AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Field of innocence @ Declan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Age du personnage : 24 ans
Messages : 130
Profession/Etudes : Etudiante / externat en médecine légale
Pseudo : sniff
credits : Vava by Datura
open pour un sujet ? : Of course

Tell me more
Statut: Célibataire
Relations:

I can't say no to you

MessageSujet: Field of innocence @ Declan   Lun 21 Nov - 0:12

Declan & Courtney
« The field of innocence »


Frissonant, je referme mon gilet sur moi. Malgré ce froid qui me pétrifie les mains, qu'est-ce que j'aime me retrouver aussi tôt dans le parc pour travailler mes rapports. Cette brise fraiche me tient éveillée, le bruit des oiseaux et des feuilles qui crissent sous le vent me calme, c'est ici que je me sens le mieux. Je pourrais passer des heures sous ce gros arbres à penser, à réfléchir à ma vie mais également, comme ce matin, à relire mes travaux. Ces foutus rapports que je dois rendre au médecin légiste qui s'occupe de mon internat. Je fais les rapports à sa place, ce qui m'apprends beaucoup de choses, j'y mets un soin bien particulier, puis il les relit et les signe si tout fonctionne correctement. C'est d'ailleurs très rare qu'il doive redire quelque chose. C'est arrivé deux fois en tout et pour tout si je me souviens bien. Il me donne souvent des conseils par contre, sur ceci ou cela. C'est un homme d'une cinquantaine d'année, il a d'abord été étonné de me voir arrivée, toute frêle et fragile comme il me décrivait mais c'est vite rendu compte que j'étais plus forte que j'en avais l'air. Il m'a prit sous son aile, me considérant presque comme sa fille. J'aime cette relation d'amitié !

Je suis perdue dans mes photos pas très réjouissantes de cadavres lorsque un coup de vent bien plus fort les envoient beaucoup plus loin, trop loin pour que je les rattrapent sans me lever. Pfff c'est la pouasse, non mais franchement, faite que personne ne les voies, on va me prendre pour une folle ou une psychopathe! Je pose donc mes autres papiers par terre, mon sac par dessus pour éviter qu'ils finissent eux aussi éparpillés sur l'herbe de ce parc. Je me lève et ramasse avec un grand soin tous les autres clichés. Oufff c'est fini, je crois que j'ai tout! Je vais donc me rassoir, remets tout dans mon sac après une dernière vérification et me lève pour retourner à ma voiture.

Je suis au bord de l'hypothermie lorsque j'entends crier derrière moi. Deux jeunes, de plus ou moins quinze ans, joue avec un papier qui semble... M***e non pas qui semble, qui est une de mes photos. Je me dirige vers eux pour leur reprendre, j'en aie besoin et c'est pas trop ce que j'aimerais laissé derrière moi, dans un parc et encore moins à des ados. Salut, vous pourriez me rendre ce cliché s'il-vous-plait!". Les deux jeunes gens se mettent alors à rigoler de plus belles et me répondent: Si tu le veux, viens le chercher!. J'ai franchement aucune envie de courir, surtout avec mes talons . Dans quoi, je me suis encore fourrée. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir leur dire pour les faire me rendre cette foutue feuille de papier glacé!


Dernière édition par Courtney A. Burwell le Ven 25 Nov - 23:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t779-you-and-me-courtney-a-burwell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t777-courtney-a-burwell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t771-courtney-a-burwell
avatar
Age du personnage : 23
Messages : 172
Profession/Etudes : Étudiant en psycho
Pseudo : Gleek L
credits : Guerlain
open pour un sujet ? : Oui

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Re: Field of innocence @ Declan   Jeu 24 Nov - 22:24


(c)Tumblr

    Il ne faisait pas bien chaud dehors, Declan l’avait senti en ouvrant la fenêtre ! Et pourtant, le jeune homme avait décidé d’aller faire un jogging … La veille, il avait eu un énorme test et son cerveau était en bouillie. Après des heures passées à étudier, il avait enfin passé cette évaluation et était parvenu à briller. Le nouvel arrivant en ville ne pouvait cacher qu’il était assez fier de lui, il avait raconté son exploit à sa petite-amie ainsi qu’à tous ses amis, Declan était plus motivé que jamais ! Mais ses études, bien que moins prenantes que celle de Crystal, le rendaient parfois nostalgique de l’époque où il avait moins de travail et plus de temps pour lui. Aussi, avait-il décidé de laisser tomber son rôle d’étudiant sérieux pour aujourd’hui et de prendre sa journée rien que pour lui. Sa petite-amie étant déjà partie en cours, il fila à la douche.

    Après un bon moment passé sous l’eau chaude, il alla enfiler un pantalon de training noir parfait pour courir, un marcel gris, de grosses chaussettes pour ne pas avoir froid et ses chaussures de marche. Un bref passage devant le miroir lui certifia qu’il avait l’allure typique du joggeur ! Declan esquissa un sourire, il enfila un gilet bleu foncé pour ne pas geler dehors et ouvrit la porte. Le froid l’assaillit mais l’étudiant ne s’en plaignit pas, il avait besoin de ça pour se réveiller et pouvoir attaquer sa nouvelle journée de front. Entassant ses écouteurs dans les oreilles, il enclencha la musique entraînante de Fat Boy Slim et commença à courir, sans se forcer à aller vite. À Hope Mills, les gens étaient chaleureux et pour la plupart, sympathiques. Il fut salué par de nombreuses personnes dont il ne connaissait jusqu’alors même pas l’existence ! Declan leur rendit leur salut poliment, estimant que c’était la moindre des politesses.

    *Lagoon Park*

    Il hésita un instant puis s’élança vers ce grand parc, Declan n’y avait encore jamais mis les pieds ! On lui en avait déjà parlé, c’était un endroit où étaient disposées de nombreuses statues et le jeune homme, intéressé par l’art, se faisait une joie de trottiner vers celles-ci. Il traversa une allée verdoyante et déboucha sur un petit endroit tranquille, une jeune femme était assise sur un banc. Soudain, la musique se coupa et le joggeur s’arrêta de courir pour vérifier ce qui clochait dans son appareil, sortant son ipod de sa poche, il tapota l’écran pour s’apercevoir que l’album de Fat Boy Slim était terminé et que donc … Il devait en choisir un autre. Declan sélectionna une chanson du groupe The Killers, un morceau que lui et Crystal avait entendu un soir lors de l’un de leurs premiers rendez-vous. À chaque fois qu’il entendait cette musique, son sourire s’agrandissait un peu plus.

    En relevant les yeux, il découvrit la jeune femme qui était auparavant assise sur le banc, occupée à parler à deux adolescents. Declan n’est pas du genre à se mêler de la vie des gens, les rares fois où il a décidé d’interférer dans l’existence d’un inconnu, tout s’est mal passé ! Mais le jeune homme ne pouvait humainement pas laisser cette demoiselle dans ses problèmes … Il avait été lui-même adolescent et savait donc qu’à cette période de la vie, on peut parfois s’amuser à faire des choses vraiment ridicules juste pour tester les limites. L’étudiant se dirigea donc vers ces individus et s’arrêta auprès de la jeune femme. Maintenant, il y avait une tonne de scénarios à sa disposition ! Il pouvait jouer les gros bras, le chevalier servant débarquant sur son cheval blanc et décider d’effrayer les deux jeunes ou …

    « Nous aussi on a été jeunes et cons mais un jour, il faut grandir les gars ! »

    Il leur arracha le cliché des mains, les deux adolescents se jetèrent un regard perplexe. Ils haussèrent les épaules et maugréèrent des insultes entre les dents contre Declan tout en s’éloignant. Le jeune homme tenait entre les mains une photo plus qu’inquiétante … Son regard se tourna vers la demoiselle qui se dressait à ses côtés. Elle n’avait pas vraiment l'air de la sérial killeuse par excellence ! Les sourcils froncés, il lui adressa quelques mots sur un ton ironique :

    « J’espère sérieusement que vous travaillez dans un hôpital ou je crois que je vais me poser de sérieuses questions … »

    Il redressa le regard, Declan n’était pas très à l’aise aussi préféra-t-il tendre la photographie à la demoiselle ! Qu’elle soit médecin, complètement folle ou ayant un proche décédé récemment … L’étudiant n’avait pas trop envie de se mêler de ce genre d’histoire, les trucs glauques très peu pour lui. Elle n’avait aucun compte à lui rendre après tout, si elle aimait se balader avec des photos de ce genre, c’était sa vie et il n’avait aucun droit de la contredire ! Mais tout de même, Declan attendait avec impatience le moment où elle le rassurerait en lui avouant qu’elle était infirmière, médecin ou thanatopractrice … Quoi qu’il en soit, à cet instant précis, son regard devait être fixé sur elle d’une façon un peu insistante. Ce genre de rencontre, on en fait pas tous les jours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age du personnage : 24 ans
Messages : 130
Profession/Etudes : Etudiante / externat en médecine légale
Pseudo : sniff
credits : Vava by Datura
open pour un sujet ? : Of course

Tell me more
Statut: Célibataire
Relations:

I can't say no to you

MessageSujet: Re: Field of innocence @ Declan   Sam 26 Nov - 0:07

Ses deux jeunes commençaient sérieusement à me courir sur les nerfs. Je ne sais pas combien de temps j'aurais pu tenir sans leur crier dessus. Il faut dire que je perds facilement mon sang froid depuis quelques jours. Depuis que j'ai revu Blake pour être sincère. Lui, ma nouvelle voiture, tout cela me rappelle de manière incessante ce que je pouvais ressentir pour Boone et surtout ce que j'ai pu ressentir lorsqu'il est décédé devant mes yeux. Cette incapacité à l'aider ni même à réagir! Enfin soit, mon esprit divague encore une fois de trop, perdant la suite logique de mes pensées... Je suis prête à crier sur ses deux adolescents qu'un jeune homme vient à ma rescousse et leur prend mon cliché des mains. Je me sens mieux que cette photos ne reste pas entre de mauvaises mains.

Mais bon, je ne me sens pas mieux qu'elle soit dans les mains du beau brun qui se trouve maintenant face à moi, un regard un peu insistant sur moi. Lorsqu'il me demande si je suis médecin, je lâche un léger rire nerveux. C'est plus fort que moi, c'est sortit tout seul. Je passe une main sur ma nuque et devenant toute rouge, je ne peux m'empêcher de lui dire un bobard... Pourquoi je devrais travailler dans un hôpital?. Je sais que ce genre de photographie peut gêner beaucoup de monde, je sais aussi que généralement ce n'est pas à mettre dans toutes les mains, éviter surtout les âmes sensibles. C'est comme pour un film, interdit aux moins de 18 ans. Non sans rire, il faut voir sa tête. Il ne semble plus très à son aise à mes côtés. Je dois alors lui dire toute la vérité avant qu'il ne s'en aille en courant pour prévenir la police! N'ayez pas peur! Je rigoles. Comme bien souvent lorsque je suis dans une situation embarrassante ou gênante, j'ai tendance à mes ronger les ongles. Ici face à cet inconnu, je vais éviter mais je laisse tout de même mes mains trainer l'une vers l'autre, je m'enlève un bout de peau qui contourne mon ongle, un de ceux qui prouve ma véritable addiction pour mes ongles! Et je continue Je suis interne au Cedar Oak et ma spécialité c'est la médecine légale..

Je dois arrêter de toucher cet endroit sensible de mon doigt si je veux que cette douleur lancinante ne continue pas. Je referme donc mon gilet, encore une fois, sur moi. tenir les bords de ce gilet m'empêcher de toucher, ni même de penser à mes doigts. Mais je réalise bien vite que j'ai oublier de me présenter. Je m'appelle Courtney... Je vous remercie pour ses deux petits idiots. Contente que vous soyez tomber sur mon chemin!. C'est quand même la moindre des choses que de le remercier. C'est dans un sens mon sauveur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t779-you-and-me-courtney-a-burwell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t777-courtney-a-burwell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t771-courtney-a-burwell
avatar
Age du personnage : 23
Messages : 172
Profession/Etudes : Étudiant en psycho
Pseudo : Gleek L
credits : Guerlain
open pour un sujet ? : Oui

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Re: Field of innocence @ Declan   Dim 11 Déc - 0:46


    La jeune femme lâcha un petit rire nerveux qui fit d’autant plus arquer un sourcil à Declan, le sportif commençait sérieusement à se demander à quel genre d’individu il allait encore devoir se confronter ? Quelques jours plus tôt, il avait aidé une demoiselle avec un ivrogne assez lourd et aujourd’hui, il tombait sur une femme se baladant avec des clichés de cadavres dans les mains. Décidément, Hope Mills cachait bien son jeu ! Les habitants de ce petit coin paraissaient tranquilles et inoffensifs alors qu’en réalité, une bonne partie dissimulait tant bien que mal leurs secrets ! Declan secoua la tête quand il entendit la réplique de son interlocutrice. Avait-il rêvé ce qu’il venait d’entendre ? Pourquoi aurait-elle dû travailler dans un hôpital ? Oh pour rien du tout … Après tout, il est banal de se promener le matin avec des photos de ce genre ! Tout le monde fait ça pas vrai ? Ce devait être une blague pensa-t-il un instant …

    « Vous … rigolez … »

    Declan aurait en temps normal employé le tutoiement parce qu’elle n’avait pas du tout l’air plus âgée que lui ! Mais au vu de sa bizarrerie, il ne tenait pas vraiment à laisser une quelconque familiarité le lier à cette femme. Le jeune homme n’était pas effrayé mais il se posait beaucoup de questions … Notamment à propos de Crystal ! Cette ville était presque plus dangereuse que New-York ! L’étudiant commençait à se dire qu’il faudrait qu’il en touche un mot à sa petite-amie. Il ne voulait pas qu’elle se retrouve dans une situation comme celle-ci, lui il n’avait aucun souci mais Crystal paniquerait peut-être et aurait risqué de s’attirer des ennuis. C’était décidé, en rentrant, il toucherait un mot sur ses moyens de défense à sa copine.

    « Si vous le dîtes … »

    Il n’était pas de nature suspicieuse ou quoi que ce soit ! Mais cette fois, la situation dépassait le seuil de l’anormalité qu’il pouvait tolérer. Interne à l’hôpital … Peut-être bien, peut-être que ce n’était qu’une excuse et à vrai dire, Declan avait bien envie de savoir la vérité ! Non pas qu’elle lui doive une quelconque explication ! Chacun sa vie après tout … Mais en tant qu’habitant de Hope Mills et surtout en tant que petit-ami inquiet pour sa moitié, le jeune homme avait envie de creuser un peu plus la question. Si une personne pas très saine d’esprit se baladait dans les rues de la ville, il ne voulait pas laisser Crystal sortir seule le soir ! Elle le remercia, sans doute remarqua-t-elle le regard toujours aussi empli de doute du jeune joggeur. Declan inspira profondément, elle avait l’air tout sauf d’une dangereuse psychopathe mais sa conscience lui hurlait de vérifier.

    « Écoutez … Je sais que vous n’avez rien à me prouver et que je n’ai aucun droit de vous demander cela mais mettez-vous à ma place … Si vous rencontriez une personne ayant fait tomber une arme à feu et qu’elle prétendrait être de la police, vous ne vérifieriez pas ? Je sais que c’est absurde mais … Les internes ont des cartes magnétiques comme les médecins avec leur nom et leur photo dessus, est-ce que vous pourriez me montrer la vôtre ? »

    Declan se sentait affreusement gêné de lui demander ça ! De quel droit se permettait-il de lui demander ça ? Après tout, il n’était qu’un passant lambda et elle ne lui devait rien du tout … Mais comme il le lui avait dit, en se mettant à sa place un instant, elle constaterait que sa demande n’avait rien de méchante ! Il souhaitait simplement être rassuré et c’était une demande légitime après ce qu’elle lui avait montré involontairement … Declan ne voulait pas sauter aux conclusions mais si elle se braquait et refusait obstinément de lui montrer son badge, il appellerait la police ! Le jeune homme n’aimait pas chercher des ennuis aux gens mais l’image de sa petite-amie Crystal lui revenait sans cesse en mémoire … Si un jour une personne dangereuse lui tombait dessus par hasard dans la rue et que lui, il aurait pu arrêter cette personne des jours auparavant … Il s’en voudrait toute sa vie ! Declan tenta à nouveau de plaider sa cause, si elle était réellement une interne, cela ne lui coûtait rien que de lui montrer sa carte !

    « Je suis nouveau en ville et en à peine deux semaines j’ai déjà dû aider une jeune femme qui se faisait harceler par un ivrogne … Maintenant je tombe par hasard sur des clichés morbides ! Excusez-moi d’être suspicieux mais je vis ici avec ma petite-amie et il faut que je sache si cette ville est sûre ou pas …. Je m’excuse si ma demande vous paraît abrupte mais je ne peux vraiment pas faire autrement ! »

    Il était clair qu’ils étaient dans une impasse tous les deux ! Si elle ne lui montrait pas, il la retiendrait sur place et appellerait la police … C’était aussi simple que ça …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age du personnage : 24 ans
Messages : 130
Profession/Etudes : Etudiante / externat en médecine légale
Pseudo : sniff
credits : Vava by Datura
open pour un sujet ? : Of course

Tell me more
Statut: Célibataire
Relations:

I can't say no to you

MessageSujet: Re: Field of innocence @ Declan   Jeu 15 Déc - 15:52

    "Si vous le dites!" ou encore "Vous rigolez?" sont les deux seules phrases que je sais lui faire sortir de la bouche! Ok, j'ai peut-être été trop loin mais ce jeune homme n'a manifestement aucun sens de l'humour. Il arque un sourcil, il a très régulièrement des mouvements de recul, il semble ne pas me croire. Mais bon sang, pourquoi je me promènerais avec de telles photos si je ne travaillais pas dans un tel endroit? Il faudrait être vraiment perturbée pour cela! J'essaye vainement de lui montrer que je rigoles, que je ne suis qu'une interne au Ceadar Oak, que je suis spécialisée en médecine légale! Mais rien, n'y fait ce type est borné. Je passe donc une main sur ma nuque au moment où il commence son énorme discours sur le fait qu'il m'aie rencontré dans de drôles de circonstances, que je ferais surement la même chose que lui, etc. Il me parle alors de cartes magnétiques, il me demande la mienne. Je soupire assez bruyamment et lui dis pour tenter de le faire changer d'avis et lui montrer aussi que la situation est plutôt marrante qu'effrayante! Attendez, vous rigolez là? Vous voulez savoir ce que je ferais si je voyais une personne avec une arme, je foutrais le camps, je prendrais mes jambes à mon cou et je fuierais. Voilà, ce que je ferais! Je resterais pas bêtement là, devant elle à lui demander une carte! Je passais ensuite une main dans mes cheveux et continuais le plus calmement possible! Maintenant, ce n'est pas du tout la même histoire. Si j'avais été une tueuse en série, horrible et sadique comme vous semblez le penser, vous croyiez vraiment que je serai restée là, plantée devant vous avec mes photos en mains?.

    Je plonge tout de même ma main dans le fond de mon sac pour y trouver ma carte magnétique. Je reste quelques secondes ainsi, à chercher quand je me rappelle l'avoir laissée sur le buffet dans mon entrée. Je relève alors les yeux vers lui et ajoute, jouant d'un doigt dans mes cheveux, enroulant une mèche de cheveux dessus pour cacher mon stress... Je ne l'ai pas sur moi! On fait quoi? Vous partez en courant ou vous m'attachez le temps d'appeler la police pour signaler une dangereuse psychopathe? J'essaye tant bien que mal de lui montrer le ridicule de la situation. Mais rien ne semble y faire!

    Alors oui, ils étaient dans une impasse tous les deux. Non seulement je n'avais pas ma carte, ce qui faisait de moi, une dangereuse criminelle à ses yeux mais en plus, il avait peur de la grande ville. Je m'osais à lui demander sans vouloir être méchante, vous viviez dans quel village avant d'arriver ici? Ça arrive malheureusement trop souvent des femmes qui se font ennuyées par des alcooliques! Et perdant un peu patiente face à lui, regardant montre vu que j'allais finir par être en retard à mon travail, je fini par lui dire Votre petite amie a bien de la chance de vous avoir mais, vous vous en faites trop! Croyez-moi! Mes yeux vrillant sans cesse entre ma montre et le regard suspicieux de ce jeune homme, je m'attendais à ce que la conversation se finisse ainsi, qu'il parte un peu frustré de pas savoir qui j'étais et ce que je me préparais à faire comme mauvais coup! Je fini donc par lui dire, l'heure étant arrivée où je devais m'éclipser Maintenant, je dois y aller, on va m'attendre à l'hôpital sinon! Et soupirant, je fini par lui dire, sur un ton un peu dur Vous voulez me suivre jusqu'à l'hôpital que je vous prouve que j'y travaille bien ou c'est bon, vous laissez tomber? Je piétinais sur place parce que l'heure avançait et en même temps, je réalisais que le ton de ma phrase n'était plus du tout doux et amical. Bien du contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t779-you-and-me-courtney-a-burwell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t777-courtney-a-burwell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t771-courtney-a-burwell
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Field of innocence @ Declan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Field of innocence @ Declan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hope Mills :: ▬ Hope Mills ▬ :: Lagoon Park-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com