AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Face à la mer ♦ Caleb & Jules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Age du personnage : .
Messages : 79
Profession/Etudes : .
Pseudo : dadeloux
credits : Jackspirit
open pour un sujet ? : dès que ma présentation est terminée

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Face à la mer ♦ Caleb & Jules   Ven 4 Nov - 21:00

Les grains de sable collaient à mes pieds. La plage était déserte, juste moi et mes pensées. Rien ne venait perturber le calme ambiant.. "La jeune fille au bord de l'eau" aurait pu être le titre de la scène. L'été je m'aventurais rarement sur le sable chaud. La plage était toujours bondée de touristes tous plus bruyant les uns que les autres. Ce que j'aimais dans la mer c'était la régularité de son va et vient. Cette apparence si calme alors qu'il y avait une agitation terrible sous la surface. Les vagues venaient mourir à mes pieds. Je les laissais chatouiller mes orteils. Le contact de l'eau froide me faisait frissonner. Mes yeux se perdaient dans un horizon gris. La saison était monotone, le ciel uniformément gris. La mer tout autant. Mais rien ne pouvait refléter mon humeur mieux que l'automne. Le vent, la pluie et les nuages. J'étais dans la tourmente. Je n'arrivais simplement pas à m'échapper. Un tourbillon de peine et de malheur. J'étais inerte. Seule et sans force.

Une bourrasque vient souffler dans mon coup. Le frisson frileux qu'elle me provoqua se propagea jusque dans mon dos. Je tremblais légèrement de froid. Ce n'était pas un temps pour la plage, encore moins un temps pour mettre les pieds dans l'eau. Mais c'était l'endroit idéal pour réfléchir. Je serrai les bras autour de mon corps, me pelotonnant dans ma veste en laine. Les chaussures que je tenais dans ma main droite m'encombraient. J'avais envie de les lancer à la mer. Peut-être que le courant les amèneraient sur une autre plage, comme une bouteille, un appel au secours. Mais je n'avais qu'une valise à l'hôtel, mes paires de chaussures étaient restées à la maison, à côté de celles de James. Si il les avait gardées. Je le soupçonnais d'être passer à autre chose. Les premiers temps il m'appelait sans arrêt mais à présent je n'avais plus de message. Il avait du se lasser, se résigner et oublier.

Mes cheveux flottaient dans le vent. Mes pieds laissaient des traces de pas vite effacées par l'écume. Je me retournais sur mon parcours. J'avais presque parcouru la longueur de la plage. Il serait sans doute bientôt temps de faire demi tour. Mais je n'étais pas pressée. Personne ne m'attendait. Personne ne se demandait même où j'étais. Ceux qui s'étaient inquiétés au début savait que je trouvais toujours une chambre où passer la nuit. Je grelottais. Les embruns avaient humidifié mes joues, comme l'auraient fait des petites larmes. Je n'avais plus rien à pleurer hélas, toutes les larmes de mon corps étaient déjà sorties. J'avais quitté James sans trop savoir pourquoi, je ne m'en étais jamais remise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Face à la mer ♦ Caleb & Jules   Dim 27 Nov - 20:28


« Face A La Mer »

    Le jeune homme coupa le moteur de sa voiture sur le parking de la plage. Il était presque désert, à cette période de l’année. Ce qui était plutôt normal. En cette après-midi de dimanche, les gens étaient certainement chez eux, au chaud, en famille… En effet, le ciel était peu avenant. Gris. Un vent frais était également de la partie, et lorsqu’il sortit de son véhicule, Caleb frissonna et resserra son long manteau contre lui. Il aurait peut-être dû écouter Reese et rester à l’appartement. Ou au moins, prendre une écharpe.

    A cette pensée, il eut un fin sourire. Beaucoup de choses avaient changé, dernièrement. Il était revenu à Hope Mills depuis moins d’une semaine ; jamais il n’avait été aussi heureux de finir une tournée. Pourtant, le livre avait été un succès et son poste d’éditeur était on ne peut plus satisfaisant. Mais voilà, il y avait Reese. La jeune femme avait tout bouleversé, dans sa vie. Pour elle, il avait quitté New-York pour emménager à Hope Mills. Jamais il ne se serait imaginé vivre loin de la Grosse Pomme… Et pourtant.

    C’était aussi grâce à elle qu’il avait rencontré James… Celui qui, en si peu de temps, avait su se montrer indispensable. Ils se ressemblaient sur tellement de points. Et aujourd’hui, Caleb se faisait du souci pour son meilleur ami. La veille au soir, il s’était arrêté chez lui, pour une soirée jeux vidéo entre mecs. Il n’était pas venu les mains vides. Deux pizzas, un pack de bières, et la nouvelle version d’un jeu de quête, tout juste sortie au Japon. Mais James avait prétexté un mal de crâne et lui avait dit qu’il allait se coucher tôt… Ce n’était pas dans ses habitudes.

    Alors certes, cela faisait trois mois qu’ils ne s’étaient pas vus à cause du boulot, et Caleb s’en voulait énormément d’avoir dû le quitter dans une situation aussi difficile, mais il n’avait pas eu le choix. Aujourd’hui, en revanche, il était de retour, et la solution lui semblait simple : il fallait résonner Jules.

    Ainsi, il était d’abord allé à son hôtel. La vieille dame de l’accueil lui avait conseillé de faire un tour sur Capitola, en disant que Jules s’y rendait régulièrement, pour parfois y passer des heures.
    Elle avait visiblement vu juste, puisque la silhouette frêle et solitaire de son amie se découpait face à la mer.

    Pieds nus, elle marchait lentement, presque absente. Fantomatique. Il entreprit de la rejoindre, mais avec sa maladresse légendaire, il trébucha à plusieurs reprises avant de se décider à retirer ses chaussures et ses chaussettes. La progression devint un brin plus facile, mais il ne maitrisait pas vraiment l’avancée sur un sol aussi mou et variable que le sable… Ce n’était pas des blagues quand il clamait être mal à l’aise hors des grandes villes.

    « Jules » souffla-t-il enfin, lorsqu’il fut assez près de la jeune femme.

    Elle semblait fatiguée. Usée. Et frigorifiée !

    « Tu cherches quoi ? A attraper une pneumonie ?! » gronda-t-il. Elle ne portait qu’un gilet de laine. Le jeune homme retira son manteau en vitesse et le déposa sur ses épaules, bien qu’il ne soit trop large pour elle.

    « Enfile ça » ordonna-t-il, d’un air sévère qui n'était pas vraiment crédible.

    Il commença à marcher avec elle, en silence, puis, il leva la tête, cherchant son regard. Jules était ailleurs. Ce n’était plus celle qu’il avait connu, lorsque James la lui avait présentée.

    Une fois de plus, il s’en voulut. Il osait se prétendre l’ami des gens lorsqu’il n’était même pas là pour les soutenir dans les passes les plus dures et douloureuses de leur vie.

    Un coup de vent le frigorifia, et il désigna du doigt un café en bord de plage, à quelques mètres de là.

    « Ça te dit qu’on aille se mettre au chaud ? C’est moi qui invite… Il faut vraiment qu’on parle, Jules. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age du personnage : .
Messages : 79
Profession/Etudes : .
Pseudo : dadeloux
credits : Jackspirit
open pour un sujet ? : dès que ma présentation est terminée

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Re: Face à la mer ♦ Caleb & Jules   Mer 30 Nov - 14:31

J'étais capable de marcher comme ça encore des heures. Qui sait... Peut-être que j'aurai fini par m'écrouler, les pieds gelés et transie de froid. Je n'avais envie de rien. Même la perspective du bain chaud qui m'attendait à ma chambre d'hôtel ne m'emplissait pas de joie. Il me ferait pourtant un bien fou. Mais je n'étais plus capable de me détendre depuis que j'avais tiré un trait sur ma vie. Tout allait si mal que j'avais préféré fuir. Est ce que c'était mieux comme ça ? Probablement pas. Je n'avais plus rien à quoi m'accrocher. La vie... Et encore. Elle ne me semblait plus si précieuse. Mon grand père m'avait enseigné que la vie ne tenait qu'à un fil. Il avait raison. Un fil fragile qui se cassait avec le temps. J'avais brisé la mienne en même temps que celle de James. Je nous avais tué. Par égoïsme probablement. Par manque de courage, par manque de force et par manque d'envie. Je ne voulais pas empêcher James de vivre mais en cherchant à le protéger je lui avais enfoncé un couteau dans le cœur. J'avais tué l'homme de ma vie de mes propres mains. Je frissonnais à nouveau. De peine plus que de froid cette fois. Le vent m'apporta son nom. Soufflé par une voix à peine audible. Je me tournai, pensant presque rêver. Caleb se tenait devant moi. Du sable plein les pieds. Caleb n'était pas à l'aise hors des grandes villes, je le savais. « Tu cherches quoi ? A attraper une pneumonie ?! » Mes épaules se levèrent, dans un signe d'ignorance tandis qu'il posait sa veste sur mes épaules.

"Je ne sais pas ce que je cherche Caleb... Je ne sais pas. Après tout une pneumonie pourrait animer ma vie. Ce n'est pas une si mauvaise idée."

Mon humour avait pris la fuite avec mon courage et ma force. Mes blagues sonnaient creux. Elles étaient plus que désagréables. J'avais pris la fâcheuse habitude de parler des choses graves sur un ton dérisoire et je m'en foutiste. Caleb tenta de faire croire un semblant de sévérité en me posant sa veste sur les épaules. Mais je le connaissais trop bien pour savoir que ce n'était pas lui. Je lui offris un de ces sourires forcés qui m'accompagnaient depuis que j'avais quitté la maison. Ils étaient sensé faire croire aux autres que tout allait bien. Mais ceux qui me connaissait n'y croyait plus. Ils ne trompaient plus personne. Surtout pas Caleb. Il était le meilleur ami de James. Mais il avait cette profondeur d'âme qui le faisait m'apprécier malgré mon départ. J'avais pourtant blessé son meilleur ami. Mais il était toujours là. Loyal, attentif et franc. « Ça te dit qu’on aille se mettre au chaud ? C’est moi qui invite… Il faut vraiment qu’on parle, Jules. » Une fois de plus je haussai les épaules. C'était la meilleure réponse que j'avais en stock. J'étais perdue, plus que perdue et mon vocabulaire était devenu limité. Je ne savais même pas ce que je faisais sur cette plage dans le froid. Caleb risquait de tomber malade à cause de moi.

"Je te suis. Ce serait dommage que tu tombes malade à cause de moi, sans ta veste. Reese ne me le pardonnerait pas."

J'étais surprise que Caleb soit venu me chercher ici. Ce qu'il avait à dire était sans doute d'une importance capitale. J'imaginais des choses plus affreuses les unes que les autres. "James a refait sa vie, celle qu'il aime attend un enfant" ou "Il n'a plus que quelques jours à vivre Jules, le cancer l'a bouffé." Tout ce que j'imaginais concernait James pour la simple et bonne raison que Caleb était son meilleur ami. Il ne venait certainement pas me parler de la pluie et du beau temps. Personne ne me parlait plus de la pluie et du beau temps. Je devais paraître trop fragile pour supporter ce genre de conversations banales. Je me rendis vite compte de la maladresse de Caleb sur le sable. Il s'enfonçait dans tous les trous et manquait de tomber à chaque bosse. Je l'attrapais par le bras, pour que nous soyons plus vite au chaud. Pour qu'il n'attrape pas une terrible maladie par ma faute. J'étais maudite. Tout ce que je touchais, tout ceux à qui je tenais vivaient des choses terribles. Je poussais la porte du café, essuyant mes pieds couverts de sable. J'allais directement à une table près de la fenêtre. Le paysage me permettrait de m'évader un peu tant je pressentais que la conversation allait être sérieuse. Encore un instant je l'évitais, un minuscule instant avant de parler des choses qui font mal.

"Qu'est ce que tu prends Caleb ? Je vais aller commander pendant que tu te remets de cette promenade au bord de l'eau, si tu veux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Face à la mer ♦ Caleb & Jules   

Revenir en haut Aller en bas
 

Face à la mer ♦ Caleb & Jules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hope Mills :: ▬ Hope Mills ▬ :: Capitola-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit