouvelles tous les jours. Nous sommes très proche tout les trois. J'entend quelqu'un approcher. Une personne à l'air de s'installer à peine plus loin que moi. Un son mélodieux arrive à mes oreilles, des doigts qui gratte les cordes d'une guitare mélangée d'un voix grave. Un jeune homme est assis à côté de moi et joue un morceau qui me touche. Le son qui sort de sa bouche est tout simplement superbe. Je ne sais pas qui il est mais il a un talent incroyable. Par respect pour lui, je met mon portable en silencieux et ne fais aucuns bruits, il ne semble pas m'avoir vu. Je m'allonge sur le côté en direction de l'inconnu et je ferme les yeux me laissant envahir par la musique. J'attends qu'il termine pour doucement m'approcher. J'aimerais le félicité et surtout savoir si il se produit quelque part. J'ai envie de le revoir jouer. Il est assis contre le tron et à l'air de griboullier quelques chose sur un morceau de papier.

- "excusez-moi" Il relève la tête. Ce qui me frappe en premier c'est son regard à la fois glacial et doux. D'un vert intense. Je n'arrive pas à voir si je le dérange ou pas. Il a la beauté d'un ange déchu, ce que je veux dire c'est qu'il est d'une beauté aussi pure que celle d'un ange mais avec un visage et un regard dur, comme si il avait était déchu. Un visage qui je pense appartient à un homme qui a souffert.

- "Etes vous l'auteur de cette chanson ?"


Dernière édition par Lili Richardson le Sam 16 Juil - 19:35, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Pseudo : VIP
credits : moi
open pour un sujet ? : yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

♠ Ce qui me brise, c'est pas que tu t'appuies trop sur moi, c'est que tu m'abandonnes

MessageSujet: Re: Un moment de détente en chansons   Dim 10 Juil - 20:59





Les jours s’écoulent comme je sens doucement la vie disparaitre. Son âme s’éloigne. D’où me vient cet élan à son égard, je l’ignore. Ça me déchire de toute part, comme si finalement, nous avions commencé à nous lier, malgré mon refus. J’ai beau dire qu’il était sur la mauvaise pente et qu’il vivait les moments les plus difficiles de sa vie, ça n’était rien comparé à maintenant. Pour dire, j’arrivais même pas à foutre les pieds dans ce foutu hôpital. Regan me donnait quelques nouvelles. Elle me poussait à aller le voir mais je ne pouvais pas. Comme si j’avais le pressentiment que l’histoire allait se répéter. Qu’il mourrait comme ça a été le cas pour Boone. Alors non, je ne pouvais franchir à nouveau les portes des soins intensifs pour voir celui que j’admettais désormais comme étant mon frère.

Retiré au fond du parc, je suis installé contre un arbre, ma guitare pour unique compagnie. Ma fracture à la main m’empêche de jouer comme je le souhaiterais mais la musique qui s’échappe s’avère sans fausse note. Mon regard balayant le parc, je poursuis sur ma lancée comme seul au monde. Après tout, c’est ce que j’ai été pratiquement toute ma vie. Les choses changent, bien que j’en ais conscience, j’aimerais que certaines restent intactes. Parfois, j’ai envie de faire machine arrière et ne jamais avoir mis les pieds dans cette ville. C’est le sourire ravageur de Regan, cette façon qu’elle a d’être si mère poule et ces gestes qu’elle a parfois à mon égard, qui me pousse à songer que peut être j’ai abandonné une vie pour quelque chose que je mérite depuis bien longtemps. Songer à Regan est une souffrance perpétuelle car je marche toujours sur des œufs, ne sachant jamais comment je dois réagir vis-à-vis d’elle. Le type que j’étais jusqu’à, il y a si peu, a changé. A peine plus sociable, moins ours. Pourtant, dans cette ville, je sais que les gens ne cesseront de me comparer à Noam. Je ne serais jamais comme lui. Du moins, si les apparences jouent en ma défaveur, je sais que niveau caractère on est encore bien loin d’être sur la même longueur d’ondes.

Ma voix s’élève légèrement aux notes que j’égrène et le poids des mots me fait amplement réaliser que je suis à deux doigts de perdre celui qui pourrait peut être un jour me comprendre. Mais aujourd’hui n’est-ce pas lui qui a besoin de moi ? de ce lien étrange et indéfinnissable qui unit des jumeaux ? Je ne sais trop. Tout ce dont je m’aperçois c’est que bientôt sa fille devra certainement grandir sans ses parents et ça, je ne peux m’y faire. Je dois réagir et faire quelque chose mais Charly ne m’écoutera pas plus que par le passé. Les autres sont trop secoué par les dernières nouvelles. Et si l’accident de Noam était justement ce dont Charly avait besoin pour sortir de sa bulle et réaliser que l’avenir de sa fille ne tient plus qu’à elle. Je sors de mes pensées lorsqu’une voix m’interrompt quelques instants.

Rares étaient bien ceux qui s’excusaient de me déranger. A vrai dire, ma loquacité était minime, quant au ton, en règle générale, ça faisait reculer plus d’une personne.

« Oui. » Me contentais-je simplement de répondre. Une chanson qui s’adresse à toute personne ayant un jour perdu quelqu’un dans sa vie. Elle était typique des ballades américaines. C’était pas mon répertoire de prédilections mais dans un moment tel que celui-ci, ça m’aidait à réfléchir. Je pris un instant mon calepin pour noter quelques mots avant de relever les yeux vers la blondinette qui me faisait face. C’était le première fois que je la voyais. Je ne connaissais pas tout le monde. Encore heureux pour moi mais à cet instant, je sus que cette fille ne me lâcherais pas si facilement. Devais-je être l’ours Blake ou Blake le saint bernard ? « J’vous ai jamais vu dans le coin. Première visite du parc ? » changeais-je de sujet, me doutant alors qu’avec un peu de chance j’en saurais bientôt plus sur elle. Et pourquoi, elle s’intéresse à moi. Je sais que les musiciens attirent les filles et que je suis mignon mais de là me draguer en utilisant une telle méthode de drague, je crois pas que ça soit ça qui la motive.






_________________

Lost and afraid to be with you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t151-n-blake-rivers-no-one-knows-what-its-like-to-be-the-bad-man-to-be-the-sad-man http://dont-stop-believin.forumactif.com/t63-rivers-come-with-me-in-hell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t56-n-blake-rivers
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Un moment de détente en chansons   Lun 11 Juil - 0:26

Il répond positivement à ma question. N’étant arrivée qu’hier, je ne connais pas ce garçon, mais les paroles de sa chanson, son regard si triste et sa façon de me répondre en disent long sur lui. C’est le genre de personne qui vaut mieux avoir comme ami qu’ennemi je pense. Quoi qu’il en soit, sa souffrance, il sait comment la transformer en chef d’œuvre. Je suis rarement touchée par un texte, une mélodie. Mon dernier coup de cœur reste « Hey you » des Pink Floyd, et ça depuis des années, mais là elle vient de perdre sa place de numéro un. J’ai l’impression de le déranger, ça me gêne, mais c’était plus fort que moi, il fallait que je lui pause cette question. Je sais que je n’ai pas perdu Josh, mais elle me parle, je me suis mise dans sa peau et j’ai eu mal. J’ai eu la chance de n’avoir perdu qu’un de mes grand-père, et j’étais trop jeune pour me souvenir de lui, mais souvent je pense à ma réaction si je perdais l’un de mes parents, pire même les deux et honnêtement je ne sais pas si j’arriverais à ressortir la tête de l’eau. Probablement qu’avec le retour de Josh dans ma vie ça m’aiderais, parce que le connaissant il ne me laisserait pas m’enfoncer dans la dépression et me secourait.
Est t-il est conscient du talent qu’il a ? Il reprend l’écriture de son texte, il ne doit pas être d’humeur à parler, d’ailleurs je ne pense pas que se soit le style de garçon à avoir une conversation avec une inconnue. Je ne veux pas l’embêter plus longtemps, je lui dis juste avant de partir qu’elle est magnifique. Je n’ai pas envie qu’il pense que je le drague parce que ce n’est pas le cas du tout ou qu’il soit agacé par ma présence, après tout je suis rentrée sans invitation dans son intimité. Alors que j’allais le laisser, lui tournant déjà le dos, il me pose une question à son tour, finalement je me suis peut-être trompé sur lui, hum il faudrait que je révise mes cours de psychologie. Ou alors il est juste poli. Est-ce ma première visite du parc ? Je me retourne pour lui répondre.

-« Oui, je suis arrivée en ville hier. Je viens du Texas, et je suis venue ici pour retrouver mon cousin que j’avais perdu de vue depuis longtemps. Il travaille aujourd’hui donc j’en ai profité pour me balader et découvrir le coin. Pour être franche, ce parc est le premier endroit où je suis allée, il est superbe et cache certains endroits paisibles » Lui dis-je en souriant. "Vous êtes du coin ?" J’ai envie de lui demander si il se produit quelque part, dans un bar ou autre mais comme il n’a pas enchéri suite à ma question sur son titre que j’en déduis qu’il n’a pas envie d’en parler. Je suppose qu’il est biographique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Pseudo : VIP
credits : moi
open pour un sujet ? : yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

♠ Ce qui me brise, c'est pas que tu t'appuies trop sur moi, c'est que tu m'abandonnes

MessageSujet: Re: Un moment de détente en chansons   Mar 12 Juil - 19:38



Ma loquacité était à revoir, c’était certain mais ces derniers jours j’avais tendance à me couper du monde, me retranchant dans cette bulle où la souffrance ne m’atteignait pas. Comme une bulle en kevlar que rien ne peut transpercer. J’aurais dû savoir qu’un jour où l’autre Noam briserait cette carapace que je m’étais forgé. Parce que nous étions frères, jumeaux, et que lui mieux que personne pouvait mettre des mots sur mes émotions. J’avais tout fait à l’envers. En le repoussant, je n’avais fait qu’attiser son envie de me connaitre. Et moi, j’avais surement loupé l’occasion d’avoir quelqu’un dans ma vie qui soit apte à me comprendre, à m’épauler, à m’écouter lui parler du jour où Boone est mort, le jour où mon père m’a acheté cette guitare. Tant de souvenirs à la fois gais et déprimants. Ses sentiments qui faisaient entièrement parti de moi, sentiments qu’il avait déjà du ressentir à travers mon regard. A la différence qu’aujourd’hui, c’était sa vie qui était dans la balance.

Mes doigts pincent lentement les cordes alors que les notes s’égrènent dans une lente mélodie. Ma voix cassé et rauque couvre tout juste la mélodie trainante et poignante d’émotions. Les mots se forment naturellement sur mes lèvres. Je suis en pilote automatique. Je ne suis pas du genre à pleurer ou à me recueillir sur une tombe lorsque la souffrance me prend aux tripes. Seule la musique parvient à me faire évacuer cette souffrance que j’accumule au fur et à mesure. Je pense à Noam, aux autres, à Courtney, à mes parents, à Boone. A tous d’une manière ou d’une autre, je leur dois celui que je suis aujourd’hui. Et Regan. Peut-être à elle plus que les autres. Celle qui m’a appris que les bonnes choses peuvent se produire. Dans ma bulle, il me faut plusieurs secondes avant de reprendre contact avec la réalité. Je n’étais pas seul. Une femme. Qui me parlait. Je pris soin de noter quelques mots sur mon calepin avant de finalement m’adresser à elle. Elle venait d’arriver en ville visiblement. Elle m’expliqua venir du Texas pour retrouver son cousin. Elle découvrait donc la ville et le parc par la même occasion. Qui était elle ? Je n’en avais aucune idée, peut être même que ça serait la seule fois de ma fois que je croiserais cette blondinette. J’acquiesce simplement de la tête et un sourire narquois vient se peindre sur mes traits lorsqu’elle me demande si je suis du coin. « En théorie oui, en pratique non. » fis-je simplement. « Je m’appelle Blake. » continuais-je en lui tendant la main. Je ne le faisais pas à contrecoeur comme on pourrait le croire. J’ai peut être des différents avec les mecs mais les filles en règle générale, je reste plutôt courtois. Sauf Joyce, Charly… mais c’était différent. Elles étaient d’une autre espèce ! Le genre chiante et qui me pourrit la vie.







_________________

Lost and afraid to be with you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t151-n-blake-rivers-no-one-knows-what-its-like-to-be-the-bad-man-to-be-the-sad-man http://dont-stop-believin.forumactif.com/t63-rivers-come-with-me-in-hell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t56-n-blake-rivers
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Un moment de détente en chansons   Sam 16 Juil - 19:35

J’aime les gens et la vie. Même si je suis un peu timide, j’ai la chance de pouvoir me faire violence et aller vers eux. Ma vie et tout ce que je pensais quelle serait a changé depuis quelques semaines. Plus de mariage et d’enfants avec Mark, je pensais devenir un grand chirurgien, enfin c’est plutôt ce que j’espère être, et ça aussi je n’en suis plus certaine. Tous mes plans sont en standby, mais finalement j’en suis heureuse. J’ai vraiment de la chance d’avoir les parents que j’ai, j’en suis consciente, ils sont merveilleux et me soutiennent tout le temps. Peu importe finalement le chemin que je souhaite prendre, ils sont là pour moi et ça je pense que c’est ma plus grande richesse. Je les aime et je dois avouer qu’ils me manquent. Mais j’ai fait un choix et je dois sourire à ma nouvelle vie. Josh en fait de nouveau parti et ça c’est un vrai soulagement, j’ai mon grand frère qui est là, à mes côtés et Dieu que c’est bon. J’aime l’homme qu’il est devenu, je ne le connais pas encore super bien, mais les quelques heures passées avec lui m’ont ravis. Son ami a raison, c’est un vrai dragueur, il ne m’a pas reconnu de suite lorsqu’il est venu rejoindre Casey au pub et j’ai bien vu que je lui plaisais bien. Je dois avouer que si il n’était pas mon cousin, il ne m’aurait pas laissé indifférente non plus, il faudrait être difficile de ne pas être attiré par lui, il est beau, drôle et surtout il sait comment faire pour être aimé. J’adore. De toute façon, pour être franche, quoi qu’il fasse, je crois que je l’admirerais toujours. Il a toujours été mon héro. Nous sommes rentrés tard hier soir, je ne lui ai pas encore vraiment parlé de ce qui m’est arrivé ces dernières semaines et les doutes que j’ai concernant mon sex appeal. Je n’ai pas connu d’autre homme que mon ex fiancé qui c’est révélé préférer être gay. Est-ce de ma faute ? Ne suis-je pas assez sexy ? Est-ce que je fais mal l’amour ? Même si je ne le montre pas, je dois avouer que ça commence à me travailler sérieusement. Qu’ai-je fait de mal ? J’ai hâte de pouvoir en parler avec Josh et qu’il me conseille sur les relations entre un homme et une femme. J’espère qu’il m’aime autant que je l’aime et qu’il est aussi heureux que moi de m’avoir retrouvé. Enfin je dois arrêter de me poser toutes ses questions et profiter de ce moment agréable. Il fait beau, et je viens de faire une rencontre plutôt agréable avec un jeune homme bourré de talent et gentil.

Il se présente à son tour en me tendant la main. Blake. C’est original comme prénom. Je ne l’avais encore jamais entendu. Il est secret et aime tourner autour du pot. J’ai l’impression que lorsqu’il s’agit d’en dire plus sur lui, il se protège, comme si le moindre renseignement qu’il laisserait échapper pourrait le nuire. Mais il m’est plutôt sympathique.


- « Enchanté Blake » Lui dis-je en lui serrant la main. « Alors si je comprends bien, tu vis ici mais n’est pas n’a pas grandit ici, c’est ça ? ». Même si il a l’air d’être cool, je pose mes questions avec des pincettes, je ne veux pas le brusquer parce que c’est tout à fait le genre de garçon à t’envoyer balader ou à prendre mal une question qui pour toi est innocente. J’espère ne pas l’ennuyer, parce que je sais que je peux être très bavarde parfois et paraitre indiscrète alors que je m’intéresse seulement aux autres.

- « J’espère ne pas t’ennuyer avec mes questions. Si c’est le cas n’hésite pas à me le dire ». Sans m’en apercevoir je venais de le tutoyer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Pseudo : VIP
credits : moi
open pour un sujet ? : yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

♠ Ce qui me brise, c'est pas que tu t'appuies trop sur moi, c'est que tu m'abandonnes

MessageSujet: Re: Un moment de détente en chansons   Lun 18 Juil - 18:35



Vivre. Cette chose qui faisait nous donnait l’opportunité de respirer, d’aimer, de se lier à d’autres personnes, je la connaissais sur le bout des doigts. Des personnes qui m’étaient chères m’ont été enlevé. Je n’en parle pas. Gardant ça dans un coin de mon cœur et de ma tête. Suivre Austin jusqu’ici avait été à moitié une connerie. Parce que je ne voulais pas de cette famille que Noam m’imposait. Je ne voulais pas à nouveau ressentir ce lien si particulier que j’avais connu avec mes parents adoptifs. Je ne voulais avoir à subir une nouvelle perte. Et il y avait Regan. Pouvais-je dire clairement que j’y connaissais quelque chose à l’amour ? Non. Tous ses sentiments qui se bousculaient en sa présence me rendaient vulnérable. Moi, Nolan Blake Rivers, vulnérable. C’était du jamais vu. Et pourtant, Regan était la seule qui, à travers son regard, semblait capable de lire en moi et de faire fondre cette carapace. Elle semblait si compréhensive, capable d’éprouver à son tour le trouble dont j’étais victime. Je ne voulais pas lui faire de mal. Car contrairement à ce qu’on croit, je ne lèverais jamais la main sur une femme. Un mec, c’était différent. Josh avait du le sentir la dernière fois. J’étais compliqué et je ne tenais pas réellement à ce qu’on me comprenne mais juste à ce qu’on me laisse tranquille. Et je pensais à Noam. A Noaly. Puis à Charly.

Je leur en voulais. A Charly parce qu’elle a été trop buté pour prendre en compte mes propos. Et Noam… parce qu’il était Noam. Toujours à chercher à faire pour le mieux, au lieu de tenter d’améliorer sa propre condition de vie. Le savoir dans le coma, c’était me rapprocher de lui d’une façon dont je n’étais pas très enthousiaste. C’est pourquoi, je venais régulièrement me réfugier au fond du parc avec ma guitare. Avec elle, j’étais en harmonie. Regan, je l’avais à peine vu et nous n’avions pas réellement pu échanger grand-chose tous les deux. De plus, je ne savais quoi éprouver envers Noam. Il y avait cette peur profonde de perdre comme une partie de moi et l’envie de tout envoyer valser. Parce que c’est dans mon caractère. Je suis trop impulsif. Trop distant. Trop ours mal léché comme on me l’a bien souvent fait remarquer.
Ma guitare sous la main, c’est la seule chose qui m’aide à faire le vide et à m’éloigner de cette réalité qui m’est trop dur à supporter. Les notes s’égrènent et les mots se forment sur mes lèvres comme par automatisme. Je remarque à peine le monde qui m’entoure. Je suis dans ma bulle et rien ne semble susceptible de m’en sortir, sauf la blondinette qui semble à peine oser venir m’adresser la parole.

J’ai pas envie d’être aimable. Rien dans ma vie me donne envie d’être gentil. Non. Tout ce que j’voudrais c’est qu’elle disparaisse de l’horizon avant que j’fasse une énième connerie. Mais finalement, je me surprends à paraitre presque poli à son égard. Ce qui est bien loin de me ressembler, soyons honnête.

« Enchanté… l’inconnue du parc. » ironisais-je en réalisant que je ne connais pas son prénom. Lui serrant la main, je distingue déjà sa curiosité et qu’un flot de questions ne tarderaient pas à affluer. Je gardais le silence un bon moment. Je détestais qu’on me psychanalyse, qu’on essaie de me tirer les vers du nez. Personne n’avait à savoir. C’était ma vie, mon problème. « Je suis né ici. J’ai grandis ailleurs… jusqu’à ce qu’on me traine à nouveau dans cette ville. » grinçais-je comme réponse. Je détestais parler de moi. Surtout qu’il n’y avait rien d’intéressant à dire. Je tentais de rester calme mais ses derniers temps, j’éprouvais beaucoup de mal à garder mon self control. En particulier depuis l’accident.

« Non… C’est juste. Je suis pas le genre à m’étaler sur ma vie privée, c’est tout. » expliquais-je alors en rangeant mes quelques affaires, ma guitare et mon carnet dans la housse avant de passer les lanières autour de mon épaules. « J’suis sur que t’as une vie bien plus passionnante que moi. On peut en parler autour d’un café, si ça te tente… » C’était même trop aimable de ma part. Mais le fait qu’elle soit à Hope Mills pour retrouver une personne de sa famille, c’était à mes yeux, craindre une mauvaise nouvelle. Comme si mon sixième me poussait à croire que les problèmes ne tarderaient pas à pointer leur nez. Ou bien c’était parce que je n’avais pas vécu une journée sans problèmes depuis trop longtemps.





_________________

Lost and afraid to be with you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t151-n-blake-rivers-no-one-knows-what-its-like-to-be-the-bad-man-to-be-the-sad-man http://dont-stop-believin.forumactif.com/t63-rivers-come-with-me-in-hell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t56-n-blake-rivers
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Un moment de détente en chansons   Sam 23 Juil - 19:14

Si mes années de psychologie m’ont appris quelques chose c’est bien de voir lorsque je dérange ou pas, et là je dois avouer que c’est le cas. C’est bien ma veine d’arriver dans une nouvelle ville et de tomber sur un mec qui n’aime pas les gens. Ou peut-être que c’est ma tête qui ne lui revient pas tout simplement. En tout car même si on voit qu’il essais d’être poli, son regard ne trompe pas, là c’est flagrant. Je le saoul. Enfin une chose est certaine, je ne suis pas là pour ni pour emmerder le monde, ni pour être rejetée alors que je n’ai rien fait. Il me fait remarqué que je ne lui ai pas dit comment je me prénomme, mais au final, est ce que ça l’intéresse vraiment ? Bon Lili, ne te braque pas et répond lui avec le sourire, il passe peut-être tout simplement une mauvaise journée et peut-être qu’en temps normal, il est charmant. J’avoue que j’en doute mais bon qui sait…

- « Désolée, je ne me suis pas présenté. Lili, Lili Richardson ».

Et bam ! Encore une fois il ne dit rien. Franchement c’est agaçant, je ne sais pas sur quel pied danser avec ce mec, dois-je rester, partir….c’est bon j’ai horreur de m’imposer alors je vais partir. Je commence encore une fois à tourner les talons et c’est là qu’il reprend la conversation. Il le fait exprès ou quoi ? Il se fou de moi ce mec ce n’est pas possible. J’ai envie de lui dire « et mec, ok tu es super mignon et tu dois avoir une ribambelle de nanas qui te cour après, mais moi j’en ai rien à faire de ton corps d’apollon ou de ton visage parfait. C’est bon j’avais juste envie de faire connaissance parce que j’aime ta chanson ». Bon je vais faire comme lui et ne pas relever sa réponse. En plus il se la joue « je ne veux pas me dévoiler » mais il rentre un peu dans les détails avec sa réponse. Si tu n’as pas envie que les gens te pose plus de questions, tu réponds juste oui je suis d’ici. Point la conversation ne s’arrête là. En disant j’y suis né, puis parti, puis on m’a fait revenir, tu peux être sur que ça va intriguer les personnes qui poseront donc plus de questions. Bref en tout cas moi j’arrête là.

Ok là il est clair, il ne veut pas parler de sa vie privée. Hum même si seulement de dire si il est d’ici ou pas pour lui c’est trop privé et bien on est mal barré pour avoir une conversation dite civilisé.

- « Ok j’ai compris, plus de questions » Là au moins il est clair, je l’embête, il n’a pas envie de parler. « Je vais te laisser ». Il n’a pas dû m’entendre puisque contre toute attente il me propose d’aller boire un café et si je ne me trompe pas de parler de moi…Honnêtement je suis venue là pour me changer les idées, rencontrer de nouvelles personnes…ouvertes. Lui ne l’est pas, en tout cas avec moi et je n’ai pas envie de me prendre la tête, j’ai assez donné ses dernières semaines et encore aujourd’hui. Toujours avec le sourire et d’une voix douce je lui réponds à mon tour. Je n’ai pas envie de me faire des ennemies dés mon arrivé.

- " Je ne m'étale pas non sur ma vie privée lorsque je sens que j'ennuie donc ça aurait été avec plaisir mais je sens que ce n'est pas de gaieté de coeur ou pas le bon jour pour toi, alors je préfère décliner mais on se croisera peut être et si ce jour, t'as envie de parler musique ou autre, n'hésite pas ! "

J'espère ne pas le froisser car c'est pas mon souhait mais je veux qu'il comprenne que je ne suis pas une de ces petites nanas qui sourient et hoche la tête bêtement parce qu'il est mignon. J'ai du caractère aussi et si je sens que je ne suis pas la bienvenue et bien je n'insiste pas. J'attend quelques secondes avant de partir, peut-être réalisera t-il qu'il a été froid et changera d'avis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 238
Pseudo : VIP
credits : moi
open pour un sujet ? : yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

♠ Ce qui me brise, c'est pas que tu t'appuies trop sur moi, c'est que tu m'abandonnes

MessageSujet: Re: Un moment de détente en chansons   Lun 1 Aoû - 18:31



Etre la réplique de Noam, n’était pas forcément un atout. Nous nous ressemblons de bien des cotés mais je savais également que nous étions également très différent. Pour preuve, il était cloué dans ce lit d’hopital et pas moi. Parce que sa souffrance et son désespoir, je l’avais connu auparavant. La musique m’avait justement aidé à passer cette période. Quant à Noam, je savais qu’il n’avait tenu qu’à Charly de faire quelque chose. Au moins d’essayer d’avoir une conversation. Mais elle n’avait rien fait et je lui en voulais pour ça. Elle l’avait abandonné, lâché comme une merde. Méritait-elle que Noam l’aime à ce point ? Par moment, je me demandais si elle était consciente de l’amour que lui vouait mon frère. Oui, mon frère. Je commençais à peine à l’accepter. Avais-je d’autres choix que d’ouvrir les yeux et d’embrasser ma destinée ? je ne crois pas. Installé au fond du parc, mes pensées s’emmêlent tandis que je joue un balade de mon répertoire lorsqu’une jeune blondinette vient s’intéresser à moi ou à ma musique. J’en sais trop rien. Après un moment, j’en viens à lui soutirer son identité.

« Enchanté Lili. » assurais-je avec un triste sourire. Je pourrais me retrancher derrière cette froideur qui m’est commune. Mais à quoi bon. La ville montre encore les dégâts commis par la tempête. Dont certains sont toujours au fond d’un lit d’hôpital, relié à un respirateur et bien d’autres machines. Je me retenais de mentionner ce genre de chose. Pourtant, je n’arrêtais pas d’y penser. Chaque jour mon portable sonnait des dizaines de fois, je recevais des messages en quantité astronomique pour que je donne des nouvelles de Noam. Sauf que je n’ai plus remis les pieds à l’hôpital depuis l’accident. Je devais le faire. Je le savais mais c’était compliqué. Boone était mort sous mes yeux, mes parents étaient morts alors que j’étais à quelques rues d’eux. Comment se convaincre que Noam s’en sortira et qu’il ne s’ajoutera pas à cette liste des personnes disparues qui me sont chère ?
Alors oui, je n’étais pas vraiment causant, ni même souriant mais j’avais mes raisons. Le genre de choses sur lesquels on n’a pas forcément envie de s’étaler. Mais visiblement, la jeune femme ne semble pas apprécier mes grognements. A sa réponse, j’eus envie de foutre un coup de poing dans le tronc de cet arbre auquel j’étais adossé quelque minutes plus tôt, mais la douleur lancinante dans ma main, me rappelle que je me suis déjà fracturé le poignet. Quoi Mademoiselle était trop fragile pour supporter ma mauvaise humeur ?! Qu’elle aille voir ailleurs. J’la retiendrais pas. Pourtant je me surprends à la fixer avant de lui proposer d’aller boire un verre. Mais déjà elle me fait remarquer que je semblais ne pas accueillir sa présence avec le sourire avant de poursuivre qu’on pourrait remettre ça, à un jour où j’serais mieux lunée. Un vague petit rire nerveux traversa mes lèvres.

« Ouais c’est ça. Un jour où mon frère sortira du coma et où les gens comprendront que j’suis pas Noam et que j’en ai assez bavé pour avoir le droit d’être désagréable et distant ! » répliquais-je durement. Elle ne savait rien de ma vie et j’avais déjà l’impression qu’elle me jugeait. Soyons honnête, c’était une chose que je ne supportais pas. « Fait c’que tu veux. Si tu veux boire un verre j’serais au Bones. » lançais-je alors en passant devant elle, sans même lui jeter un regard de plus. Qu’elle pense ce qu’elle voulait, j’en avais rien à faire.




_________________

Lost and afraid to be with you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t151-n-blake-rivers-no-one-knows-what-its-like-to-be-the-bad-man-to-be-the-sad-man http://dont-stop-believin.forumactif.com/t63-rivers-come-with-me-in-hell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t56-n-blake-rivers
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Un moment de détente en chansons   Ven 12 Aoû - 2:25




Honnêtement, je suis une fille super cool et sociable, mais il y a des limites. Ok c’est vrai, je l’ai peut-être interrompu alors qu’il jouait un morceau, mais à la limite il n’avait qu'à me faire comprendre de suite que je l’embêtais. Il est vraiment bizarre ce mec, et n’ayant pas la prétention de penser que je peux l’aider, je crois que je vais en rester là. Je n’y suis pour rien si son frère est dans le coma, et c’est qui ce Noam ? Il me parle de gens que je ne connais même pas. Je viens à peine d’arriver, je voulais juste me faire des potes, recommencer une nouvelle vie. Lorsque je vais raconter ça à mon cousin, il va totalement halluciner. Enfin bref il est préférable que je le laisse partir, on ne sait jamais, il pourrait m’en coller une en plus. Ce qui m’embête c’est qu’il vient malgré tout de me dire où il allait et de laisser une porte ouverte pour que je le rejoigne. La psychologie n’est pas ma spécialité mais j’ai l’impression que soit il n’a pas envie d’être seul, soit il à envie de parler et le fait que je sois une inconnue et pas d’ici l’attire peut-être. Je ne connais pas les personnes dont il parle, ne connais pas l’histoire et lui non plus. Un regard neuf et neutre sur son histoire. Bon qu’est ce que tu fais Lili, tu le laisse y aller et le rejoins plus tard ou tu lui cours après ? Non j’irais peut-être plus tard je vais demander conseils à Josh. Peut-être qu’il le connait d’ailleurs vu qu’ils fréquentent le même bar.
FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un moment de détente en chansons   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un moment de détente en chansons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hope Mills :: Remember Once Upon A Time...-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Urbain, pays