AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 REGAN ▬ A trop vouloir l'impossible.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 174
Pseudo : CLUMSY
credits : (c) Shyia
open pour un sujet ? : nope

Tell me more
Statut:
Relations:

    REGAN ▬ Girl with a broken smile

MessageSujet: REGAN ▬ A trop vouloir l'impossible.   Mer 31 Mar - 20:08

(c) soulmates

Bishop Regan

♠ I smile and try to mean it

Nom et prénom(s) : Bishop Regan
Date de naissance et âge :25 mai 1985, 25 ans
Métier : Infirmière
Statut : Divorcée et maman d'une petite fille.
Groupe : Workers

♠ So human as I am, I had to give up my defences

Manies, tics :
  • Regan est maman d'une petite Heaven, âgée de cinq ans désormais. Son père a cessé de s'occuper d'elle, il y a bien longtemps maintenant.
  • Regan a eu Heaven alors qu'elle n'avait que 20 ans. Elle n'était pas prête, mais pourtant il n'y a pas un jour où elle a regretté. Sa fille est toute sa vie. C'est sa force.
  • Elle a toujours voulu devenir médecin, mais avec trois bouches à nourir, elle a du se contenter d'un diplôme d'infirmière. Peut être que quand Heaven sera plus grande, elle reprendra ses études. Pour l'instant, sa vie lui suffit.
  • Elle a toujours vécu à Hope Mills, avec ses parents et ses deux soeurs. D'ailleurs, elle n'a jamais quitté cette ville, si ce n'est une fois pour suivre son mari en tournée. C'était bien avant Heaven.
  • Elle a une cicatrice en bas du dos que sa soeur lui a causé en la frappant avec une barbie.
  • Elle s'est mariée à 18 ans. Elle était amoureuse et pensait que c'était pour l'éternité. Ses parents n'ont jamais accepté ce mariage et ils ont eu raison. Quatre ans plus tard, elle était divorcée.
  • Elle a des ailes d'ange tatouées sur les omoplates. Il lui rapelle une période définitivement terminée de sa vie.
♠ Let yourself let go

Anecdote(s) :
« -Nan Dylan, tu ne peux pas me quitter. Je suis folle amoureuse de toi. »
«- Nan Meredith, tu ne m’aimes pas. Tu aimes mon frère jumeau. »
« - Je sais que tu mens. C’est toi que j’ai toujours aimé. Ne me quitte pas, qu’est ce que je vais devenir sans toi ? »

Ridicule. Comment des personnes pouvaient écrire des inepties pareilles ? Comme si ce genre de scénario pouvait avoir lieu dans la vie réelle. La vie était foncièrement différente et c’était à cause de choses comme ça qu’on finissait toujours par être déçu. A force de trop croire aux princes charmants, on idéalise l’homme idéal et on tombe de haut quand on se rend compte qu’il n’existe pas. C’est encore pire quand on se rend compte que notre prince charmant n’est qu’en fait qu’une grenouille sauteuse. Un vilain crapeau en somme. Elle aussi avait cru mourir quand elle avait appris que son mari avait non seulement quitté la ville alors qu’elle venait d’accoucher d’une petite fille, mais qu’en plus, il avait emporté une groupie dans ses bagages. Naïve, elle avait cru pouvoir le remettre sur le droit chemin. Pendant plus de 4 ans, il avait été l’homme parfait pour elle. Gentil, attentionné et qui plus est, amoureux. Elle en était tombée folle amoureuse de ce musicien raté. Elle avait renié sa famille pour lui et bon nombre de ses principes. Elle qui était contre l’institution du mariage s’était retrouvé mariée à 18 ans. Pour lui, elle aurait été prête à tout. Même à abandonner sa carrière. Elle avait été heureuse, elle ne pouvait pas le nier. Tout avait dégénéré quand elle lui avait annoncé qu’elle attendait un petit bébé. C’est à ce moment là que toute sa vie a déraillé. Il lui a demandé d’avorter, elle a refusé. Comment aurait-elle pu tuer un petit bout d’elle et un petit bout de lui ? Elle s’en sentait incapable. Elle a pris la dure décision de garder ce bébé et Austin, son mari, est devenu distant. Il a recommencé à sortir, à boire. Elle a commencé à sentir l’odeur d’autres femmes sur sa peau, mais il se sentait coupable, alors à chaque fois, elle lui pardonnait. Il l’aimait après tout et ils allaient avoir un bébé. Il se calmerait quand il aurait leur bébé dans ses bras ne cessait-elle de se répéter, lors de ses longues nuits où il l’a laissé seule avec son chagrin. Leur fille fêtait ses un an aujourd’hui et rien n’avait changé. C’est devenu pire.

« Coucou mon cœur. » Elle sentit ses lèvres se poser sur sa joue, mais elle ne tourna même pas la tête, bien trop occupé à ravaler sa colère. Elle se releva de leur lit et alla fermer la porte de leur chambre, juste au cas où.

« Austin. Quelle surprise de te voir. »
« J’habite ici, je te rappelle. »
« Vraiment, on aurait pas cru. » marmonna-t-elle, alors qu’il se rapprochait d’elle. Il sentait l’alcool à plein nez. Elle garda les bras croisé sur la poitrine, alors qu’il commençait à l’embrasser dans le cou. Il ne pouvait pas avoir oublié, c’était impossible. Elle le repoussa doucement.

« Laisse toi faire Re’, ça va te faire du bien. » Elle le repoussa plus violemment, à bout de forces. Ses nerfs craquaient enfin. C’était la goute de trop.

« Tu sais même pas quel jour où on est n’est ce pas ? » demanda-t-elle blessée. Toutes les fois où il l’avait laissé seule alors qu’elle avait besoin de lui n’était rien à côté de ça. « C’est notre anniversaire de mariage ? Ton anniversaire ? » demanda-t-il légèrement paniqué par l’attitude de Regan. Il savait qu’il allait trop loin avec elle, mais il ne supportait pas cette vie. Il l’aimait, plus que tout, mais parfois, il la détestait pour l’avoir enfermé dans cette vie. Elle recula d’un pas, comme si on venait de lui mettre une gifle.

« Nan. C’est l’anniversaire d’Heaven. » Elle le vit rouler des yeux. Comment il pouvait réagir comme ça ? C’était leur fille. Leur chair et leur sang. Comment pouvait-il être indifférent ? Elle déglutit doucement face à cet absence de réaction et il ne lui fallu pas plus de quelques secondes pour attraper la valise sous son lit.

« Qu’est ce tu fais Regan ? »
« Je déménage. »
répliqua-t-elle hargneuse, avant d’attraper la moitié de son armoire pour la vider dans sa valise. Elle la ferma d’un geste brusque et se dirigea vers la chambre de sa fille. Elles méritaient mieux que ça. Heaven méritait mieux qu’un père qui oubliait son anniversaire. Regan s’était trompée en pensant qu’Austin était l’homme de sa vie, Heaven n’avait pas à en pâtir. Elle n’aurait peut être pas de père, mais elle aurait la meilleure de toutes les mamans. Doucement, elle attrapa les affaires de sa fille, son doudou, son biberon et les mit dans la valise. Une main attrapa son poignet et elle se retourna brutalement. « Arrête tes bétises, je suis désolé. Ca arrive à tout le monde d'oublier. »
« D'oublier l'anniversaire de sa fille unique ? Je pense pas. Tu veux l'oublier, Austin. Oublies-là, mais si tu l'oublies, tu m'oublies moi. »

Elle tira sur son bras pour qu’il la lâche. Elle aurait certainement un bleu demain, mais ça ne sera pas le pire. Doucement, elle attrapa sa fille et déposa un baiser sur son front. « Tu peux pas partir Regan, je peux pas vivre sans toi et tu peux pas vivre sans moi. » Elle s’arrêta brutalement, les larmes lui montant aux yeux. Et s’il avait raison ? Et si elle ne pouvait pas vivre sans lui ? « On est marié, Regan. Pour le meilleur et pour le pire. On traverse juste une mauvaise passe. » murmura-t-il alors que doucement, il passa une main dans ses cheveux. Elle releva le regard vers lui et une nouvelle fois, elle fut prête à abandonner et à pardonner. Heaven bougea dans ses bras et elle se rendit compte qu’elle devait arrêter de penser qu’elle lui était indispensable. Elle devait avant tout penser à Heaven. « Accoucher toute seule était une mauvaise passe. Rester à la maison avec une Heaven malade, toute seule, pendant que tu t’envoyais en l’air avec je ne sais qui, c’était une mauvaise passe. Renier ta fille... C’est la fin de notre mariage. »


Elle le regarda une nouvelle fois avant d’attraper sa valise et de partir. Elle lui tournait enfin le dos. Ce n’était plus Regan et Austin contre le reste du monde, c’était désormais elle et Heaven. Elle ne savait pas de quoi demain était fait, mais une chose était sûre. Plus jamais, Austin ne blesserait sa fille. Peut être qu’il n’en voulait pas, mais Regan savait qu’Heaven était la plus merveilleuse chose qui avait pu lui arriver.

♠ Say goodbye to the world you thought you live in

Pseudo : Mélie
Sexe : Féminin
Avatar : KCassidy la plus belle I love you
Comment avez-vous connu Hope ? Par la plus géniale :517795:
Commentaires : Youhouuuuuuuuuuu

_________________

    It's all about your cries and kisses, those first steps that I can't calculate. I need some more of you to take me over. If I had the chance to start again, then you would be the one I'd come and find.
    MAYBE THERE'S A CHANCE OUR WALLS MIGHT FALL.


Dernière édition par Regan Bishop le Mar 22 Juin - 13:36, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 238
Pseudo : VIP
credits : moi
open pour un sujet ? : yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

♠ Ce qui me brise, c'est pas que tu t'appuies trop sur moi, c'est que tu m'abandonnes

MessageSujet: Re: REGAN ▬ A trop vouloir l'impossible.   Mer 31 Mar - 20:16

:517795:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t151-n-blake-rivers-no-one-knows-what-its-like-to-be-the-bad-man-to-be-the-sad-man http://dont-stop-believin.forumactif.com/t63-rivers-come-with-me-in-hell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t56-n-blake-rivers
avatar
Messages : 174
Pseudo : CLUMSY
credits : (c) Shyia
open pour un sujet ? : nope

Tell me more
Statut:
Relations:

    REGAN ▬ Girl with a broken smile

MessageSujet: Re: REGAN ▬ A trop vouloir l'impossible.   Mer 31 Mar - 20:19

:151822:

_________________

    It's all about your cries and kisses, those first steps that I can't calculate. I need some more of you to take me over. If I had the chance to start again, then you would be the one I'd come and find.
    MAYBE THERE'S A CHANCE OUR WALLS MIGHT FALL.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: REGAN ▬ A trop vouloir l'impossible.   

Revenir en haut Aller en bas
 

REGAN ▬ A trop vouloir l'impossible.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hope Mills :: ▬ Passeports ▬ :: Présentations ::  Présentations Validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit