AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 angie ▬ ain't it good to be alive ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 334
Pseudo : low
credits : (c) Psychozee
open pour un sujet ? : oui

Tell me more
Statut:
Relations:

    OFF TRACK ☂ I need a fix

MessageSujet: angie ▬ ain't it good to be alive ?   Mar 13 Avr - 17:12

(c) braindamage

Burgham Angie Joy

♠ I smile and try to mean it

Nom et prénom(s) : Burgham Angie Joy
Date de naissance et âge : 9 septembre 1984, 26 ans
Métier : Journaliste
Statut : Divorcée
Groupe : Workers

♠ So human as I am, I had to give up my defences

Manies, tics :[list][*]Angie a souhaité devenir journaliste à 10 ans, après avoir reçu pour son anniversaire un journal intime.
[*]Elle n'a jamais connu sa mère, pourtant elle sait qui c'est. Son père lui en a parlé, mais elle refuse que cette femme fasse partie de sa vie.
[*]Elle est encore amoureuse de son ex-mari.
[*]Quand elle est stressée, elle a un cheveux sur la langue.
♠ Let yourself let go

Anecdote(s) : Aujourd'hui était un grand jour pour Angie. Aujourd'hui, elle recevait son diplôme de l'école de journalisme. A force de travail acharné, elle avait obtenu sa licence de journalisme et était sorti major de sa promo. Malgré la joie que cet évènement lui procurait, la jeune brunette ne pouvait s'empêcher d'avoir un pincement au cœur. Sa mère aurait du être là avec elle, elle lui aurait peigné les cheveux, elle l'aurait aidé à choisir sa robe, elle lui aurait peut être même fait une de ses confidences mères filles, qu'on voit à la télé. Mais les choses étaient différentes. Angie ne connaissait pas sa mère. Cette dernière, chanteuse dans un groupe de rock célèbre, n’avait pas voulu s’occuper du bébé qu’elle avait mis au monde. Elle avait préféré la confier à son père, sachant pertinemment que lui seul pourrait s’occuper du petit ange, comme il fallait. Angie n’avait aucun souvenir d’elle. Le seul souvenir que sa mère lui avait laissé, c’était son prénom, en honneur de la chanson qui lui avait donné envie de devenir chanteuse. Heureusement, son père avait toujours été là pour la jolie brune. Il n’avait pas hésité à abandonner ses rêves pour s’occuper de celle, qui est devenue toute sa vie. Il a été maladroit parfois, souvent même. Mais sa fille sait à quel point elle compte pour lui et c’est tout ce qui compte. Sans elle, il serait certainement devenu un avocat de renom, mais à la place, il a ouvert un petit restaurant et est resté dans la ville de son enfance. A aucun moment, il n’a regretté son choix. Si c’était à refaire, il referait exactement la même chose. Sauf peut être pour les noëls, qu’il aurait du partager uniquement avec elle. Son père laissait ouvert le restaurant et au lieu de passer le réveillon en famille, la jeune Angie courait dans les jambes des habitués. Mais en y réfléchissant bien, c’était eux sa famille. Angie descendit les escaliers menant au restaurant seule, un sourire triste sur les lèvres. Un félicitation retentit. La jeune femme leur offrit un sourire, un peu plus vrai cette fois. Tous les habitués étaient là, toutes les personnes qui avaient vu la jeune Burgham grandir étaient là et chacun y aller de son commentaire. Ses amis avaient aussi été conviés. Sa grand mère était la seule absente. Elle se dirigea vers son père. Il lui ébouriffa les cheveux, dans un geste maladroit

« -Je suis fière de toi, poussin. »

« Merci papa »souffla-t-elle. La journée se passa sans heurts. Elle ouvrit ses cadeaux, mangea un bout de gâteau, regarda les habitués jouer au poker, rigola avec ses amies, quand la porte s'ouvrit laissant apparaitre une vielle dame, que la grâce n'avait pas quitté. Un grand sourire plaqué sur les lèvres, Angie se dirigea vers sa grand mère. Elles se prirent dans les bras. Sa grand-mère s’était révélé être la seule figure maternelle dans la vie de la jeune fille. Pourtant, elle était peu présente, parce que femme du monde. Angie avait toujours eu une admiration sans borne pour cette dame. Elle avait bravé les interdits dès son plus jeune âge pour devenir ce qu’elle voulait être et pas ce que les autres voulaient qu’elle soit. Avec la fortune familiale, elle avait voyagé à travers le monde, se lançant dans les œuvres caritatives. Elle disait toujours le monde ne peut pas être sauvé, mais les personnes le peuvent. S'asseyant à une table, loin de toute l'agitation du café, Angie lui demanda, impatiente, comment s'était passé son voyage. Elle était partit en Afrique du Sud. Chaque détail de ce périple fut raconté à la brunette, avec une voix patiente. Le regard de la jeune Burgham brillait, comme à chaque fois.

« - J'ai une surprise pour toi, ma chérie. J'ai parlé avec un de mes amis et il a une place pour toi dans sa prochaine expédition. Bien sur, tu devras te préparer. Ce ne sera pas de tout repos, mais si tu t'accroches, peut être que dans cinq ans, tu feras tes propres expéditions. »

Angie sauta dans les bras de sa grand mère, c'était son rêve. Depuis qu’elle avait dix ans, elle rêvait d’explorer le monde pour dénoncer l’abominable mais aussi pour découvrir de nouvelles cultures. Et il était là, à portée de main. Elle allait devoir abandonner sa famille, elle allait devoir laisser son père se débrouiller, laisser sa meilleure amie seule. Elle allait partir, laissant derrière elle son mari et toute sa vie, mais c'était son rêve. Elle n'aurait peut être pas une autre chance...

« - Bonjour Mme Burgham, comment allez vous ? »
« - Oh ne sois pas aussi poli avec moi mon grand. Kidnappe ma petite fille je t’en prie. »

Un éclat de rire s’échappa des lèvres de la jolie brune face à la mine déconfite de son époux. Elle attrapa la main qui lui tendit et lança un dernier sourire à sa grand-mère avant de le suivre.

- Je crois qu’elle ne m’aime pas beaucoup.»
«- Mais nan, elle t’adore. Mais ce qu’elle adore encore plus, c’est de te rendre gêné. »

Elle lui offrit un sourire avant de s’assoir à ses côtés sur le banc installé devant le café de son père. Elle posa la tête sur son épaule alors qu’il resserrait sa main sur sa taille, l’emprisonnant un peu plus dans une étreinte chaleureuse. Ses lèvres se posèrent sur les cheveux à l’odeur fruitée de la jeune fille. Elle savait qu’il ne l’avait pas fait venir ici pour rien. Elle le connaissait mieux que quiconque. Elle savait aussi qu’il ne parlerait pas si elle l’obligeait à le faire, alors elle fixa les étoiles et profita de ce moment de silence, pour se souvenir de leur passé. Ils s’étaient rencontré tout petit. Sa mère était une habitué du café de son père. Tous les deux avaient grandis entre les pilliers de bar. Au fur à mesure, ils étaient devenus les rocs l’un de l’autre, les meilleurs amis du monde, des inséparables. Puis tout avait basculé un soir d’été. Ils s’étaient enfin rendu compte que c’était peut être plus que de l’amitié. Ils étaient amoureux. Deux ans plus tard, ils se disaient oui devant le maire. Angie n’avait que 21 ans, mais elle savait qu’il serait toujours sa famille. Il l’avait toujours été alors pourquoi ça changerait ?

« - Mon père a appelé. Il voudrait me voir. »

La jeune femme releva la tête vers lui, alors que ce dernier continuait de fixer les étoiles, tentant d’échapper à la réalité. Elle savait que c’était dur pour lui. Elle posa une main sur sa joue et le força à la regarder. Doucement, elle lui demanda

« - Qu’est ce qui s’est passé ? »

Angie avait toujours été très attentif aux autres. C’était un trait de sa personnalité, tout comme sa curiosité et son manque de patience. La jeune femme était très têtue et n’abandonnait devant rien. Son prof de journalisme avait l’habitude de dire qu’elle était passionnée et que c’était ça qui donnait tous ses traits à sa personnalité et que grâce à ça, elle ferait une très bonne journaliste.

« - On a parlé et pour la première fois, j’ai eu l’impression de le comprendre. J’ai voulu le comprendre. »
« - Je suis contente pour toi, mon cœur. »
« - Il veut que je le rejoigne pour passer les vacances avec lui. »
« - On m’offre un stage dans un journal dans 2 mois. »

Elle baissa la tête et il souffla. Tous les deux avaient compris. Elle allait partir. Il la connaissait. Il savait qu’il n’aurait jamais pu la retenir dans la ville de leur enfance. Et elle savait qu’un jour ou l’autre, il aurait du partir pour découvrir qu’il était en dehors des murs de la cité. Sans se le dire, ils savaient tous les deux que leur histoire allait traverser une dure épreuve. Ils ne savaient pas à quel point. Ils ne croyaient pas aux promesses d’avenir. Il déposa un baiser sur son front et souffla un je t’aime.

Les aurevoirs étaient enfin là. En effet, 2 mois plus tard, elle était prête. Elle posa sa valise sur le tapis d'embarquement. Elle partait. Dans quelques heures, elle sera en Syrie, pour faire un reportage, sur le gouvernement. Bien sur son papier ne serait certainement pas publié, elle avait encore besoin d'expérience et c'est ce qu'on lui offrait aujourd'hui. Son sac sur le dos, Angie se tourna vers son mari. Ils s’étaient vu qu’une semaine pendant toutes les vacances. Il avait souhaité être là pour son départ, parce que même si tous les deux ne croyaient pas en relations longues distances, ils étaient fou l’un de l’autre et pour la première fois de leur vies, les deux jeunes voulaient croire en l’éternité pour un couple. Angie passa sa main dans les cheveux en bataille de son compagnon. Il posa ses mains sur ses hanches, la serrant un peu plus contre elle. C'était leur dernier moment tous les deux. Plus rien ne serra comme avant après ça. La jeune fille posa sa tête dans son cou, respirant l'odeur qu'elle aimait tant. Elle s'agrippa un peu plus à lui. Elle n'était plus très sur de son choix désormais. Une larme coula le long de sa joue, venant s'écraser dans le cou de son compagnon. Il l'obligea à forcer à le regarder.

« - Tu vas être parfaite Ange. Tu l'es déjà. Le monde n'a aucune chance face à toi. J'ai peur pour toi, mais c'est le bon choix. Si tu restes ici, tes lumières finiront par s'éteindre. »

Ange. C’était le seul à l’appeler comme ça. C’était son surnom, rien qu’à elle. Les autres avaient l’habitude de l’appeler Gigi, mais lui avait dit qu’il ne voulait pas être comme les autres. Et il ne l’était pas. Il était tellement mieux que les autres. Il la connaissait, mieux que personne. Elle se hissa sur la pointe des pieds et posa ses lèvres contre les siennes. Un baiser tendre commença entre eux. Quelques minutes plus tard, leurs lèvres se détachèrent. Front contre front, Angie souffla un je t'aime, un sincère et véritable. Son avion allait décoller. Elle devait y aller. Elle reposa une nouvelle fois ces lèvres contre les siennes, lui offrant un rapide baisé, puis pris son père et sa grand mère dans ses bras. Elle monta dans l'avion. Une nouvelle vie commençait...

Aujourd'hui, Angie revenait chez elle. 5 ans s’était écoulés. Elle remettait les pieds sur le sol américain pour la première fois depuis de longs mois. Mais cette fois ci, personne n'était là. Elle n'était plus la fille qui était parti. Aujourd'hui c'était une femme avec ses blessures. Divorcée depuis deux ans, elle avait appris à se battre toute seule. Balançant son sac sur son dos, elle souffla un bon coup pour se donner du courage. Elle devait vaincre les blessures du passé pour affronter celle du présent…
♠ Say goodbye to the world you thought you live in

Pseudo : low
Sexe : Tous les jours voyons.
Avatar : Alexis Bledel
Comment avez-vous connu Hope ? Ma voisine d'amour I love you
Commentaires :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 1494
Pseudo : Lili
credits : .lollipops & tumblr
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut:
Relations:

    BITCHYADMIN▬ Fly me to the moon

MessageSujet: Re: angie ▬ ain't it good to be alive ?   Mar 13 Avr - 17:56

Alexis, comme c'est surprenant :277800:
Bienvenue I love you
T'es bien évidemment validée.

_________________

    ── THE STORY GOES ON WITHOUT YOU ──
    And there's got to be another ending. But yeah you broke my heart. It won't be the last time but I'll get over them too. As a new door opens we close the ones behind. You mixed me up for someone who'd fall apart without you. Yeah you broke my heart for the first time. But I'll get over that too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 334
Pseudo : low
credits : (c) Psychozee
open pour un sujet ? : oui

Tell me more
Statut:
Relations:

    OFF TRACK ☂ I need a fix

MessageSujet: Re: angie ▬ ain't it good to be alive ?   Mar 13 Avr - 20:57

Merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age du personnage : 25 ans
Messages : 2123
Profession/Etudes : Mécanicien
Pseudo : sydney
credits : sydney
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

ADMIN Aimer quelqu'un, c'est aussi aimer le bonheur de quelqu'un

MessageSujet: Re: angie ▬ ain't it good to be alive ?   Mar 13 Avr - 21:43

Bienvenue, j'ai pas encore tout lu, mais j'vais m'y mettre xD

_________________
"Love feels no burden, thinks nothing of its trouble, attempts what
is above its strength, pleads no excuse for impossibility,
for it thinks all things are lawful for itself and all things are possible.
"

© Thomas A. Kempis

Actuellement dans le coma
Concernant les comptes de Camden & Blake, merci d'envoyer les mp sur la boite de Noam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t150-noam-tanner-when-you-call-my-name-it-s-like-a-little-prayer http://dont-stop-believin.forumactif.com/t61-tanner-when-you-run-into-my-arms-we-steal-a-perfect-moment http://dont-stop-believin.forumactif.com/t59-noam-tanner-i-belong-to-you http://dont-stop-believin.forumactif.com
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: angie ▬ ain't it good to be alive ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

angie ▬ ain't it good to be alive ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hope Mills :: ▬ Passeports ▬ :: Présentations ::  Présentations Validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit