AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

MessageSujet: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Lun 18 Avr - 12:58

(c) Unknown

Jessie Ronnie Ferguson

♠ I smile and try to mean it

Nom et prénom(s) : Ferguson, Jessie Veronica (alias Ronnie)
Date de naissance et âge : née le sept septembre 1987 chez elle.
Métier : Traductrice en plusieurs langues.
Statut : Célibataire.
Groupe : Workers

♠ So human as I am, I had to give up my defences

Manies, tics :
♠️ Jessie possède un esprit assez simple, elle aime l’art, comme beaucoup de femmes de son âge, et elle adore tout particulièrement écouter les mélodies jouées au piano. Elle a d’ailleurs créé de nombreuses chansons avec son piano, qu'elle n'ose faire écouter à personne. Durant son temps libre, elle apprend la guitare, seule, histoire d'occuper ses nuits et ses moments de solitude. Jessie est bien loin d'être une virtuose, certes, mais elle s'en sort chaque jour un peu mieux.
♠️ En dehors de la musique, elle excelle plus particulièrement dans le domaine du dessin, elle aime passer du temps à dessiner, peindre, crayonner tout simplement les choses qui l'entourent.
♠️ Une des passions de Jessie depuis son enfance : Voyager. Plus particulièrement, Jessie a toujours été une jeune fille studieuse en ce qui concerne les langues, d'où le fait qu'elle soit devenue traductrice. Elle parle couramment l'anglais, le français, l'espagnol, l'italien, et elle est actuellement en train de se familiariser avec le japonais.
♠️Autre détail important dans ses hobbies, la natation. L'eau est toujours l'endroit où elle se réfugie lorsqu'il s'agit de décompresser, de se couper du monde et d'oublier tout ce qui l'entoure. Alors, elle se sent apaisée, calme, et oublie tous les tracas qui peuvent la prendre lorsqu'elle passe ses journées à courir partout. Cette passion est née en elle lorsqu'elle a quitté Hope Mills pour aller vivre en France.

♠ Let yourself let go

C'est un matin d'été, au début du mois de septembre de l'année 1987, que Jessie Veronica Ferguson a décidé de pointer le bout de son nez, a Hope Mills, chez elle. A ses côtés, ses parents, Stella et David Ferguson. C'est ainsi, dans leur maison, au calme, que la petite demoiselle poussa ses premiers cris, à l'aurore de sa vie. Ses parents venaient de vivre neuf mois à se poser des questions, à s'angoisser, de peur que Stella ne fasse une fausse couche. Mais tout avait été réussit, parfait. Jessie est venue au monde sans le moindre soucis. En réalité, tout avait été réussit pendant les quatre premières années de la vie de la petite Jessie.. Tout allait pour le mieux. Stella exerçait son métier de dessinatrice sous les yeux fascinés de sa petite fille. David la prenait dans ses bras dès son retour du travail, et passait des heures à la regarder, un sourire béat sur les lèvres. Ainsi disaient-ils à tous leurs proches que cette petite brune aux yeux verts était le plus beau bébé du monde.

Mais, étant à l'époque une simple enfant souriante et apprenant les choses de la vie, elle ne se rendait pas compte que ses parents s'enfonçaient de jour en jour dans une angoisse qui finira par les détruire. La petite fille pensait à tort que tout allait pour le mieux, que ses parents l'aimaient, l'élevaient, et que c'était la le plus important. Fatale erreur que venait de faire la pauvre petite, insouciante. Voilà donc pourquoi, quelques mois plus tard la pauvre Jessie demeura paralysé, un matin, quand elle se leva, et que sa mère ne l'attendait pas dans la cuisine avec un café dans la main, tout en disposant les tartines de Jessie devant son bol de chocolat. Son père, lui, n'était pas dans son fauteuil à lire le journal comme tous les matins. Ce qu'elle a trouvé en revanche ne put que déstabiliser au plus haut point la petite fille du haut de ses quatre ans. Des policiers, ambulanciers, tant d'hommes et de femmes en costumes qu'elle se mit à pleurer sans comprendre pourquoi tant de personnes se trouvaient dans sa maison, LA maison de ses parents. Au sol, deux corps étaient recouverts d'un drap blanc. Jessie fut prise en charge par une femme qu'elle n'avait jamais vue, et lutta longuement avant de se décider à la suivre, méfiante et apeurée par ce monde nouveau qui s’apprêtait à s’ouvrir devant elle. Les premiers jours, on se demanda s'il fallait la placer en famille d'accueil, sans même lui expliquer la raison du "départ" de ses parents. Néanmoins, elle avait déjà comprit seule que jamais, non jamais, elle ne les reverrais. Mais pourquoi ? Cette question resta en suspens pendant de nombreuses années pour la petite Ferguson. Alors, Jessie fut prise en charge par sa marraine, Zofia, qui était la meilleure amie de Stella. Une femme douce, aimante, et qui refusa de laisser la progéniture des Ferguson aux mains d’une famille d’accueil, qui ne connaissait en rien la façon dont se comportait Jessie. La petite fille fut donc élevée par Zofia, qui après de longues luttes avec la paperasse parvint à adopter la petite fille. En revanche, hors de question qu’elle change de nom, Jessie resterait l’unique héritière de la famille Ferguson, en honneur à leur mémoire.

A l’âge de six ans, elle arriva à l’école primaire. Petite fille studieuse et brillante, elle demeura néanmoins les premiers mois de sa première année une enfant discrète, silencieuse, aux traits du visage aussi doux qu’énigmatiques. Elle n’ouvrait ses lèvres roses que pour répondre aux questions, et parfois même se contentait simplement de hocher la tête négativement, ou positivement. Cependant, un jour, quelques enfants parvinrent à faire briller dans ce regard émeraude l’étincelle chaleureuse de l’espoir de voir une amitié naître. Un espoir que Jessie avait perdu jusque là, se refusant, du haut de ses six ans, toute attache émotionnelle avec qui que ce soit. Le destin en décida autrement le jour où, en arrivant à l’école, elle tomba de son vélo. Tentant de contenir ses larmes de douleur, en tentant de se relever elle vit une main tendue vers elle. Un petit garçon aux yeux bleus souriait en lui tendant la main pour l’aider à se lever. Derrière, deux autres petites filles, l’une blonde comme les blés et l’autre brune, et un autre garçon, un peu plus grand à première vue. « Tu t’es pas fait trop mal ? » s’enquit la blonde d’un air soucieux. « Donnes-moi ta main je vais t’aider à te lever. » ajouta le garçon accroupit près d’elle. « Il faut l’emmener à l’hôpital ! » cria la petite brune en voyant du sang couler de la plaie récente de Jessie. « Mais non, juste voir l’infirmière de l’école, c’est plus près ! » la contredit le grand brun qui croisa ses bras autour de sa poitrine. Ils regardèrent tous en même temps Jessie, qui s’était arrêté de pleurer, et les regardait avec un air étonné, surprise qu’on lui accorde de l’attention. Alors, elle prit la main d’Aïdan Trump, se redressa, et avec l’aide de Lynn et Noam Tanner elle alla jusqu’à l’infirmerie pour faire panser sa jambe, devancée par une petite Charly Evans qui criait pour alerter l’administration de l’école primaire. A partir de là naquit la plus belle des amitiés. Jessie se lia immédiatement d'amitié avec eux, et tous grandirent ensemble dans la ville d'Hope Mills. La jeune Ferguson s'attacha à tous ceux de la bande de copains qu'ils étaient, chacun à leur manière. Lynn devint une de ses amies les plus proches. Elle lui présenta Charly, qui, d'abord fut réticente à l'idée de compter Jessie au nom de ses amies, mais finit par l'accepter et devenir également une amie proche au fil des années. Mais aussi Noam, le frère ainé de Lynn, qui devint le joyeux luron avec lequel Jessie adorait faire les quatre cent coups. La moindre idioties que l'un des deux trouvait à faire, il la partageait avec l'autre, et ce fut valable jusqu'à ce qu'ils atteignent la vingtaine. Vinrent au fil des années d'autres personnes, telles que Josh, son meilleur ami, et son premier amour. Au lycée, ils sortirent ensemble, mais finirent par rester des amis proches. Enfin, il y avait aussi Aïdan. Celui qui fit battre le cœur de la petite Jessie à l'instant même où il tendit la main vers elle alors qu'elle venait de tomber. Elle tomba réellement amoureuse de lui quand elle fut en âge de comprendre l'amour, au lycée. Seulement, le cœur du jeune homme appartenait à Lynn Tanner. Belle, intelligente, aimée de tous, Jessie ne pouvait pas rivaliser. Son cœur d'adolescente se brisa, mais elle dut apprendre à vivre avec l'idée qu'Aïdan aimait une autre femme.
A partir de cet instant, la brune sulfureuse enchaîna les conquêtes, d'autant plus qu'à l'âge de dix-sept ans, elle découvrit que ses parents étaient morts à cause de trop grosses dettes causées par les jeux. Zofia fit néanmoins comprendre à Jessie que ses parents avaient décidé de changer après la naissance de la petite, mais n’en eurent pas le temps. Les premiers mois, cela n’apaisa pas pour autant la jeune femme, qui passait le plus clair de son temps en compagnie d’inconnus. « Tu es en train de te pourrir la vie » osa un jour lui dire Aïdan, ne comprenant pas la façon d’agir de son amie.
Dévastée, Jessie finit par comprendre à l’âge de vingt ans qu’il n’était pas nécessaire de devenir une personne qu’elle n’était pas, tout cela pour un chagrin d’amour. Aïdan s’était marié avec Lynn, ils étaient ses amis, et elle devait apprendre à vivre le restant de ses jours avec ce poids au dessus d’elle. Mais comment agir, comment rester de glace, quand le destin en décide autrement pour vous ? Quand il décide par un malheureux hasard de raviver la flamme de la passion dévorante qu’est l’amour ?

Un an plus tard, Lynn rendit l’âme, dévastant toute la bande de copains qu’ils étaient depuis des années. A l’enterrement, tous étaient présents : Aïdan, le plus atteint de tous, Charly, éplorée dans les bras de Noam, anéanti par le départ précoce de sa jeune sœur. Jessie, en retrait, regardant le sol pour contenir ses larmes, ayant encore du mal à réaliser que l’une de ses meilleures amies l’a quitté. A cela s’ajoutait d’autres personnes ayant rejoint la bande quelques années plus tard : Joyce, qui connaissait Charly et Lynn surtout, depuis la primaire, une jeune fille calme, posée, et attristée par la perte d’une de ses amies. Josh, le meilleur ami de Jessie, tentant de garder la tête haute, était là pour sécher les larmes de ses amis qui eux ne parvenaient pas à faire face. Et enfin Casey, qui était arrivé dans la bande à l’âge de onze ans, et qui, grâce à Lynn, apprenait de jour en jour à devenir un homme plus sérieux et travailleur. Chacun à leur façon, étaient attristés par le départ de Lynn Tanner, une femme douce et joyeuse. Elle était l’une des premières personnes ayant tendu la main à Jessie. Alors pourquoi, malgré la tristesse, la jeune femme de 21 ans voyait en cela un espoir de conquérir Aïdan ? Elle s’en voulait terriblement, mais ne pouvait pas contrôler son amour pour le jeune homme. Plus de cinq ans à aimer la même personne ne peuvent pas se balayer. Seul Josh était au courant de l’amour existant pour Aidan de la part de la jeune fille, mais il lui promit de garder le secret. Personne ne devait savoir, et elle, devait garder ses distances. Alors, gardant ses sentiments de côté, Jessie sécha les larmes de son ami, lui apprit à vivre dans le deuil. Elle lui confia l’histoire de ses parents, de leur mort quand elle n’était qu’une enfant. Lui seul fut mit au courant de cette histoire, la jeune Ferguson trouvant le courage de briser ce silence pour aider le beau brun à s’en sortir de sa tristesse. Les mois s’écoulèrent, et la vie continuait. Aïdan allait de mieux en mieux, bien qu’encore peiné par le départ de son épouse. Jessie restait présente, dans l’ombre, désirant seulement apporter un peu de chaleur dans ce cœur meurtri par la mort de Lynn.

Mais une nuit, tout bascula. Les deux jeunes approchaient de leurs 22 ans. Dans la pénombre de la maison du jeune Trump, leurs lèvres s'effleurèrent dans un échange doux et teinté par l'espoir d'un renouveau après le départ de sa femme. Ils passèrent la nuit ensemble, et, pendant qu'Aidan dormait au creux des bras de Jessie, celle-ci fut prise de terribles remords. Oui, elle aimait Aidan, plus que tout au monde, mais elle respectait trop Lynn pour lui faire ça, pour lui voler son mari. Elle était partie, mais elle ne pouvait pas lui retirer son époux malgré tout. Elle avait l'impression de profiter de la mort de son amie, et elle ne le supportait pas. Alors, tôt le matin, Jessie quitta la maison d'Aidan, et prit ses affaires pour quitter le pays, rongée par le remord et hantée par le souvenir de Lynn Tanner Trump. Sans dire un mot à personne, trop honteuse et apeurée par la réaction d'Aidan, par son éventuel rejet. Elle partit pour la France, où elle retrouva Zofia qui y vivait depuis maintenant deux ans, quand Jessie fut en âge de s'auto-gérer. Elle étudia là bas durant six mois, apprenant couramment le français, et partit également en Italie, où elle apprit l'italien. De même avec l'Espagne, six mois encore plus tard. Jessie parlait couramment quatre langues et devint une traductrice réputée du haut de ses 23 ans. Seulement, son cœur se trouvait à Hope Mills, et ne l'avait jamais quitté. En partant, Jessie y avait laissé ses sentiments, son amour, son amitié. Dans d'autres pays, elle demeura froide, distante, et en retrait par rapport aux autres. Jusqu'au jour où Zofia lui téléphona, dans sa maison de Barcelone. « Il y a bien longtemps que ma petite Jessie a perdu le chemin de sa maison. » Dit-elle simplement pour clore l'échange entre les deux femmes. Après cette simple phrase, Jessie raccrocha et s'enferma dans sa chambre pour pleurer durant des heures. Aidan lui manquait, Josh et ses paroles rassurantes lui manquaient. Charly, Joyce, Casey, Noam ... Tous autant qu'ils étaient. Mais comment retourner dans un endroit que l'on a quitté depuis un an et demi ?

En silence, Jessie quitta Barcelone pour poser ses valises de nouveau à Hope Mills. Elle n'a prévenu personne, de peur d'être rejetée. Tout ce qu'elle veut, c'est retrouver une part de son enfance perdue. Voir les visages de ceux qui lui ont apprit l'amitié. De celui qui lui a apprit le verbe aimer.


♠ Say goodbye to the world you thought you live in

Pseudo : Melanie/Dreamy
Sexe : Féminin, chef !
Avatar : La magnifique Kristen Stewart
Comment avez-vous connu Hope ? Sur PRD dans une recherche.
Commentaires : A première vue ce forum me plait beaucoup, j'espère m'y intégrer rapidement !
yaaaa


Dernière édition par Jessie R. Ferguson le Mer 20 Avr - 18:36, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Lun 18 Avr - 13:18

Bienvenuuuuue :898956:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age du personnage : 25 ans
Messages : 2123
Profession/Etudes : Mécanicien
Pseudo : sydney
credits : sydney
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

ADMIN Aimer quelqu'un, c'est aussi aimer le bonheur de quelqu'un

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Lun 18 Avr - 13:27

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuue :15:

Si t'as la moindre question n'hésite pas. xD

Encore merciiiiiiiii de prendre KStew ^^

_________________
"Love feels no burden, thinks nothing of its trouble, attempts what
is above its strength, pleads no excuse for impossibility,
for it thinks all things are lawful for itself and all things are possible.
"

© Thomas A. Kempis

Actuellement dans le coma
Concernant les comptes de Camden & Blake, merci d'envoyer les mp sur la boite de Noam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t150-noam-tanner-when-you-call-my-name-it-s-like-a-little-prayer http://dont-stop-believin.forumactif.com/t61-tanner-when-you-run-into-my-arms-we-steal-a-perfect-moment http://dont-stop-believin.forumactif.com/t59-noam-tanner-i-belong-to-you http://dont-stop-believin.forumactif.com
avatar
Messages : 1494
Pseudo : Lili
credits : .lollipops & tumblr
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut:
Relations:

    BITCHYADMIN▬ Fly me to the moon

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Lun 18 Avr - 13:52

Bienvenue :9829:
I love you I love you I love you

_________________

    ── THE STORY GOES ON WITHOUT YOU ──
    And there's got to be another ending. But yeah you broke my heart. It won't be the last time but I'll get over them too. As a new door opens we close the ones behind. You mixed me up for someone who'd fall apart without you. Yeah you broke my heart for the first time. But I'll get over that too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Lun 18 Avr - 13:53

Merci à vous trois ! C'est moi qui te remercie, ce scénario est d'enfer, et j'adore Kstew, ce sera un plaisir de jouer Jessie ! Je continue ma fiche dans la soirée Smile :898956:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Lun 18 Avr - 14:34

Officiellement bienvenue ! Je suis contente que le perso t'ai plu ^^ Je te la réserve Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Lun 18 Avr - 19:33

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Mar 19 Avr - 12:02

Merci à tous les deux ! Je crois avoir terminé ma présentation, en espérant que ça vous convienne ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Mar 19 Avr - 12:13

Aaaawh, c'est trop mignon :517795: Faut trop que tu nous rejoignes au sujet commun qu'on a au Bones I love you
(DC de Joyce ^^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 576
Pseudo : crystal
credits : avatar by stormy weather ; gif by Liloo_59 ; sign' by me
open pour un sujet ? : Yep' !

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Mar 19 Avr - 12:42

Bienvenue ! :2237:

T'en fais pas pour ton intégration, tous les membres sont des amours ici, tu t'intègreras vite parmi nous ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t256-reese-titre2 http://dont-stop-believin.forumactif.com/t257-reese-every-cloud-has-a-silver-lining http://dont-stop-believin.forumactif.com/t232-reese-terminee#4109
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Mar 19 Avr - 12:42

Oh oui il faut que tu nous rejoignes dès que tu es validée ! Je pense que Noam va s'en occuper dès que son ordi arrêtera de planter !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Mar 19 Avr - 12:46

Eh bien je vous rejoindrais une fois validée, et avec grand plaisir, bien que je pense être vue d'un mauvais œil en débarquant x)

Merci Reese Very Happy Je tenterais d'être active au maximum, ce personnage me plait vraiment :666491:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Mar 19 Avr - 12:49

Oh t'en fais pas ! Sans même être parti je suis souvent le mal venu mdrrrr !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Mar 19 Avr - 12:51

Ça va, je resterais derrière toi alors (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Mar 19 Avr - 12:57

LOL on fera front face au vilain Noam :p
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Mar 19 Avr - 13:33

Ouais Cool Enfin, la logique voudrait que moi je me planque, vilaine fugueuse que je suis *out*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1494
Pseudo : Lili
credits : .lollipops & tumblr
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut:
Relations:

    BITCHYADMIN▬ Fly me to the moon

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Mar 19 Avr - 14:42

C'est plutôt à Charly qui faut faire gaffe. C'est elle la plus rancunière :15:

Je te valide I love you

_________________

    ── THE STORY GOES ON WITHOUT YOU ──
    And there's got to be another ending. But yeah you broke my heart. It won't be the last time but I'll get over them too. As a new door opens we close the ones behind. You mixed me up for someone who'd fall apart without you. Yeah you broke my heart for the first time. But I'll get over that too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Mar 19 Avr - 14:43

Oui, et en plus elle m'en veut beaucoup d'après ce que j'ai pu lire Rolling Eyes

Merci beaucoup !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1494
Pseudo : Lili
credits : .lollipops & tumblr
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut:
Relations:

    BITCHYADMIN▬ Fly me to the moon

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Mar 19 Avr - 14:47

En fait, elle en veut surtout à Noam d'être parti sans donner de nouvelles et ça se reporte sur Jessie qui a fait la même chose :15: Si tu veux plus de détails, je te mpotterais (a)

_________________

    ── THE STORY GOES ON WITHOUT YOU ──
    And there's got to be another ending. But yeah you broke my heart. It won't be the last time but I'll get over them too. As a new door opens we close the ones behind. You mixed me up for someone who'd fall apart without you. Yeah you broke my heart for the first time. But I'll get over that too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   Mar 19 Avr - 14:50

Aucun soucis Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jessie R. Ferguson ♣ Le pardon est toujours le plus difficile à accorder.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hope Mills :: ▬ Passeports ▬ :: Présentations ::  Présentations Refusées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit