AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 My world's falling down when you're take away | Regan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 238
Pseudo : VIP
credits : moi
open pour un sujet ? : yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

♠ Ce qui me brise, c'est pas que tu t'appuies trop sur moi, c'est que tu m'abandonnes

MessageSujet: My world's falling down when you're take away | Regan   Dim 14 Aoû - 2:09



Regan & Blake




La veille en quittant mon appartement, j’avais croisé Sloan. Détails dont j’me serais bien passé. A vrai dire, elle a toujours cet air curieux sur le visage lorsque je la croise. Sauf que ce qui attira ma curiosité, c’était qu’elle était accompagnée. En temps normal, j’aurais pas relevé, sauf qu’elle était avec Heaven. Détail qui s’ancra machinalement dans ma tête. Peut-être que Regan était de garde cette nuit. Après tout, j’avais pas son emploi du temps. Sans parler que depuis l’accident de Noam, tout était extrêmement bizarre entre nous. On aurait dû parler. Surement mais pour se dire quoi ? Pour lui dire que même si je ne voulais pas de Noam dans ma vie, c’était trop tard ? Pour lui dire que malgré mes efforts, je ne pouvais pas lutter contre lien unique que je partage avec lui ? Ou bien peut être aurais-je dû lui de ce qui se passe entre nous ? En fait j’en sais rien. Qu’est ce qui passe entre elle et moi ? Parfois j’aimerais le savoir et d’autres jours, je me dis que rien de bon ne peut ressortir de ce que nous avons vécu ensemble.

Ma nuit s’était écoulée comme bien des autres. Au Catalyst, après une représentation, j’étais resté sur place et avait fait la fermeture, grisonnant des fragment de paroles qui me traversait l’esprit. Accompagné de ma guitare, je me refermais dans cette bulle. J’évitais précisément de penser à ce qui s’est produit ses dernières semaines. Au Bones, à Noam et au reste. Je n’avais pas dormi depuis près de 24 heures. Le soleil pointait déjà haut dans le ciel quand je quittai le Catalyst. Sans même regarder ma montre je savais qu’il devait bien être plus de 10 voir même 11 onze heures. Je songeais à rentrer à l’appartement pour m’octroyer une sieste. Mais tomber sur Joyce, qui passe l’aspirateur chantant à tue-tête et incroyablement faut de surcroit, sans oublier sa façon de danser sur les tubes des Spice Girls. C’était tout un tableau qui avait failli me tuer lorsque j’étais rentrée après une nuit au Catalyst. Depuis, j’évitais précieusement ce genre de mauvaise découverte. Passant devant l’appartement de Regan, je repérais sa voiture mais continuais mon chemin pendant quelques minutes avant de faire demi-tour.

J’avisais la première boulangerie, m’assurant de commander deux trois bricoles et de récupérer deux grands cafés au Starbuck du coin. Peut-être étais-je en train de faire une connerie. J’agissais sans réfléchir, comme il m’arrivait parfois et où généralement je finissais par m’en mordre les doigts. On m’avait libéré de mon atèle, il y a de ça juste quelques jours. J’avais été aux urgences et avait noté qu’elle n’était pas là, ce jour précis. Ce qui m’attrista légèrement parce qu’en dépit de cette situation bizarre et compliqué, j’aimais la voir. Me garant près de l’entrée de la résidence, j’avais appris le chemin jusqu’à son appartement. Combien de fois étais-je venu avant de faire demi-tour ? Assez souvent pour qu’à cet instant, j’agisse comme un robot. Mon sachet de croissant et mes cafés dans une main, je pris une longue inspiration avant que mon doigt frôle la sonnette. J’hésitais. Et si j’partais maintenant ? Qu’est-ce que j’allais lui dire ? A quoi ça rimait ? C’était stupide de venir. Je secouais alors la tête prêt à partir lorsqu’un déplacement d’air m’apprit qu’elle venait juste d’ouvrir la porte et que je me retrouvais comme un crétin maladroit devant elle, ne sachant comment gérer cette gêne. Je lui offris une légère grimace avant de lever le sachet et les cafés.

« Petit déj’ ? » Ma grimace se mua alors légèrement en un sourire tendre au fil des secondes. C’était bête mais son visage m’avant manqué. Ses traits si fin et radieux qui suffisaient à faire s’emballer mon cœur. Et son sourire. Oh oui, dieu savait que son sourire m’avait diablement manqué. Tout comme cette petite frimousse encore toute endormie. Je notais alors mentalement qu’il n’y avait rien de plus sexy qu’une Regan au réveil.



_________________

Lost and afraid to be with you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t151-n-blake-rivers-no-one-knows-what-its-like-to-be-the-bad-man-to-be-the-sad-man http://dont-stop-believin.forumactif.com/t63-rivers-come-with-me-in-hell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t56-n-blake-rivers
avatar
Messages : 174
Pseudo : CLUMSY
credits : (c) Shyia
open pour un sujet ? : nope

Tell me more
Statut:
Relations:

    REGAN ▬ Girl with a broken smile

MessageSujet: Re: My world's falling down when you're take away | Regan   Jeu 18 Aoû - 18:01





«Take all your chances while you can. You never know when they'll pass you by. Like a sum the mathematician cannot solve. Like me trying my hardest to explain. »



La nuit avait été longue. Un accident de voiture sur le pont avait fait de nombreuses victimes et la nuit calme qu'elle espérait passer à remplir de la paperasse c'était transformé en cauchemar. Une petite fille de 5 ans avait été touché et Regan avait pris ce cas personnellement. La petite fille était désormais hors de cause, mais restait tout de même en soins intensifs. En d'autres circonstances, elle se serait dépêché de rentrer chez elle, aurait pris sa fille dans ses bras et ne l'aurait plus lâché avant quelques heures. Mais Heaven était parti à la mer avec ses grands parents et Regan se retrouvait seule. Son appartement semblait froid et anormalement vide sans la petite tête blonde et son rire pour emplir la pièce.

Elle se glissa néanmoins dans le lit de sa fille, respirant son odeur qu'elle avait laissé avant de partir et se servant de son pyjama comme doudou. Elle aurait aimé partir en vacances avec Heaven, mais les factures s'accumulaient dans sa boite aux lettres et ce n'est pas les pieds dans le sable qu'elle aurait pu les payer. Être infirmière et mère célibataire ne rimaient définitivement pas avec vacances. Elle profitait de l'absence de sa fille pour enchainer les gardes. Et enchainer les gardes lui permettait de ne penser à rien, si ce n'est à ses patients. Elle pouvait oublier le visage de Blake, oublier la douceur de leur nuit. Elle pouvait même oublier le manque qu'il avait crée en elle. Du moins, elle essayait de se persuader qu'elle pouvait oublier. Mais la vérité, c'est qu'elle n'arrivait pas à oublier. C'était déjà trop tard. Il était entré en elle et avait empoisonné son cœur.

Ce qui avait tendance à effrayer la jeune Bishop. Elle n'avait pas une vie facile. Elle ne pouvait pas se permettre de se laisser aller et pourtant il était tout le temps là. Dans la moindre de ses pensées. Mais si habituellement, elle pensait à lui avec affection, ces derniers temps c'était le contraire. Elle avait conscience qu'elle ne le connaissait pas et que leur relation n'en était même pas une, mais elle avait cru entrevoir un homme avec qui elle aurait pu faire un bout de chemin. Après la soirée au Bones, rien n'était moins sur. La facilité avec laquelle il s'était laissé aller l'avait effrayé.

Elle ne s'était couchée que depuis une heure quand la sonnerie retentit. Baillant, elle ouvrit la porte pour dévoiler celui qui avait volé toutes ses pensées. Subitement consciente de son apparence, Regan resserra sa robe de chambre autour de sa nuisette et passa une main dans ses cheveux pour tenter de les assagir. «Hey. » murmura-t-elle dans un sourire encore endormi avant de se reprendre. Elle ne se laisserait pas faire aujourd'hui. Elle ne laissera pas son sourire à couper le souffle la charmait. « Entre. » Ouvrant un peu plus grand la porte, elle le laisse entrer et le suit jusqu'à la cuisine. Non aujourd'hui, elle ne laissera pas son adorable visage la déstabilisait. « Qu'est ce que tu fais ici ? »



_________________

    It's all about your cries and kisses, those first steps that I can't calculate. I need some more of you to take me over. If I had the chance to start again, then you would be the one I'd come and find.
    MAYBE THERE'S A CHANCE OUR WALLS MIGHT FALL.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 238
Pseudo : VIP
credits : moi
open pour un sujet ? : yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

♠ Ce qui me brise, c'est pas que tu t'appuies trop sur moi, c'est que tu m'abandonnes

MessageSujet: Re: My world's falling down when you're take away | Regan   Sam 20 Aoû - 2:14



Son visage est encore marqué par la nuit blanche qu’il vient d’effectuer. Il a ce masque de mauvais garçon sur le visage. Une barbe naissante, les traits fatigués pour être resté debout toute la nuit. En même temps, il savait que même s’il serait rentré à l’appartement, ça n’y aurait rien changé. Il aurait encore plus penser à Regan, se demandant dans quel merdier il s’était fourré et ce qu’il était convenu de faire dans de telles circonstances. Après ça, il aurait laissé ses pensées dériver vers Noam. Ce frère qu’il avait cru pouvoir repousser. Ce frère qui avait tenté le diable pour nouer avec lui une relation. Une relation que lui vouait à l’échec. Noam avait eu le courage et le cran de lui faire face, tout en sachant qu’il était hermétique à cette relation. Il savait qu’il ne pourrait pas dormir. Noam s’infiltrait dans ses pensées. Ça l’agaçait et le rendait vulnérable. Parce qu’à un moment donné – qu’il ignore – il s’est mis à tenir à lui. C’en est d’autant plus frustrant et douloureux.

Il sût alors qu’il ne fermerait pas les yeux même s’il le voulait. Il n’était pas rare que Blake revoit dans ses cauchemars le corps de son jumeau sur l’asphalte. Cette image restait gravé dans sa mémoire, venant même parfois à se superposer à celle de Boone. C’était pourquoi, il n’était toujours pas aller lui rendre visite. Parce qu’il avait comme ce pressentiment que son geste emmènera Noam encore plus loin de lui. Restant à distance, il se persuadait qu’il le préservait. Ce qui était toujours mieux que de le mener aux premices de la mort.

A tourner en rond dans la ville, la voix de Joyce lui rappela que son frère aurait besoin de lui. Pourquoi ne s’évertuait-elle à les rabibocher. Personne ne pouvait-il se faire à l’idée qu’ils ne s’entendront jamais ? Et quand il ne pensait pas à Noam, il pensait à Regan. A leur nuit. A leurs rencontres. Aux regards échangés. A leurs contacts. Des détails qui suffisaient à lui rappeler la nuit incroyable qu’ils avaient vécu. Chose dont généralement, il évitait de penser. Sauf qu’elle était toujours dans un coin de sa tête. Avec ce sourire malicieux, cette douceur exacerbée qui le trouble, et ce regard aussi tendre que mystérieux. Penser à Regan lui était difficile. Il avait tenté de se convaincre que cette nuit devait être considérée comme les autres. Y’avait cette histoire avec Austin et depuis Blake n’en était que plus paumé. Qu’était il sensé ressentir pour elle ? Comment devait il agir en sa présence ? Sans parler du jour de l’accident de Noam où il s’était réellement passé quelque chose. Il ne savait pas quoi, mais elle avait comme pris ses distances. Etait-ce parce qu’il avait pété le nez à Josh ? Soupirant, il ne pouvait pas réellement expliquer ce qui lui était passé par la tête. Enfin si. Mais c’était admettre que Noam comptait pour lui. Chose à laquelle, il avait encore beaucoup de mal à réaliser.

A tourner finalement autour de chez elle, il songea que quitte à lui rendre visite, autant y aller les mains pleines. Son doigt sur la sonnette, il ignorait encore tout de ce qu’il allait lui dire. Il avait l’impression de redevenir un gamin face à elle. Sa maladresse l’empêchait d’être celui qu’il voudrait être. Quand bien même il ne sait pas qui il voudrait être pour elle. Alors que la porte s’ouvre, il lui montre le petit déj’, tout en se doutant que ça ne serait pas suffisant comme excuse pour sa visite. Son sourire s’élargit en la voyant resserré sa robe de chambre autour d’elle. Elle était craquante avec son air endormi et ses cheveux en bataille, qu’elle tentait de dresser, tant bien que mal. L’invitant à entrer, il se dirigea machinalement dans sa cuisine pour y déposer le petit déjeuner. Ouvrant le paquet, il se pinça les lèvres tandis qu’elle lui demanda la raison de sa présence, le regard vissé sur lui. « Si j’te dis que j’étais dans le coin tu m’croira ? » ironise-t-il avant d’éviter son regard et de lui tendre un café. « Bon okay… c’est peut-être pas totalement un hasard… » poursuit-il mal à l’aise. « C’est juste… je voulais m’excuser, si je t’ai donné l’impression d’être comme Austin. » avoue Blake en rivant son regard au sien. « Depuis l’accident de Noam, j’ai comme l’impression que tu m’évites… » Il soupire et secoue la tête. Il n’aurait jamais du faire ça, ni même lui tenir ce discours. C’était n’importe quoi. Sa vie était comme ça. Il était comme ça. Il n’arrivait pas à aligner deux pensées cohérentes lorsqu’il était face à elle. « Je suis désolé. J’ferais mieux de le te laisser… » commence-t-il alors à réaliser qu’il avait dû la réveiller et tout ça pour quoi ? Parce qu’il avait bêtement cru qu’elle aussi attendait quelque chose de ce qui s’était tissé entre eux.




Spoiler:
 

_________________

Lost and afraid to be with you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t151-n-blake-rivers-no-one-knows-what-its-like-to-be-the-bad-man-to-be-the-sad-man http://dont-stop-believin.forumactif.com/t63-rivers-come-with-me-in-hell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t56-n-blake-rivers
avatar
Messages : 174
Pseudo : CLUMSY
credits : (c) Shyia
open pour un sujet ? : nope

Tell me more
Statut:
Relations:

    REGAN ▬ Girl with a broken smile

MessageSujet: Re: My world's falling down when you're take away | Regan   Sam 27 Aoû - 19:27

Elle ne s’était pas attendu à ça en ouvrant la porte. Faux dire, ces derniers temps, la vie avait un don pour la surprendre. La vie ou Blake. Elle n’était plus vraiment certaine. Ce dont, elle était sûre, c’est qu’elle s’était trompée sur son compte. Elle pensait que derrière sa carapace de gros dur, il y avait un homme tendre que la vie n’avait pas épargné. Mais peut être qu’elle avait eu tort. Peut être que la carapace de gros dur était sa seule personnalité et cette idée effrayait Regan. Elle ne pouvait pas se permettre de craquer sur un homme violent. Elle s’y refusait. Tant pour son bien, que pour celui de sa fille. Elle avait assez à gérer avec Austin pour s’encombrer d’une autre personne. Pourtant, au moindre sourire, elle lui ouvre sa porte et le laisse entrer dans son foyer, comme s’il n’avait jamais cassé le nez à Josh l’autre soir. Elle s’était promis de ne pas se laisser aller cette fois, de ne pas se faire avoir par ses sourires charmeurs et ses regards enjôleurs. Elle voulait des réponses à ses questions, savoir ce qu’ils étaient vraiment, mais avant tout, elle voulait savoir qui il était. « Si j’te dis que j’étais dans le coin tu m’croira ? » Elle lui adresse un regard noir, pour qu’il comprenne que c’est pas le moment de tout tourner à l’autodérision. Elle a enchaine deux gardes, a perdu un patient et sa fille n’est pas là. Autant dire que ses nerfs sont en plotes et qu’elle n’a rien à voir avec la Regan gentille et compréhensive qu’elle a pu être jusque là. « Bon okay… c’est peut-être pas totalement un hasard… C’est juste… je voulais m’excuser, si je t’ai donné l’impression d’être comme Austin. » Sans le vouloir, elle se radoucit et acquiesce, tout en buvant une gorgée de son café. Elle ne préfère rien dire et le laisser parler, sachant à quel point, il a tendance à se renfermer dès qu'une mauvaise parole s'échappe. Elle n'ose pas dire quelque chose de peur de le voir se renfermer comme une huitre. Elle apprécie son honnêteté, même si elle ne dure que quelques secondes. « Depuis l’accident de Noam, j’ai comme l’impression que tu m’évites… Je suis désolé. J’ferais mieux de le te laisser… »

C'est à son tour de se sentir mal à l'aise. Elle n'avait pas eu l'impression d'être aussi transparente. Du moins, elle avait assumé que Blake ne remarquerait pas si elle prenait ses distances avec lui. Sa main attrape son bras et elle le force à se retourner.
« Attends. » murmure-t-elle. Elle ne sait pas quoi dire. Les mots s'entrechoquent dans sa tête, comme à chaque fois qu'elle se retrouve face à lui. Elle en oublie son vocabulaire. Les sentiments se bousculent en elle et elle est incapable de reprendre le dessus. Elle sait juste qu'il a été honnête avec elle alors elle peut bien faire la même chose pour lui. « T'as raison. Je t'évitais. C'est juste... Je sais pas ce que t'attends de moi Blake. »



Spoiler:
 

_________________

    It's all about your cries and kisses, those first steps that I can't calculate. I need some more of you to take me over. If I had the chance to start again, then you would be the one I'd come and find.
    MAYBE THERE'S A CHANCE OUR WALLS MIGHT FALL.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 238
Pseudo : VIP
credits : moi
open pour un sujet ? : yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

♠ Ce qui me brise, c'est pas que tu t'appuies trop sur moi, c'est que tu m'abandonnes

MessageSujet: Re: My world's falling down when you're take away | Regan   Dim 28 Aoû - 15:54



Il n’était pas coutumier de cette nervosité face à elle. La vie l’avait endurcie. Préparé à certaines choses mais surement pas ce qu’il puisse éprouver des sentiments si confus à l’encontre de Regan. Il n’avait jamais réellement cru à l’amour. Parce que l’amour le fuyait et parce que ça n’était qu’éphémère. Pour soutenir ce discours, il avait perdu ses parents et Court’ avait perdu Boone. Ainsi, il ne s’imaginait pas une seconde qu’une femme puisse lui mettre le grappin dessus. Et encore moins développé des sentiments à son égard. Il les tient à distance pour une bonne raison. Mais il y a quelque chose avec Regan qu’il ne s’explique pas. Pourquoi, il a tant besoin de la voir, de lui parler, de sentir sa présence. Elle le rendait vulnérable et pourtant, il la cherchait à chaque instant. Comme si une force surnaturelle le poussait vers elle. C’était ainsi avec maladresse et une anxiété peu commune qu’il avait pris le chemin de son appartement.

Face à elle, devant sa beauté naturelle et ce malaise, il avait l’impression de respirer à nouveau. Et pourtant, il sentait qu’un fossé les séparait. Devait-il faire le premier pas ? Il était bien loin d’être comme Noam, un expert en relation humaines. Lui, il les fuyait comme la peste. Bredouillant et maladroit, il justifia sa présence et lui confia en partie ce qui le tourmentait mais soudain, il eut l’impression de faire fausse route. Qu’il n’avait absolument rien à faire ici. Que sa place ne serait jamais dans sa vie. Il était musicien, bordel ! Un musicien comme lui, ne peut pas s’attacher à une femme qui a déjà une enfant en bas âge. C’était inconcevable, il ferait forcément plus de mal que de bien. Il secoua la tête et s’excusa avant de lui indiquer qu’il allait la laisser tranquille et partir mais il fut coupé dans son élan. Se retournant son regard se planta dans le sien alors qu’elle lui demandait ce qu’il attendait d’elle. Il baissa les yeux un instant. Elle voulait le faire parler. Il l’aurait juré. Il ne put alors s’empêcher de répéter pour qu’elle comprenne réellement qu’il n’était pas ce qu’elle pouvait s’imaginer. « Je suis pas une brute. » Il ne l’était pas. Du moins, il ne frappait pas sans bonne raison. Et s’il avait frappé Josh, c’était parce qu’il ne supportait pas qu’on s’en prenne à son frère, même si Josh l’avait fait pour plaisanter. « J’pourrais te retourner la question… » Commence-t-il en prenant une inspiration avant de lui souffler réellement ce qui l’inquiétait. Car jamais, il ne s’était attaché et confié de la sorte à une femme. « J’aimerais faire partie de ta vie… de façon exclusive. » déglutit-il en craignant combien elle pourrait le rembarrer. « C’est pas mon genre… tu rends les choses différentes. Ça me fait peur… et en même temps, j’arrive pas à m’éloigner de toi. Dieu sait que j’ai essayé… » soupire-t-il et rajoute avec un petit haussement d’épaule gêné, comme un enfant. « J’suis en paix et plus fort quand t’es là… j’me sens moins seul. » avoue-t-il en plongeant son regard dans celui de la jeune Bishop et sans même le réaliser, il s’était emparé de sa main lors de ses explications. Parce qu’il avait besoin d’elle dans sa vie. Parce qu’elle était bien à l’origine du changement qui s’opérait en elle. La raison qui l’avait certainement poussé à s’intéresser à Noam, même si c’était de loin au départ. Les choses changeaient, les gens également. Il en était la preuve, même si ça semblait incroyable.




Spoiler:
 

_________________

Lost and afraid to be with you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t151-n-blake-rivers-no-one-knows-what-its-like-to-be-the-bad-man-to-be-the-sad-man http://dont-stop-believin.forumactif.com/t63-rivers-come-with-me-in-hell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t56-n-blake-rivers
avatar
Messages : 174
Pseudo : CLUMSY
credits : (c) Shyia
open pour un sujet ? : nope

Tell me more
Statut:
Relations:

    REGAN ▬ Girl with a broken smile

MessageSujet: Re: My world's falling down when you're take away | Regan   Mar 13 Sep - 0:29

Parfois, elle avait l’impression que les choses se répétaient. Blake lui rappelait parfois Austin, l’ancien Austin, celui qui aurait été prêt à tout faire pour Regan. Il lui rappelait l’homme qu’elle avait épousé, pas celui qu’elle avait quitté. Et ça l’effrayait. Ca lui faisait affreusement peur. La première fois qu’elle avait remarqué cette ressemblance, elle en avait eu le souffle coupé. Son histoire avec Austin l’avait brisé, plus que ce qu’elle voudrait dire. Ca lui avait laissé des cicatrices indélébiles, qu’elle n’était pas sûre de pouvoir effacer un jour. S’engager avec Blake, c’était prendre, de nouveau, le risque de souffrir et elle n’était pas sûre d’en être capable. Parce que même si Blake ressemblait parfois à Austin, il était aussi fondamentalement différent. Il avait cette colère en lui, qui ne demandait qu’à sortir. Elle ne voulait pas être là quand ce sera le cas. Elle avait bien trop à perdre et elle ne pouvait pas se le permettre. Elle devait, avant tout, protéger sa fille et si ça voulait dire s’éloigner de l’homme qui lui redonner un nouveau souffle alors soit, elle s’éloignerait.

Alors oui, elle avait passé ces dernières semaines à l’éviter mais elle avait pensé faire pour le mieux. Tant pour elle que pour lui. En lui demandant ce qu’il attendait d’elle, elle ne s’était pas attendu à ça. Loin de là. Elle avait cru qu’au contraire, il aurait pris peur et se serait enfuit laissant son emprunte dans sa porte d’entrée.
« J’aimerais faire partie de ta vie… de façon exclusive. » En d’autres circonstances, un sourire aurait déjà fait le chemin sur son visage, mais aujourd’hui, elle avait du mal à faire le tri dans ses sentiments. Elle se sentait perdue. La première fois qu’elle l’avait vu au Catalyst, elle n’aurait jamais pensé que leur histoire pourrait en devenir une. Ca aurait du être une jolie anecdote, qu’on se remémore les soirs d’hivers. C’est devenu trop. Trop vite. « C’est pas mon genre… tu rends les choses différentes. Ça me fait peur… et en même temps, j’arrive pas à m’éloigner de toi. Dieu sait que j’ai essayé… » Elle réalise enfin que tout ce qu’elle a ressenti, il le ressent aussi. Elle ne devient pas folle. « J’suis en paix et plus fort quand t’es là… j’me sens moins seul. » Un sourire triste se dessine sur ses lèvres. Elle regarde leurs mains enlacés. Il a pris une place importante dans sa vie, sans qu’elle s’en rende compte. Il s’est immiscé en elle, la rendant dépendante. « Tu me fais peur. » finit-elle par avouer dans un murmure. Elle ose un regard vers lui mais retrouve très vite le chemin de ses pieds. « Je veux être avec toi. C’est pratiquement ce à quoi je pense toute la journée. J'ai attendu des semaines que tu me dises ces mots, mais... » Elle relève les yeux vers lui. Sa main s’attarde sur sa joue, alors qu’elle se mordille la lèvre. « Mais je sais pas si je peux être avec toi. J’ai vu de quoi t’étais capable. Avec Austin et avec Josh. Et même la façon dont tu te comportes avec Charly. Je peux pas être avec quelqu’un qui n’hésitera pas à me faire du mal. Je peux pas faire ça à Heaven. »



Spoiler:
 

_________________

    It's all about your cries and kisses, those first steps that I can't calculate. I need some more of you to take me over. If I had the chance to start again, then you would be the one I'd come and find.
    MAYBE THERE'S A CHANCE OUR WALLS MIGHT FALL.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 238
Pseudo : VIP
credits : moi
open pour un sujet ? : yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

♠ Ce qui me brise, c'est pas que tu t'appuies trop sur moi, c'est que tu m'abandonnes

MessageSujet: Re: My world's falling down when you're take away | Regan   Ven 16 Sep - 1:07



Il n’était pas aisé de comprendre le raisonnement tordu de Blake. Il utilisait la violence pour servir ses fins. Il est bien bâtit et sait se battre mais il n’est pas idiot au point de croire que la violence règlera les problèmes. Tout est une question de communication. Chose dont il ne s’embarrasse pas en règle générale. Personne ne comprend vraiment pourquoi il est si solitaire et sauvage. Pourquoi il refuse de s’attacher ou encore pourquoi il est incapable de rester dans une même ville plus de quelques semaines. Un psy oserait surement révéler qu’il a vécu un traumatisme et que depuis il est sur la défensive, devant une personne ayant peur de l’avenir. Peur de son destin. Peur de ce que la vie lui réserve. Spécialement les bonnes choses. Car les emmerdes, il ne les connait trop. Ça il sait gérer. Pas le reste.

Il aurait pu fuir cette ville. C’était le plan. Rester un moment et s’en aller. Pourquoi est il incapable de ce tenir à se plan là ? Parce que Noam le retient. Il a beau combattre. Refusant cette relation, il se devait d’être honnête son frère avait une place dans sa vie. Partir c’était s’abandonner, l’abandonner. Une part de lui le veut et l’autre lui rappelle que Noam n’est pas la seul raison à cet état.

Face à elle, il ne peut pas anticiper ses coups à venir. Il est pourtant maître dans l’art de fuir les relations mais il se sent attaché à elle comme s’il ne pouvait se défaire d’un lien aussi puissant, intense. Que même avec tous les efforts du monde, le visage de Regan reviendrait le hanter. Parce qu’il a commis l’erreur de s’attacher à elle d’une étrange manière. Comme s’il ne pouvait pas lutter car la bataille était décidé d’avance. Qu’il n’avait aucune influence sur ses décisions. Le pire pour lui dans tout ça, c’est qu’il ne peut pas lutter car chaque jour, chaque minute, il voudrait être près d’elle, entendre son rire, la voir sourire, détenir quelque chose de d’unique. Une chose qu’elle ne livrerait qu’à lui. Il voudrait qu’elle s’appuie sur lui et se détende en sa présence mais elle a un passé avec Austin. Ce qui complique l’affaire et lui fait mal, même s’il ne l’admet pas. Il n’est pas le genre à confier ce qu’il a sur le cœur. A parler de lui. Il préfère rester en coulisse, être un inconnu dans une ville inconnue. Mais dès l’instant où il a mis les pieds ici, c’est son existence et son univers qui s’en est vu chambouler pour de l’inattendu. Sa main glisse dans la sienne.

Il n’a pas réfléchi son geste. Blake a conscience qu’elle n’attend peut être pas la même chose de lui. Qu’ils n’ont peut être rien à faire ensemble ou même qu’elle n’éprouve rien à son égard. Après tout, il pourrait aussi se fourvoyer dans cette histoire. Maladroitement, il n’arrive pas à s’ôter de la tête que le temps qu’il passe avec elle, il n’aimerait ailleurs pour aucune raison au monde. Elle l’obsède, c’est peu dire. Ses pensées deviennent confuses en sa présence et pire que ça, il n’arrive pas à maintenir cette distance entre eux. Il a besoin d’être là. Et elle a peur de lui, se répète-t-il en l’entendant murmurer ses mots. Elle avait raison dans le fond. Il n’a rien du type profondément gentil. T’as sauvé sa fille, lui rappelle une voix dans sa tête. Mais t’es une brute renchérit une autre. Il secoue la tête pour les chasser, tout en écoutant Regan poursuivre et lui avouer que ça faisait des semaines qu’elle attendait qu’il ose enfin prononcer ces mots. Il eut un triste sourire, ça n’était pas son genre de faire le premier. Surtout lorsqu’on parle d’une relation. Ses doigts sur sa joue l’apaise et il rouvre lentement les yeux, alors qu’elle lui lance un pieu dans le cœur. « Mais je sais pas si je peux être avec toi. J’ai vu de quoi t’étais capable. Avec Austin et avec Josh. Et même la façon dont tu te comportes avec Charly. Je peux pas être avec quelqu’un qui n’hésitera pas à me faire du mal. Je peux pas faire ça à Heaven. »

L’espace d’une seconde, il a envie de prendre ses clics et ses clacs pour fuir. Loin. Là où personne ne l’atteindrait jamais. Là où il pourra une fois de plus panser ses blessures. Mais il n’en est rien. Il sait qu’il ne peut pas partir. Pour elle, parce que même si elle a mis le doigt sur quelque chose qui l’agace, il veut lui démontrer qu’elle a tort. Et il y avait Noam et Noaly. « Je sais que j’ai rien du gendre idéal ! » hausse-t-il les épaules. « Je ne suis pas odieux et violent sans une bonne raison. » Prenant une longue inspiration, il vint s’asseoir sur un tabouret du bar. Devait-il tout lui expliquer ? Se pinçant les lèvres, il sortit son portefeuille pour en tirer une photo. Lui, Court et Boone. Lui tendant cette dernière, des images vinrent flotter dans son esprit. « Après la mort de mes parents… ils sont devenus tout c’que j’avais. Ils étaient ma famille… Boone est mort au court d’une bagarre. Courtney ne s’en est jamais remis. On avait 17 ans et je venais de perdre une fois de plus ceux que j’aime. » dit-il en levant un regard triste vers elle. « Je suis pas insensible. Je sais que Charly en bave… je cherche pas à être méchant. Juste à la faire réagir, c’est tout. Quant à Josh… Noam est mon frère que je le veuille ou non. L’entendre le critiquer et rabaisser de la sorte… je pouvais pas le laisser continuer. » Détournant les yeux, il se passe finalement une main sur le visage. Il se déteste pour qu’elle ait cette image de lui. Il vaut mieux que ça. Enfin, il mérite une chance. Mais il y a Heaven et il comprend qu’elle veuille la protéger. Tout comme il le ferait avec Noaly, même s’il ne l’avouerait à personne. « Austin méritait que j’lui remette les idées en place. Pour Heaven… parce qu’elle bien mieux qu’un père comme lui. Je partirais pas. Peut-être que le moment n’est pas venue pour toi… et moi… » hésite-t-il, en croisant son regard. « J’en sais rien. Je sais que j’arrive pas à m’éloigner de toi. J’ai besoin de te voir. Toute seule ou avec Heaven, j’ai besoin que tu sois là… j’peux pas te promettre d’être parfait mais je préfère ressentir et vivre quelque chose avec toi, plutôt que de devenir un type rempli d’amertume parce qu’il n’aura pas su mettre son égo de côté, alors qu’il avait une occasion… de changer. » Pouvait-il changer ? Pouvait il devenir plus sociable ? Si Noam pouvait, c’est que ça ne devrait pas être si dur que ça. « Je veux pas perdre ce qu’on a, Reg… » termine-t-il en ramenant sa main à ses lèvres pour déposer un baiser au creux de son poignet.




_________________

Lost and afraid to be with you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t151-n-blake-rivers-no-one-knows-what-its-like-to-be-the-bad-man-to-be-the-sad-man http://dont-stop-believin.forumactif.com/t63-rivers-come-with-me-in-hell http://dont-stop-believin.forumactif.com/t56-n-blake-rivers
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: My world's falling down when you're take away | Regan   

Revenir en haut Aller en bas
 

My world's falling down when you're take away | Regan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hope Mills :: ▬ Hope Mills ▬ :: Résidence Liberty ::  7C-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit