AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 CALEB ✘ lean on me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité

MessageSujet: CALEB ✘ lean on me   Jeu 3 Mar - 19:11

(c) tumblr

Caleb Sullivan

♠ I smile and try to mean it

Nom et prénom(s) : Caleb, Ryan, Jack SULLIVAN.
Date de naissance et âge : 10 décembre, 24 ans.
Métier : Editeur.
Statut : Célibataire.
Groupe : Workers.

♠ So human as I am, I had to give up my defences

Manies, tics :

- Caleb déteste les surnoms, que ce soit pour lui ou pour son entourage. Il trouve ça affreusement laid, et stupide.
- A 24 ans, il lui arrive d’être plus timide que certains jeunes de 17. Dès qu’une jolie fille lui adresse la parole, il a l’impression de perdre tous ses moyens, et la plupart du temps, il finit par être ridicule. Un manque de confiance en lui évident, qui a toujours été un frein à sa vie sentimentale.
- Le jeune homme à deux mains gauches, et deux pieds gauches. Mais sa maladresse va bien plus loin que cela, il n’est pas rare qu’il fasse des bourdes monumentales. Lorsque c’est avec Reese, passe encore, ça la fait rire, mais en société ou au boulot, c’est on ne peut plus gênant.
- Caleb a un humour très… Particulier. La plupart de ses blagues, il les trouve dans des paquets de bonbons, sur Facebook ou fmylife.com. Le niveau n’est jamais bien élevé, mais ça le fait beaucoup rire, quitte à passer pour un beauf – un gentil beauf.
- Dans le genre fidèle, romantique, attentionné, tendre, affectueux, à l’écoute, vous ne trouverez pas mieux que lui. Il est profondément gentil, et ça lui a déjà joué des tours.
- Dès qu’il est stressé, Caleb a la fâcheuse tendance de faire craquer ses doigts.
- Le jeune homme a perdu sa mère très tôt, et son père passait (passe) le plus clair de son temps au boulot. Aussi, il a appris à se débrouiller seul et a besoin, parfois, de moments de solitude, dont il profite pour jouer un peu de guitare et écrire – que ce soit des chansons ou des textes.
- Sa passion dans la vie ? Le chocolat. Depuis son plus jeune âge, il en est accro. Sous toutes ses formes ; il boit un chocolat chaud le matin, goute avec une tablette ou du Nutella et pioche régulièrement dans ses réserves de boites de chocolat lorsqu’il est au bureau.
- D’un naturel renfermé et calme, Caleb est une personne de confiance sur qui on peut compter dans n’importe quelle situation. En revanche, lui parler de sa mère ou de Reese de façon déplacée est une chose déconseillée, cela réveille son côté sombre et il peut devenir violent.

♠ Let yourself let go

NEW YORK, UPPER EAST SIDE, LOFT FAMILIAL – 1994.

« Maintenant ? Peter, tu exagères, il est bientôt 22h, je ne vais pas faire le trajet jusqu’à Boston à cette heure-ci juste parce que tu as besoin que je sois là à ton breakfast-meeting. »

Une voix masculine répondit à l’autre bout du fil. « Oui, je comprends qu’il te faille entretenir ton image de bon mari et bon père de famille, chéri, et je suis la première à te soutenir tu le sais, seulement… » Le dénommé Peter la coupa.

« J’aurais beau lui dire ce que tu veux, il n’en sera pas plus heureux de me voir partir, ne serait-ce que pour deux jours… » Alors qu’il répondait, Carol Sullivan leva les yeux au ciel. Son mari n’avait jamais compris comment fonctionnait leur fils. Elle s’apprêtait à répliquer lorsqu’une petite tête apparut à la porte du grand salon dans lequel elle faisait les cent pas.

« Je te rappelle. » Déclara-t-elle avant de raccrocher en vitesse, sans lui laisser le temps de protester. Elle s'accroupit et fit signe à son fils d’approcher.

« Tu t’en vas, mama ? »
« Seulement pour deux jours mon cœur. Papa a besoin que maman soit avec lui pour son travail. » Tenta-t-elle d’expliquer, alors que déjà l’enfant semblait au bord des larmes. Habitué aux absences de son père, il n’en était que plus attaché à sa mère, avec qui il entretenait une relation fusionnelle. « Caleb, tu es grand maintenant, tu peux rester tout seul avec Nana. »

Le petit garçon, âgé d’à peine sept ans, baissa ses yeux embués de larmes sur le bout de ses chaussures. Sans doute pouvait-il, sa nounou avait toujours été gentille avec lui, mais il ne voulait pas.
« Mais papa a dit qu’il rentrait demain ! Tu peux rester, il verra toi et moi demain ! » Fit-il encore, avec une moue des plus attendrissante.

Sa mère soupira. Il ne comprenait pas – comment aurait-il pu, d’ailleurs ? –, il était bien trop jeune pour comprendre que diriger une maison d’édition était une énorme responsabilité. Peter Sullivan n’était pas foncièrement mauvais, c’était même quelqu’un de droit, mais il était si ambitieux et déterminé qu’il faisait généralement passer son boulot avant sa famille, sans voir que cela l’éloignait de sa femme et qu’il en ratait les moments clés de la croissance de son fils.

Caleb était un enfant merveilleux, un petit trésor que Carol bénissait chaque jour. Pas vraiment sociable avec les autres enfants, il était toujours en train de chercher la présence d’adultes tels que sa mère ou sa nounou ; mais il était prometteur dans bien d’autres domaines. En grandissant, il développerait un véritable don pour la musique, que ce soit la composition ou la pratique – de la guitare, notamment -, mais également pour l’écriture. Littéraire dans l’âme, chose qu’il hérita de Carol, il dévora tous les livres qu’il trouvait dans le grand loft que ses parents possédaient dans l’Upper East Side, dès qu’il fut en âge de les comprendre et de les apprécier.

« Tu devrais être au lit, chéri. Allez, viens. » Le petit garçon la suivit à contrecœur jusque dans sa chambre où elle le borda. Il observa un instant le regard azur de sa maman, et son visage doux qui agissait sur lui comme un véritable calmant, avant de fermer paisiblement les yeux. Elle déposa un baiser sur son front avant de quitter sa chambre en silence.

Ce fut la dernière fois que Caleb vit sa mère. Percutée de plein fouet par un poids lourd alors qu’elle entrait dans la ville de Boston, le 4x4 qu’elle conduisait cette nuit-là fit un roulé-boulé et elle fut tuée sur le coup.

S’en suivirent des mois d’horreur pour le petit garçon, qui refusait d’ouvrir la bouche, se nourrissait à peine et faisait des cauchemars chaque nuit. Son père engagea le meilleur pédopsychiatre de la capitale, sans grand résultat. Caleb s’était refermé sur lui-même et semblait tenir son père pour responsable de la mort de sa mère.

Ce n’est qu’en grandissant qu’il réalisa à quel point cela l’avait isolé et définitivement séparé de son père, sa seule famille restante, qui ne fit que travailler plus dur encore. Caleb a donc grandit seul. Il eut plusieurs nourrisses qui s’occupaient de lui lors des voyages d’affaires de Peter, mais jamais aucun ami. Il était surnommé « weird kid » à l’école et était seul la plupart du temps. S’il le vivait mal au départ, ce fut une situation à laquelle il s’habitua vite. Mieux valait être seul que mal accompagné, se répétait-il. Excellent élève, il était adoré de tous ses professeurs et d’autant plus rejeté à cause de cela. Lecteur boulimique, il passait son temps le nez dans un bouquin, alors que les autres garçons de son âge courraient après les jupes des filles de l’école privée dans laquelle il était inscrit. Autodidacte, à l’âge de 14 ans, il jouait de la guitare aussi bien qu’un professionnel, et touchait un peu à tout.

Le temps du lycée arriva, et Caleb resta le garçon solitaire, renfermé et mystérieux qu’il avait toujours été. Le sport n’était pas vraiment son truc, mais son charme s’opérait différemment. Toujours un peu nerd sur les bords, les filles ne lui tournaient pas toutes autour – après tout, il n’était pas le quater back ni même spécialement intéressant – mais celles qui grattaient la surface découvrait une personnalité en or ; un jeune homme sincèrement gentil, à l’écoute, drôle, que la timidité rendait encore plus attachant.

Il entreprit de suivre des études de journalisme, et se spécialisa dans l’édition, comme son père. Père qui lui offrit la possibilité d’intégrer son entreprise, une fois son diplôme en poche. Pas de traitement de faveur cependant, il débuta comme tout le monde au bas de l’échelle. Caleb ne s’en plaignit pas, au contraire, il avait toujours été curieux et sa soif d’apprentissage, de découverte, était loin d’être assouvie.

« We're no strangers to love
You know the rules and so do I
A full commitment's what I'm thinking of
You wouldn't get this from any other guy
I just wanna tell you how I'm feeling
Gotta make you understand »

NEW YORK, CBD, SULLIVAN ED. – 2009.

« Tiens. »
« Qu’est-ce que c’est ? » s’étonna Caleb en relevant la tête.
Son père venait de déposer une pile de dossiers un peu trop importante à son goût sur son bureau, ce qui n’annonçait rien de bon.

« Il me faut une nouvelle assistante d’édition. »
« Hum-hum. Et donc ? »
« Et donc je veux que tu m’en déniches une. Une compétente, cette fois. Tu as là tous les dossiers des potentiels futurs employés de Sullivan Ed. Choisis-en trois que je recevrai en entretien, et je départagerai. » Expliqua Peter d’une voix calme.

Caleb l’observa un instant avec des yeux ronds. Puis, mesurant à nouveau du regard la pile de paperasse qui semblait dangereusement instable, il déglutit avec difficulté.

« Et tu m’as dit que c’était pour quand, déjà ? »
« Je ne l’ai pas dit. Demain, 18h max, je veux les trois meilleures candidatures sur mon bureau. »
Caleb manqua de s’étouffer. Son père était déjà sorti de son bureau lorsqu’il put à nouveau articuler.
« On n’a pas un service exprès pour engager le personnel dans cette boîte ?! »

Son père se contenta de lui faire un signe agacé de la main, sans prendre la peine de se retourner. Caleb passa une main sur son visage, fatigué d'avance par la nuit blanche qui l'attendait.
« Fils du patron, mes fesses. » Bougonna-t-il, de mauvaise foi.

NEW YORK, CBD, SULLIVAN ED. – 2 semaines plus tard.

« CALEB ! Dans mon bureau ! Tout de suite. »

Caleb leva les yeux au ciel. Il était le seul dans le service que le boss appelait par son prénom. Crier son propre nom de famille lui paraissait peut-être trop étrange ? Il s’excusa auprès de ses collègues, et se rendit dans le bureau de son paternel.

« Oui ? »
« J’ai engagé le dossier 2. »
« Le dossier 2 ? » Répéta le jeune homme, sans comprendre.
« Le poste d’assistante d’édition. J’ai choisi le deuxième dossier que tu as retenu. Une certaine… Reese Dewitt. » Annonça-t-il en lisant son nom sur les documents étalés devant lui. « C’est une petite jeune, elle n’est pas du coin. J’ai pas envie de m’emmerder avec des problèmes d’intégration, donc garde un œil sur elle, ok ? »
« Oui, papa. » Fit-il, désabusé, en retenant un soupir.
« M. Sullivan ! Ici, c'est M. Sullivan ! » Le reprit-il.

Ignorant sa remarque, il quitta le bureau sans plus de cérémonie.
Son père n’avait visiblement pas compris le principe des notes ou des mails, qui permettaient de transmettre rapidement une information concise d’un bureau à un autre. Hurler pour faire venir les gens dans son bureau, tellement plus drôle.

Il s’avéra cependant que la petite Reese Dewitt n’avait pas besoin d’aide, que ce soit pour s’intégrer ou pour travailler. Déterminée, efficace, Caleb observait la blondinette depuis un moment lorsqu’il lui adressa la parole pour la première fois. Elle sortait du bureau du grand chef, poussant un soupir. Elle alla se réinstaller dans son box, et Caleb se décida à l’approcher.

« C'est qu'un con. »

Elle releva la tête vers lui, et il croisa pour la première fois ses yeux verts.

« Quoi ? »
« Sullivan. C'est qu'un con. » Répéta-t-il, sans soutenir son regard. « Moi aussi, j'ai bossé avec lui. J'ai cru que je n’allais jamais tenir. » Il ponctua sa remarque d’un petit sourire en coin, qu’elle lui rendit tant bien que mal. Son père devait vraiment lui mener la vie dure.

« Et comment tu as fait pour le supporter ? »
« Avec ça. » Répondit-il, sortant une boîte de chocolats de derrière son dos.

Le chocolat ? Son péché mignon. Chaque jour avant qu’il ne parte à l’école, sa mère lui en donnait un avant de l’embrasser sur le front. C’était sa madeleine de Proust, son antidépresseur et bien plus encore. Un des tiroirs de son bureau en était d’ailleurs remplit. Il lui tendit la boîte, ce à quoi elle répondit par un regard perplexe. L’un de ses sourcils s’était arqué, rendant sa mimique adorable. Il éclata de rire avant de se servir lui-même.

« Je t'assure. Y'a pas meilleur remède pour oublier les tracas, et accessoirement cet idiot. Crois-moi. C'est presque aussi efficace qu'une bouteille de rhum. »

Elle finit par en prendre un, visiblement pas convaincue.

« Alors ? » Questionna-t-il, amusé.
« Ils sont pas mauvais. » Admit-elle simplement en haussant les épaules.

Il éclata à nouveau de rire, ce qui pouvait paraitre assez étrange, mais c’était ainsi qu’il masquait sa timidité. Elle fronça les sourcils, ce qui aida Caleb à calmer son rire.

« Je sais qu'ils ne sont pas mauvais. Ce que je veux savoir, c'est si ça t'a fait du bien. »
« Oh euh... Eh bien... Je ne sais pas trop, en fait. »
« C'est qu'il t'en faut encore un autre alors. » Conclut-il en lui tendant un autre chocolat.
« Combien va-t-il donc m'en falloir ? »
« Autant qu'il sera nécessaire pour que tu oublies combien ton patron est un tyran. »
« Ca peut prendre longtemps. » Déclara-t-elle, comme si toute la misère du monde pesait sur ses épaules – de quoi attendrir n’importe qui.
« T'en fais pas, j'ai encore plein de boites dans les tiroirs de mon bureau. » Répondit-il en ponctuant sa phrase d’un clin d'œil.

Elle eut un petit rire, et de « mignonne », Caleb fit passer la jeune femme à la catégorie « carrément belle ».

« Bon, à part supporter les sautes d'humeur de ton patron et les blagues débiles d'un collègue, tu as d'autres choses à faire en ville ? » Finit-il par demander, profitant d’être lancé.
« Pas vraiment non. »
« Vrai ? Pas même un peu de shopping, une sortie à faire entre amis ou je ne sais quoi d'autre encore ? » S’étonna-t-il.
« Rien de tout cela. Je n'ai pas encore été payée et n'ai pas encore assez d'argent pour faire les magasins et en ce qui concerne les sorties entre amis, encore faudrait-il que j'en ai en ville. »

Il se frotta le menton un instant.

« Hmm. C’est pas faux. Remédions à cela, dans ce cas. Je me présente : Caleb Sullivan. » Dit-il, tendant la main à la blondinette.
« Sullivan comme...? »
« Comme Peter Sullivan ? Oui. Je suis éditeur ici depuis quelques mois, et accessoirement fils du tyran qui te sert de patron. » Annonça Caleb, un grand sourire étirant ses lèvres.

Il la vit se liquéfier sur place.

« Oh mon Dieu je suis vraiment... »
« Désolée ? Y'a pas de quoi l'être. Avoir un père comme lui, c'est pas toujours une partie de plaisir, je peux te l’assurer. »
« Oh, je m'en doute. Mais quand bien même, je n’aurais jamais dû critiquer ton père... »

Il l’arrêta d’un signe de la main, avant qu’elle ne le supplie de ne pas l’envoyer au bûcher. Chose qu’il n’était même pas en mesure de faire de toute façon, puisqu’il n’était qu’un grade au-dessus d’elle.

« Y'a pas de mal, crois-moi. Et quand on y réfléchit bien, tu n'as rien dit de très déplaisant sur lui. Ce que je trouve d'ailleurs dommage. »

Elle afficha un fin sourire lorsque la voix de son père résonna dans tout le service. « DEWITT ! DANS MON BUREAU ! IMMEDIATEMENT ! »
« Et le voilà qui recommence... »

Habitué à ce genre d’interjections rudes, il l’observa lever les yeux au ciel, quitter sa chaise de bureau, et passer près de lui pour se jeter dans l’antre de l’ours sauvage que pouvait parfois (souvent) être Peter Sullivan.

« T'en fais pas, Reese. Il ne mord pas toujours. » Lui souffla-t-il dans un sourire.

Il la vit disparaître derrière la porte du bureau, et resta un instant immobile, pensif. Cette fille était différente de celles que Caleb connaissait, et cela l’intriguait.
« Reese Dewitt, il faut que j’apprenne à te connaître... » Pensa-t-il en rejoignant son bureau.

« Never gonna give you up
Never gonna let you down
Never gonna run around and desert you
Never gonna make you cry
Never gonna say goodbye
Never gonna tell a lie and hurt you »

NEW YORK, GREENWICH VILLAGE, LOFT DE CALEB – 2010.

« Tu QUOI ? » S’écria-t-il, d’une voix qu’il aurait voulu moins affolée.
« Mon stage est terminé, Caleb, je ne vais pas rester à New York et te regarder bosser. D’autant plus que mon appart me coute cher. »
Il repoussa l’argument d’un geste de la main. « Je t’ai déjà dit que tu pouvais emménager ici, avec moi. Le loft est bien assez grand pour nous deux. »
« Et je t’ai déjà dit que je ne vivrai pas à tes dépends. »

Caleb s’apprêtait à renchérir lorsqu’il réalisa que se disputer avec Reese ne le mènerait à rien. Il ne voulait pas qu’elle parte. Il ne voulait pas ne plus la retrouver au Starbucks tous les matins, ne plus la voir sourire ou ne plus l’entendre râler. Rapidement, en apprenant à la connaître et à l’apprivoiser, elle était devenue sa seule amie, sa meilleure amie.

Il s’appuya contre le dossier du canapé sur lequel ils étaient installés, des boîtes de nourriture chinoise à emporter tout autour d’eux. Il ferma les yeux un instant avant d’inspirer profondément.
C’était le moment de lui dire ce qu’il ressentait. Maintenant ou jamais. Si elle partait, il ne pourrait jamais le lui avouer. Une boule se forma dans sa gorge. Il n’était pas prêt pour ça.
Le jeune homme sentait le regard de Reese, mais il était incapable de la regarder dans les yeux.

« Caleb… » Fit-elle doucement, posant sa main sur son épaule.
Il frissonna à son contact et se leva brusquement.

« Je… Je vais aller faire un tour. » Il attrapa son blouson au passage et rejoignit rapidement de la porte de son appartement. Il s’arrêta un instant, se retourna vers elle. « Ne pars pas. » Lâcha-t-il d’une voix douce. Et il referma la porte derrière lui.

« We've known each other for so long
Your heart's been aching but
You're too shy to say it
Inside we both know what's been going on
We know the game and we're gonna play it
And if you ask me how I'm feeling
Don't tell me you're too blind to see »

NEW YORK, GREENWICH VILLAGE, LOFT DE CALEB – Quelques heures plus tard.

Lorsqu’il revint, quelques heures plus tard, la nuit était déjà bien avancée, et il ne sentait plus ses pieds tellement il avait marché. Reese s’était endormie sur le canapé, dans une position qui paraissait fort peu confortable. Caleb eut un pincement au cœur – il n’aurait pas dû la laisser en plan, réagir si violemment. Il l’observa un instant avec tendresse, détaillant son visage apaisé par le sommeil, avant de la réveiller en douceur.
Dès qu’elle eut totalement refait surface, il reçut un coup de poing dans l’épaule.

« Aïe ! Mais ça va pas ? » S’écria-t-il, en massant son épaule.
« Oh, si, ça va super ! Ça ne te serait pas venu à l’esprit d’appeler, non, bien sûr, trop facile ! Si tu penses que je vais rester à New York parce que tu te ballades dans les rues de nuit, tu te mets le doigt dans l’œil mon pote ! »

Il la regarda s’épancher calmement, luttant contre l’envie de la faire taire en l’embrassant.
« Ta phrase n’a absolument aucun sens. » Répondit-il simplement, ce qui lui valut un nouveau coup de poing. « Mais AÏE ! »

Sous son regard peu amène, il finit par soupirer. « OK, ça va, je m’excuse. J’aurais dû te laisser savoir que j’étais encore en vie. Pour ma défense, j’avais oublié mon portable. »
Il esquiva un troisième coup en souriant. « Et j’ai réfléchi à ce que tu m’as dit. Je voulais m’excuser à propos de ça aussi. Laisse-moi finir ! » Enchaîna-t-il en la voyant ouvrir la bouche.
« Je ne peux pas te demander de rester ici, c’est pas chez toi, tu n’as plus d’obligation professionnelle, et tes parents sont à Hope Mills. Je suis allé voir mon père, on en a parlé, et je vais me faire muter à Fayetteville. Sullivan Ed. a une maison d’édition là-bas, et je pourrai prendre le train pour aller y bosser, et… » Il s’interrompit brutalement. Il ne savait pas trop comment interpréter l’expression de sa meilleure amie. « Si tu préfères que je reste à New York, je ne t’en voudrais pas, c’est… »

Cette fois, ce fut Reese qui lui coupa la parole, en se jetant dans ses bras. Pris de court, il finit par la serrer contre lui. Une nouvelle page de sa vie aller s'ouvrir, loin de son père, loin de la Grosse Pomme, mais tout ce qui lui importait était de savoir que Reese serait à ses côtés. Avec elle, il n'avait plus peur.

« Tu vas a-do-rer la Caroline. » Conclut-elle en lui offrant le plus beau de tous les sourires.


♠ Say goodbye to the world you thought you live in

Pseudo : LAU. Et oui, c'est encore moi! :827633:
Sexe : J'adore.
Avatar : Garrett Hedlund, alias mon moi masculin des RPG, alias God.
Comment avez-vous connu Hope ? Bonne question, mais je suis contente de connaître ce forum et ses membres. ♥️
Commentaires : Je veux simplement faire savoir à Reese que je la hais d'avoir fait un personnage si amazing que j'ai eu un coup de coeur!


Dernière édition par Caleb Sullivan le Sam 12 Mar - 3:32, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age du personnage : 25 ans
Messages : 2123
Profession/Etudes : Mécanicien
Pseudo : sydney
credits : sydney
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

ADMIN Aimer quelqu'un, c'est aussi aimer le bonheur de quelqu'un

MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Jeu 3 Mar - 19:25

Je savais bien que tu finirais par céder au scéna. :15: Tu sais que t'as aucune résistance ma ptite Lau. :277800:

_________________
"Love feels no burden, thinks nothing of its trouble, attempts what
is above its strength, pleads no excuse for impossibility,
for it thinks all things are lawful for itself and all things are possible.
"

© Thomas A. Kempis

Actuellement dans le coma
Concernant les comptes de Camden & Blake, merci d'envoyer les mp sur la boite de Noam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t150-noam-tanner-when-you-call-my-name-it-s-like-a-little-prayer http://dont-stop-believin.forumactif.com/t61-tanner-when-you-run-into-my-arms-we-steal-a-perfect-moment http://dont-stop-believin.forumactif.com/t59-noam-tanner-i-belong-to-you http://dont-stop-believin.forumactif.com
Invité

Invité

MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Jeu 3 Mar - 19:27

Ouiii bon, ça vaaaaa hein! :54677:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Jeu 3 Mar - 19:50

OMG *bave* Sasasasalut joli monsieur !!!! xD

Rhaaaan il me FAUT un lien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Jeu 3 Mar - 20:20

Bienvenue parmi nous ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 576
Pseudo : crystal
credits : avatar by stormy weather ; gif by Liloo_59 ; sign' by me
open pour un sujet ? : Yep' !

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Jeu 3 Mar - 20:25

Mouhahaha !

Je suis contente que tu me haïsses, pour le coup :899773:

Nan sérieusement, j'suis trop contente que tu l'aies pris mon petit Caleb ! :banane01:

Merciii ! :666491: :619830: :898956: :958386: :ibf443: :amour63:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t256-reese-titre2 http://dont-stop-believin.forumactif.com/t257-reese-every-cloud-has-a-silver-lining http://dont-stop-believin.forumactif.com/t232-reese-terminee#4109
avatar
Messages : 1494
Pseudo : Lili
credits : .lollipops & tumblr
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut:
Relations:

    BITCHYADMIN▬ Fly me to the moon

MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Jeu 3 Mar - 23:20

Nouille que je suis sure j'allais dire bienvenue (a)

Citation :
je suis contente de connaître ce forum et ses membres. ♥️

Nous aussi I love you Bénissons Reese pour avoir mis le hot, sexy Gareeeett pervers

_________________

    ── THE STORY GOES ON WITHOUT YOU ──
    And there's got to be another ending. But yeah you broke my heart. It won't be the last time but I'll get over them too. As a new door opens we close the ones behind. You mixed me up for someone who'd fall apart without you. Yeah you broke my heart for the first time. But I'll get over that too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 283
Pseudo : Leny,
credits : gif: Delicious&light avatar ;lux aeterna
open pour un sujet ? : oui

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Ven 4 Mar - 0:39

bienvenue et bonne continuation pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://.... http://.... http://....
avatar
Messages : 576
Pseudo : crystal
credits : avatar by stormy weather ; gif by Liloo_59 ; sign' by me
open pour un sujet ? : Yep' !

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Ven 4 Mar - 0:49

Charly Evans a écrit:

Nous aussi I love you Bénissons Reese pour avoir mis le hot, sexy Gareeeett pervers [/i]

Oh oui, bénissez moi (h)

=P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t256-reese-titre2 http://dont-stop-believin.forumactif.com/t257-reese-every-cloud-has-a-silver-lining http://dont-stop-believin.forumactif.com/t232-reese-terminee#4109
avatar
Messages : 174
Pseudo : CLUMSY
credits : (c) Shyia
open pour un sujet ? : nope

Tell me more
Statut:
Relations:

    REGAN ▬ Girl with a broken smile

MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Ven 4 Mar - 1:01

Dès demain, nous mettons en place une statue à ton effigie :15:

_________________

    It's all about your cries and kisses, those first steps that I can't calculate. I need some more of you to take me over. If I had the chance to start again, then you would be the one I'd come and find.
    MAYBE THERE'S A CHANCE OUR WALLS MIGHT FALL.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Ven 4 Mar - 15:55

Non mais en vrai, c'est moi qu'il faut bénir, c'est moi qui ai donné l'idée :729801:
Merci les choux! :958386:

Après ma courte nuit, je vais tenter de faire cette petite présentation Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 576
Pseudo : crystal
credits : avatar by stormy weather ; gif by Liloo_59 ; sign' by me
open pour un sujet ? : Yep' !

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Ven 4 Mar - 20:57

C'est vrai... Bon bah... Bénissez NOUS alors (h) XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t256-reese-titre2 http://dont-stop-believin.forumactif.com/t257-reese-every-cloud-has-a-silver-lining http://dont-stop-believin.forumactif.com/t232-reese-terminee#4109
Invité

Invité

MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Lun 7 Mar - 14:28

Re Bienvenue =D
Désolée pour le retard =)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1494
Pseudo : Lili
credits : .lollipops & tumblr
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut:
Relations:

    BITCHYADMIN▬ Fly me to the moon

MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Lun 7 Mar - 14:54

Les paroles mouhahaha :15:


Never gonna give you up. Never gonna let you down. Never gonna run around and desert you. Never gonna make you cry. Never gonna say goodbye. Never gonna tell a lie and hurt youuuuuu. Oui grâce à toi, je suis en train de chanter comme une débile :15:

_________________

    ── THE STORY GOES ON WITHOUT YOU ──
    And there's got to be another ending. But yeah you broke my heart. It won't be the last time but I'll get over them too. As a new door opens we close the ones behind. You mixed me up for someone who'd fall apart without you. Yeah you broke my heart for the first time. But I'll get over that too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Mar 8 Mar - 2:45

Ahahah, te moque pas, je l'ai sur mon iPod :827633:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age du personnage : 25 ans
Messages : 2123
Profession/Etudes : Mécanicien
Pseudo : sydney
credits : sydney
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

ADMIN Aimer quelqu'un, c'est aussi aimer le bonheur de quelqu'un

MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Mar 8 Mar - 2:49

En même temps, qui n'as jamais chanté LA chanson. :277800:

heureusement pour moi, j'l'ai pas sur mon ipod. :15:

_________________
"Love feels no burden, thinks nothing of its trouble, attempts what
is above its strength, pleads no excuse for impossibility,
for it thinks all things are lawful for itself and all things are possible.
"

© Thomas A. Kempis

Actuellement dans le coma
Concernant les comptes de Camden & Blake, merci d'envoyer les mp sur la boite de Noam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t150-noam-tanner-when-you-call-my-name-it-s-like-a-little-prayer http://dont-stop-believin.forumactif.com/t61-tanner-when-you-run-into-my-arms-we-steal-a-perfect-moment http://dont-stop-believin.forumactif.com/t59-noam-tanner-i-belong-to-you http://dont-stop-believin.forumactif.com
Invité

Invité

MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Sam 12 Mar - 3:34

Heureusement? QU'EST-CE QUE CA VEUT DIRE? :p

Booon, j'ai finalement terminé. Certes, c'est vraiment nul, mais c'est faaaait. cheers
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age du personnage : 25 ans
Messages : 2123
Profession/Etudes : Mécanicien
Pseudo : sydney
credits : sydney
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

ADMIN Aimer quelqu'un, c'est aussi aimer le bonheur de quelqu'un

MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Sam 12 Mar - 14:30

ça veut dire que tu devrais mettre ton ipod à jour ! :15:

J'te valide bien sur. Caleb est trop chou dans ta présa. xD

Tu sais c'qui te reste à faire. Pas de demande de logement vu que j'avais déjà mis Caleb avec la ptite Dewitt. xD

_________________
"Love feels no burden, thinks nothing of its trouble, attempts what
is above its strength, pleads no excuse for impossibility,
for it thinks all things are lawful for itself and all things are possible.
"

© Thomas A. Kempis

Actuellement dans le coma
Concernant les comptes de Camden & Blake, merci d'envoyer les mp sur la boite de Noam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t150-noam-tanner-when-you-call-my-name-it-s-like-a-little-prayer http://dont-stop-believin.forumactif.com/t61-tanner-when-you-run-into-my-arms-we-steal-a-perfect-moment http://dont-stop-believin.forumactif.com/t59-noam-tanner-i-belong-to-you http://dont-stop-believin.forumactif.com
Invité

Invité

MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Sam 12 Mar - 16:03

Caleb est chou tout le temps I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 576
Pseudo : crystal
credits : avatar by stormy weather ; gif by Liloo_59 ; sign' by me
open pour un sujet ? : Yep' !

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Sam 12 Mar - 16:43

Comment tu as trop bien cerné Caleb ! C'est parfait, franchement ! :898956:

Merciii encore de l'avoir pris :517795:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t256-reese-titre2 http://dont-stop-believin.forumactif.com/t257-reese-every-cloud-has-a-silver-lining http://dont-stop-believin.forumactif.com/t232-reese-terminee#4109
Invité

Invité

MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Sam 12 Mar - 16:45

Ooooh, c'est vrai ? Merciiii, ça me fait plaisir que tu aimes, surtout sur la fin, où j'ai utilisé ton personnage. J'espère que ça te gêne pas. :517795:
Et de rien, il était trop meugnon pour que je puisse résister. :958386:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 576
Pseudo : crystal
credits : avatar by stormy weather ; gif by Liloo_59 ; sign' by me
open pour un sujet ? : Yep' !

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Sam 12 Mar - 16:49

Pas le moins du monde. J'aurais moi même écrit cette partie, j'aurais pas fait mieux ! ^^
Il est encore plus mignon quand tu le joues, je trouve XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t256-reese-titre2 http://dont-stop-believin.forumactif.com/t257-reese-every-cloud-has-a-silver-lining http://dont-stop-believin.forumactif.com/t232-reese-terminee#4109
Invité

Invité

MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Sam 12 Mar - 19:03

Vous êtes trop mignonnes :898956: J'ai fait ça un peu à l'arrache, donc je pense que vous mentez, mais c'est l'intention qui compte. :15:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 576
Pseudo : crystal
credits : avatar by stormy weather ; gif by Liloo_59 ; sign' by me
open pour un sujet ? : Yep' !

Tell me more
Statut:
Relations:


MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Sam 12 Mar - 22:35

><

J'aime le "je sais que vous mentez". On sent toute la confiance que t'as en nous, c'est impressionnant ! XD

Je mens pas >< C'pas mon genre de mentir pour faire plaisir !

J'adore sincèrement ta présentation, c'est tout à fait le Caleb que je m'étais imaginé. C'est parfait. <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t256-reese-titre2 http://dont-stop-believin.forumactif.com/t257-reese-every-cloud-has-a-silver-lining http://dont-stop-believin.forumactif.com/t232-reese-terminee#4109
avatar
Age du personnage : 25 ans
Messages : 2123
Profession/Etudes : Mécanicien
Pseudo : sydney
credits : sydney
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

ADMIN Aimer quelqu'un, c'est aussi aimer le bonheur de quelqu'un

MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   Sam 12 Mar - 23:14

Rooooooooooooh tu peux me dire pourquoi on mentirait d'abord ?! tsssssss Rolling Eyes

Moi j'aime trop son coté renfermé et maladroit avec ses sentiments. Et le coup que Reese le frappe. MOuahahah, trop bien !! Homme maltraité à la rescousse !! :15: Son coté nerd fait de lui un type super touchant et en même temps, il manque pas d'humour, il est plutôt sociable bien que réservé. C'est justement c'qu'il fait qu'on peut être que touché par un type comme lui. Alors arrête de dire qu'on MENT ! C'est pas vrai !! et ta présa est démente. :15: J'irais pas te dire qu'elle vaut celle de Logan mais perso, j'adore. :amour63:

_________________
"Love feels no burden, thinks nothing of its trouble, attempts what
is above its strength, pleads no excuse for impossibility,
for it thinks all things are lawful for itself and all things are possible.
"

© Thomas A. Kempis

Actuellement dans le coma
Concernant les comptes de Camden & Blake, merci d'envoyer les mp sur la boite de Noam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t150-noam-tanner-when-you-call-my-name-it-s-like-a-little-prayer http://dont-stop-believin.forumactif.com/t61-tanner-when-you-run-into-my-arms-we-steal-a-perfect-moment http://dont-stop-believin.forumactif.com/t59-noam-tanner-i-belong-to-you http://dont-stop-believin.forumactif.com
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: CALEB ✘ lean on me   

Revenir en haut Aller en bas
 

CALEB ✘ lean on me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hope Mills :: ▬ Passeports ▬ :: Présentations ::  Présentations Validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit