AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Soirée littéraire ? feat. Caleb, James & Lillya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Soirée littéraire ? feat. Caleb, James & Lillya   Lun 9 Mai - 18:35

    Un nouveau soupir raisonna dans le bureau. Caleb était en train de signer une décharge, déclarant officiellement la panne de son unité centrale que son ami – à l’origine du soupir – devait lui réparer. Il leva les yeux vers James, qui semblait regarder l’écran de son ordinateur sans vraiment le voir. L’informaticien était ainsi depuis presque une semaine, depuis le départ de Jules, et Caleb n’en pouvait plus de le voir se torturer de la sorte.

    « OK, maintenant ça suffit, James. Ce soir, toi, moi, soirée littéraire à Hope Mills High, on va s’amuser comme-des-p’tits-fous. A la première allusion à ton chagrin d’amour, je te casse la gueule. Ca au moins, ça te changera les idées, quitte à ce qu’on ait à se faire hospitaliser tous les deux après coup. »

    L’humour du jeune homme était étrange, mais contenait tout de même quelques demi-vérités. La seule fois où il avait pris part à une bagarre de rue, il s’était fracturé tous les doigts de la main droite en frappant son adversaire. Pas très glorieux.

    « Je vais appeler Reese et lui dire qu’elle peut rester à la maison. Elle n’a pas arrêté de râler parce que je l’y trainais, de toute façon, ça va lui faire plaisir. » Voyant qu’il s’apprêtait à protester, Caleb reprit : « Aucune négociation possible. On part directement après le boulot, on mangera un truc là-bas, et ensuite on ira boire un verre. Je passerai éventuellement un coup de fil à Blake, et on se fera une soirée 100% masculine, d’accord ? »

    Ce n’était tellement par leur genre, qu’un grand sourire s’afficha sur son visage. Il quitta le bureau avant que James n’ait pu dire quoique ce soit.

    Le gymnase du lycée avait été aménagé pour l’occasion et des tables étaient disposées un peu partout. La plupart des élèves présents, en revanche, n’avaient pas grand-chose voir avec les sportifs qui habitaient l’endroit d’ordinaire. La plupart étaient des geeks, dans le même genre que Caleb, des têtes, du style de James, ou des artistes, comme Lillyana, qu’il aperçut quelques stands plus loin.

    Caleb n’était pas très à l’aise dès lorsqu’il s’agissait de parler à des inconnus, mais il se reconnaissait assez dans les jeunes qui défilaient devant lui, et la présence de James – qui semblait à deux doigts de pleurer d’ennui – le rassurait. La soirée tirait à sa fin, et Caleb rangea les quelques papiers qu’il avait sortis de son sac pour illustrer ses propos, ainsi que son portable.

    « Allez, viens, on va voler les restes de nourritures et de punch s’il faut. » Lança Caleb, dans l’espoir de sortir son ami de son apathie boudeuse.

    Il s’approcha de la table réservée aux victuailles. Plus tôt, elle était couverte de chips, cakes salés, gâteaux et autres snacks en tous genres, de gobelets en plastique, de jus de fruit et de punch. Là, il ne restait plus grand-chose. Des verres à moitié vides abandonnés, les derniers morceaux de nourriture par-ci par-là. Repérant des muffins au chocolat – ses préférés ! – il fonça tête baissée avant que quelqu’un ne le lui vole.

    Il allait tendit la main en même temps que la personne qui se tenait à ses côtés et à qui il n’avait pas porté attention jusque-là. Lillyana. Leurs mains se frôlèrent, il leva les yeux, rougit, et s’écarta d’un pas vif. Il pouvait se montrer d’un ridicule, en présence des femmes ! Surtout des femmes comme elle ; belles, dignes et plutôt impressionnantes.

    « Tu veux vraiment la même chose que moi ou c'est pour m'embêter ? » Tenta-t-elle avec un sourire.

    Il le lui rendit dans une grimace embarrassée. Que dire, que faire ? De toute façon, il s’était déjà rendu ridicule devant elle – ce qui amusait beaucoup Reese.

    « Je… Tu… » Il, nous, vous, ils, pensa-t-il, énervé contre son manque – voire son absence – de contrôle de ses émotions. « Je t’en prie, sers-toi. » Finit-il tout de même par dire, tout gentleman qu’il pouvait être.

    Les rencontres professionnelles avec l’incroyable auteure qu’elle était et Reese étaient souvent difficiles, alors la côtoyer à une soirée sans bégayer ! La belle affaire ! Pourquoi fallait-il que les yeux de la jeune femme soient si bleus, si désarmants ?! Il chercha James du regard, nécessitant désespérément une buée de secours.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Soirée littéraire ? feat. Caleb, James & Lillya   Mar 10 Mai - 11:33

Ces derniers jours avaient été difficiles. Depuis le départ de Jules, pas une seule journée ne s'écoulait sans que mes pensées ne se tournent vers elle. Comment allait-elle ? Que faisait-elle ? Reviendrait-elle ? Tout autant de questions qui me tourmentaient l'esprit à chaque secondes et auxquelles je ne pourrais trouver de réponse tant qu'elle ne m'aura pas donné de nouvelles. Ce qui ne risquait pas d'arriver de si tôt. A cette simple pensée, je poussai un soupir, sans sentir le regard de Caleb posé sur moi. Caleb, mon meilleur ami, ou mon double à bien y réfléchir. Le seul homme sur cette planète à être aussi handicapé que moi lorsqu'il s'agissait d'adresser la parole à des jolies filles ou même à des mecs bien barraqués, à vrai dire. Le regard dans le vide, je restai un instant dans mes pensées, jusqu'à ce que mon ami ne me sorte de ma transe.

« OK, maintenant ça suffit, James. Ce soir, toi, moi, soirée littéraire à Hope Mills High, on va s’amuser comme-des-p’tits-fous. » Je devais avoir mal compris ce qu'il voulait dire. Car il me semblait carrément impossible que ''soirée littéraire'' et ''s'amuser comme des p'tits fous'' soient deux termes réellement compatibles. Je n'eus cependant pas le temps de bien réfléchir à cela, qu'il continua, « A la première allusion à ton chagrin d’amour, je te casse la gueule. Ca au moins, ça te changera les idées, quitte à ce qu’on ait à se faire hospitaliser tous les deux après coup. »

Me casser la gueule ? J'aurais bien aimé voir ça. Il en était incapable. Parce que Caleb avait à peu près autant de courage que moi, c'est à dire pas du tout. Tournant la tête vers lui, je poussai un nouveau soupir, avant de demander :

« T'oserais frapper sur un cancéreux en rémission ? » Le tout prononcé, bien évidemment, avec un air de chien battu, histoire de sauver ma peau au cas où une dose anormalement élevée de testostérone n'envahisse mon pote ce soir.

« Je vais appeler Reese et lui dire qu’elle peut rester à la maison. Elle n’a pas arrêté de râler parce que je l’y trainais, de toute façon, ça va lui faire plaisir. » Reese. Ma bouée de sauvetage. Mon excuse pour ne pas aller à ce truc d'intello. Il était hors de question qu'il annule avec elle pour y aller avec moi. Après tout, j'étais à peu près sûr que sa compagnie serait plus agréable que la mienne et elle aussi, était une intello. Elle avait beau râler devant Caleb, elle serait sûrement surexcitée d'entendre parler de tous ces livres. J'ouvris la bouche pour dire à Caleb que ça n'était pas la peine de faire ça, que, déjà, il reprit : « Aucune négociation possible. On part directement après le boulot, on mangera un truc là-bas, et ensuite on ira boire un verre. Je passerai éventuellement un coup de fil à Blake, et on se fera une soirée 100% masculine, d’accord ? »

Je fronçai les sourcils. Une soirée 100% masculine, hein ? Il savait à qui il avait à faire ? Et puis, franchement... BLAKE ? C'était notre opposé le plus total, le genre de type à t'intimider dès que tu croises son regard. S'il pensait sincèrement que ce mec là, allait pouvoir me remonter le moral, c'était qu'il se mettait le doigt dans l'oeil, et jusqu'au coude.

« J'suis pas franchement sûr que ça soit une très bonne- »

Caleb quitta le bureau, m'entrainant avec lui avant même que j'ai pu émettre une opinion sur le sujet. Et merde, moi qui pensais faire une soirée geek, j'assisterai à une soirée intello. Ce qui, pour être honnête, se ressemblait beaucoup, la seule différence étant que me laisser à une soirée d'intellos c'était prendre le risque de me voir mourir d'ennui au bout de dix minutes.

Nous arrivâmes au lycée tous les deux, et je grimaçai rien qu'en voyant que la soirée se tiendrait dans le gymnase du lycée. Le gymnase. Le pire endroit dans lequel j'avais dû m'humilier, étant jeune. Heureusement pour moi, je n'avais pas fait mes études à Hope Mills. Sans quoi revenir ici aurait probablement réveillé de mauvais souvenirs et aurait pu me déclencher une crise d'angoisse. Ouais, franchement, les années lycées avaient été les pires de toute ma vie.

Caleb m'emmena avec lui dans son stand auprès duquel il sembla prendre un réel plaisir à communiquer avec les jeunes qui venaient le voir. Des gros intellos comme lui. Je restai assis à côté de lui, songeant un instant qu'il me serait peut-être possible d'en finir définitivement si je me concentrais sur les mots de Caleb. L'ennui me tuerait, et j'en aurais ainsi de souffrir du départ de Jules. Mais rien n'y fit, et je restai ainsi à écouter les propos de mon ami, à voir les élèves qu'il approchait me fixer avec révulsion comme si quelque chose clochait. J'étais loin de m'imaginer qu'effectivement, quelque chose clochait et que celle-ci me donnerait l'occasion de m'humilier devant une jolie demoiselle.

Lorsque la soirée toucha à sa fin, Caleb me lança :

« Allez, viens, on va voler les restes de nourritures et de punch s’il faut. »

Les restes, c'était le mot le plus approprié. Alors que je suivais Caleb, je vis, déjà, qu'il ne restait plus grand chose sur les tables. Les autres avaient déjà tout mangé. Génial. Je tournai la tête pour voir à l'extérieur, lorsque mon regard croisa mon reflet dans la vitre. Oh non ! C'était pas possible ! Comment Caleb avait-il pu me laisser me trimballer comme ça, avec ma perruque à moitié enlevée ? Paniqué, je quittai le gymnase, à la recherche des vestiaires et ainsi, d'un bon miroir, abandonnant mon pauvre pote à son sort.

Lorsque je revins, quelques instants plus tard, je continuai de réajuster ma perruque, persuadé que quelque chose clochait encore.

« Bon sang, t'aurais pu me dire que mes cheveux se barraient. », soufflai-je à Caleb, sans avoir encore remarqué qu'il adressait la parole à une jolie jeune femme. Lorsque je tournai la tête dans sa direction, je le vis, rouge écarlate, et à deux doigts de se faire dessus. Il me suffit de détourner le regard afin de regarder ce qu'il fixait avec ce mélange d'admiration et d'intimidation pour croiser les prunelles azur d'une jolie jeune femme qui fixait ma perruque avec un drôle d'air. « Oh! » M'exclamai-je, sous la surprise, n'ayant pas une seule seconde songé que mon pote adresserait la parole à une femme. N'avait-il pas précisé soirée 100% masculine ? Il me le paierait ! « Hm... Enchanté ! Je suis James, le pote geek. » dis-je tout en tendant ma main à la demoiselle pour la lui serrer en espérant, secrètement, ne pas trop passer pour un imbécile. Ce qui, selon moi, était déjà loupé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Soirée littéraire ? feat. Caleb, James & Lillya   Jeu 12 Mai - 13:16

Lillyana n'était pas du genre à aimer la foule mais elle trouvait ce genre de soirée formidable. Encourager les jeunes était important, tellement d'adolescents traînaient sans savoir quoi faire de leur vie, sans s'intéresser à rien. La jeunesse de Glasgow, là où elle vivait, était un bel exemple de l'absence de motivation des jeunes. La plupart d'entre eux ne faisaient rien de leurs journées, abandonnaient les études, se mettaient à boire... Et la suite tout le monde la connait ! Il fallait bien avouer aussi que l'ancienne ville minière n'avait pas grand chose de positif à apporter à ses "enfants", rien de positif pour leur avenir alors comment se motiver quand on a l'impression que tout est mort autour de soi. Lillyana avait longtemps eu cette sensation, surtout après la mort de ses amis et de celui qu'elle aimait, mais elle avait eu la chance d'avoir l'écriture pour elle. Ses écrits avaient une fonction catharsis et lui avaient toujours permis d'aller de l'avant. Peut être que certains de ses élèves avaient aussi trouver leur voie ce soir, ou au moins une façon de s'évader qui les tiendrais toujours en éveil...

Toutes les discussions lui avaient ouvert l'appétit et elle s'était dirigé vers le buffet. Il n'y restait plus grand chose, ce qui n'était guère étonnant quand on sait que certains ne viennent que pour se remplir la panse, et Lillyana avait réellement un petit creux. Si ça continuait son estomac allait bientôt crier famine ! Elle plongea une main gracieuse vers les muffins au chocolat et celle d'un homme toucha la sienne, visiblement ils souhaitaient manger la même chose. Le jeune homme recula et elle s'aperçut qu'il s'agissait de Caleb, toujours aussi gênée en sa présence. Il avait déjà rougit et sans doute que la petite blague que Lilly avait lancé n'allait pas arranger les choses. Elle s'en voulait déjà. Il bégaya comme toujours et l'invita à prendre le muffin, un vrai gentleman ! « Oh... Merci. » Elle avait trop faim pour refuser.
Par chance, un deuxième jeune homme vint leur sauver la mise, un ami de Caleb visiblement. La jeune anglaise n'était pas certaine de ce qu'il venait de dire à propos de ses cheveux et le regarda sans doute d'un drôle d'air sans s'en rendre compte. Il se présenta en lui tendant une main amicale qu'elle serra en lui souriant, amusée par son entrée en matière. « Enchantée ! Lillyana, l'écrivain anglaise un peu décalée ! » répliqua-t-elle en ayant l'impression de rejouer une scène de Bridget Jones. Avait elle l'air aussi idiote que son héroine favorite lorsqu'elle était adolescente ? Tout ce qu'on pouvait dire en tout cas, c'est qu'ils devaient avoir l'air aussi stupide les uns que les autres donc il n'y avait pas mort d'hommes ! Après tout, le ridicule ne tue pas !
« Alors, la soirée vous a plu ? » demanda-t-elle tout en prenant le muffin et le coupant en deux. Elle prit une serviette en papier et tendit la moitié du gâteau à Caleb. « Pas de jaloux comme ça ! » Maintenant il fallait espérer que James n'en avait pas envie aussi ! Au pire s'ils étaient tous affamés, ils pourraient bien trouver un endroit où dîner. Etre entourée de deux hommes ne lui faisaient pas peur. C'était plutôt Caleb qui pourrait refuser, quoiqu'il serait soutenu par James donc pourquoi pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Soirée littéraire ? feat. Caleb, James & Lillya   Mar 27 Sep - 21:26

    « T'oserais frapper sur un cancéreux en rémission ? » Demanda James, sa petite tête de chien battu soigneusement mise en place pour tenter d’attendrir le jeune homme.

    Mais Caleb ne s’y méprenait plus, il commençait à bien connaître James et savait lorsque celui-ci était sérieux quant à sa maladie, et lorsqu’il se payait sa tête. Comme maintenant.

    « Un cancéreux en rémission, non, c’est sûr. L’un de mes meilleurs potes qui n’arrête pas de geindre, ça, par contre, sans hésitation. Je promets même d’y prendre un plaisir malsain ! » Laissa-t-il échapper avant de l’abandonner à son triste sort, l’empêchant ainsi de protester de quelconque façon que ce soit.

    Il se devait de lui changer les idées, d’autant plus qu’il venait d’apprendre qu’il partait pour trois mois en tournée avec Mary, l’une de ses plus grosses clientes, pour la promotion de son dernier livre. C’était donc aussi un peu égoïstement qu’il avait entraîné James là-dedans, afin de passer un peu de temps avec lui. Il ne savait pas encore comment lui annoncer la nouvelle, hors de question de le faire se sentir encore plus abandonné.

    La soirée passa plutôt vite à ses yeux, un échange on ne peut plus enrichissant et intéressant. Les jeunes lui faisaient peur, certes, surtout les adolescents, mais il s’était senti utile l’espace d’un moment, et c’était ce qui comptait.

    Suite à sa courte confrontation avec Lillyana, James – qui avait mystérieusement disparut de derrière son dos – réapparut, réajustant la position de sa perruque.

    « Bon sang, t'aurais pu me dire que mes cheveux se barraient. » Lâcha-t-il dans un souffle, sur un ton de reproche.

    La remarque prit le jeune Sullivan de court, et il leva vers son meilleur ami un regard interrogateur. Ses cheveux ?

    « Hein ? Qu’est-ce que tu racontes ? Tu te doutes bien que si j’avais vu que quelque chose clochait dans ta coiffure, je te l’aurais dit. » Plaida-t-il. « Désolé, vieux. Mais sache qu’à mes yeux, tu es toujours aussi beau sans pilosité crânienne. » Renchérit-il, avec un sourire d’excuse.

    Il adorait employer ce ton mielleux faussement amoureux avec James. Ca ne lui arrivait jamais en public, cependant. L’espace d’un instant, il avait oublié la présence de l’écrivaine, que ne tarda pas à lui rappeler James en se présentant. Caleb se sentit rougir de plus belle. C’est fou le don qu’il avait pour se ridiculiser, avec autant de naturel…

    « Je suis James, le pote geek. » Déclara l’informaticien, visiblement pas beaucoup plus à l’aise que Caleb. Quelle équipe ils formaient, ces deux-là… Désespérant.

    « Enchantée ! Lillyana, l'écrivaine anglaise un peu décalée ! Alors, la soirée vous a plu ? » Demanda-t-elle.

    Caleb lui fut gré de ne pas se formaliser. Certes, à tous les deux, ils pouvaient… Déstabiliser, mais ils étaient tout aussi attachant l’un que l’autre, c’était indéniable.

    La jeune femme entreprit de découper le muffin en deux, avant d’en déposer un bout sur une serviette en papier qu’elle approcha de Caleb. « Pas de jaloux comme ça ! » Annonça-t-elle, un sourire débordant de gentillesse aux lèvres.

    Caleb hésita. Il avait certes promis à James une soirée entre hommes, mais la situation était tellement propice que…

    « En fait, on allait aller dîner quelque part en ville, James et moi. Pas vrai, James ? » Encouragea-t-il en lui donnant un léger coup de coude dans les côtes. « Si ça te dit, tu peux te joindre à nous. »

    Il n’en revenait pas lui-même. Une phrase, complète, et une invitation, qui plus est, sans bégayer ou rougir. Reese en serait scotchée, il se promit de lui envoyer un sms plus tard dans la soirée pour se vanter.


HJ : Certes, j'ai quatre mois de retard, mais ne dit-on pas mieux vaut tard que jamais ? What a Face D'autant que notre RP' peut passer facilement en petit "Fashback", donc je suis d'avis qu'on le continue, il aura peu d'impact sur l'évolution de nos personnages de toute façon. (; Enfin, comme vous voulez...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Soirée littéraire ? feat. Caleb, James & Lillya   Mer 28 Sep - 10:53

« Un cancéreux en rémission, non, c’est sûr. L’un de mes meilleurs potes qui n’arrête pas de geindre, ça, par contre, sans hésitation. Je promets même d’y prendre un plaisir malsain ! »

Caleb déconnait. Je le savais. Il était incapable de me frapper... Pas parce que j'étais son pote, mais plutôt parce qu'il ne savait pas frapper qui que ce soit. Il faisait partie de ces hommes catalogués « bisounours » aux yeux des femmes.

Malgré tout, je pris sa menace au sérieux, et l'accompagnai à cette soirée qui s'avérait être plus que mortelle. Je faillis mourir d'ennui plusieurs fois au cours de celle-ci, et lorsqu'elle se termina enfin, Caleb et moi nous précipitâmes vers le buffet, qui, malheureusement, s'avérait presque vide. Pendant que mon pote à l'estomac sur pattes se battait pour récupérer quelques restes, je me précipitai dans les vestiaires du gymnase, après que plusieurs lycéens m'aient adressé quelques regards horrifiés. Devant le miroir, je compris bien vite que, ma perruque, qui s'était légèrement barrée, en avait impressionné plus d'un. Je remis cette dernière bien en place, avant de retrouver Caleb et de lui reprocher – gentiment – de ne pas m'avoir prévenu au sujet de mes cheveux qui se barraient.

« Hein ? Qu’est-ce que tu racontes ? Tu te doutes bien que si j’avais vu que quelque chose clochait dans ta coiffure, je te l’aurais dit. Désolé, vieux. Mais sache qu’à mes yeux, tu es toujours aussi beau sans pilosité crânienne. »

Il m'adressa un léger sourire, et je levai les yeux au ciel.

« A d'autres. Je sais que tu me fais des infidélités depuis que j'ai perdu ma crinière. » lançai-je, pour déconner, alors que mon regard se posa sur la belle créature à qui Caleb faisait la conversation. Ni une ni deux, je remis ma perruque en place, avant de me présenter.

« Enchantée ! Lillyana, l'écrivaine anglaise un peu décalée ! Alors, la soirée vous a plu ? »

Je me retins de ne pas lui répondre que j'avais failli mourir d'ennui. Au lieu de ça, je pris un air sérieux, plissant légèrement les yeux et hochant à peine la tête.

« Oui, c'était vraiment génial. Cette soirée était... passionnante. »

J'aurais peut-être du faire des efforts pour répondre, car mon ton manquait justement de passion. Tant pis. Alors que Lilly partageait avec Caleb le muffin qu'elle avait réussi à récupérer, ce dernier lui répondit :

« En fait, on allait aller dîner quelque part en ville, James et moi. » Je fronçai les sourcils. On allait diner quelque part en ville ? C'était pas prévu dans le programme. On avait dit qu'on irait boire un verre. Avec Blake. No comment. « Pas vrai, James ? », reprit-il, en me donnant un léger coup dans les côtes.

« Euh... Ouais, c'est vrai. On va dîner en ville, tous les deux. »

Pas tous les deux. Car bien vite, Caleb enchaina :

« Si ça te dit, tu peux te joindre à nous. »

Quoi ?Il invitait une fille à notre soirée entre potes ? No way ! Je le connaissais, le Caleb, il ne serait pas capable d'en placer une face à une jeune femme comme elle, et au final, je devrais me charger de la conversation tout seul. Je parlerais de jeux vidéos et d'ordinateur (je ne savais pas parler d'autre chose) et cette fille penserait que je serais d'un ennui mortel. Gé-nial ! Je lançai un regard réprobateur à l'adresse de Caleb, lui signifiant « T'as intérêt d'assurer, mon vieux », avant de hocher la tête et de me tourner vers Lillya.

« C'est juste un restau, ça vous engagerait à rien d'autre. Si vous êtes capable de nous supporter toute une soirée, vous êtes la bienvenue » lançai-je alors, le plus sincèrement du monde.

HJ : Je suis d'avis qu'on le continue aussi (:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Soirée littéraire ? feat. Caleb, James & Lillya   

Revenir en haut Aller en bas
 

Soirée littéraire ? feat. Caleb, James & Lillya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hope Mills :: Remember Once Upon A Time...-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit