AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 [F] Sunny Ft D. Harris ou B. Lively - 'Cause you are beautiful no matter what they say

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Age du personnage : 25 ans
Messages : 2123
Profession/Etudes : Mécanicien
Pseudo : sydney
credits : sydney
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

ADMIN Aimer quelqu'un, c'est aussi aimer le bonheur de quelqu'un

MessageSujet: [F] Sunny Ft D. Harris ou B. Lively - 'Cause you are beautiful no matter what they say   Sam 3 Juil - 15:00

FREE
X Sunbeam Ft Daneel Harris / Blake Lively

© XOXO & YOUNG FOLK


    AVATAR: Daneel Harris / Blake Lively(très négociable)
    NOM: Au choix
    PRENOM: Sunbeam dite « Sunny »
    AGE: 24 ans
    STATUT: Au choix
    EMPLOI : Au choix
    HISTOIRE:
      Sunny est une fille à part. Insouciante, franche, perspicace, énergique, volontaire et dévergondée. Elle partage avec Noam, une relation forte. Amis et confident, il s’agit d’une relation puissante. Tous deux en sont arrivé à se lier lorsqu’ils traversaient une passe difficile. Ils sont donc très proches. Sunny vient de mettre au monde son bébé et débarque alors à Hope Mills pour voir Noam. De plus, elle a eu une brève liaison avec Blake Rivers, qui pourrait être susceptible d'être le père de son enfant... To Be Continued.

      Citation :
      Flashback

      « Allez chéri, on y va ! » articula la jeune femme, en se levant d’un bond. Mon chéri. C’était l’une de ses expressions qu’elle utilisait pour tout le monde. Ce petit surnom, tout à fait mignon qu’on désigne généralement à une personne qui nous est chère. Mais pas elle. Elle ne faisait pas vraiment les choses comme tout le monde.
      « Il est tôt ! » bredouilla Noam. Un nom qu’on ne connaissait pas. Un Noam qui s’enfilait plus d’alcool qu’il ne l’était toléré. D’ailleurs, Noam se fichait pas mal de la loi, tant qu’on ne l’empêchait pas de boire. Bourré, il l’était. A vrai dire, il était incapable de bouger de la banquette sur laquelle il était affalé. Seulement sa compagne, elle, avait encore les yeux en face des trous. S’approchant de lui, elle demanda à deux type de l’aider à mettre Noam debout, puis elle glissa l’un de ses bras autour de sa taille et de l’autre se cramponna à la main de Noam. A une cadence de tortue, ils sortirent du bar. Noam marmonnait des propos incompréhensible. La jeune femme éprouvait des remords à le voir si perdu. Elle savait ce que ça faisait de perdre quelqu’un qu’on aimait démesurément. Ça ne faisait pas mal comme si on arrachait un pansement. Non, c’était passer dans un broyeur alors qu’on était encore vivant. Elle fréquentait Noam depuis quelques jours et elle avait comprit que sa souffrance était plus profonde qu’il ne le disait. C’était le troisième soir qu’elle le retrouvait dans ce bar. Le premier soir où il finirait dans son appartement.

      Se passant une main dans les cheveux, il resta les yeux fermés tant la douleur venait résonner dans toute sa tête. Dieu qu’il avait horreur de ça. Les lendemains de cuite. Pourtant, c’était devenu une habitude aux cours des derniers mois. Sauf qu’il n’était pas dans sa chambre d’hôtel. La déco n’était pas aussi… féminine. L’espace d’une seconde, il souhaita secouer la tête pour se rappeler de la veille mais cette douleur lui revint comme un boomerang. Ce fut finalement l’odeur du café puis une tasse qui s’agitait près de sa tête, qui lui permit de commencer à émerger.

      « - Je vois que faire ami-ami avec mon canapé ne t’a pas fait fuir. » ironisa la blondinette, en observant un Noam totalement défraichi.
      « - Sunny… » souffla-t-il en levant la tasse à ses lèvres. Il ne savait pas quoi lui dire. Merci ? C’était sympa hier soir ? Quand est ce qu’on dîne ensemble ? Non, il savait qu’il n’aurait pas ce genre de relation avec elle. A vrai dire, le regard qu’elle posait sur lui, le rendait mal à l’aise. Comme si elle lisait quelque chose en lui. Comme si elle savait tout de lui. S’asseyant plus confortablement, il baissa les yeux dans son café.

      « - Dis moi comment elle s’appelle. Parce que pour que tu te mettes dans un tel état, il ne peut s’agir que d’une histoire de cœur. »
      « - Quoi ? » s’étonna Noam, en la dévisageant.
      « - Oh allez Noam ! Franchement regarde moi ! Comme si t’avais à craindre que tes morbides petits secrets soient dévoilés ! » argumenta-t-elle d’un sourire espiègle.

      Il hésita. Sunbeam ressemblait à Charly. Elle ne parlait jamais de ce qu’elle ressentait alors que sa situation était tout aussi compliqué que la sienne. Il l’avait rencontré sur la route une semaine plus tôt. Elle était tombé en panne et il s’était offert de la dépanner. Il l’avait alors ramener en ville et avaient commencer à parler. De tout et de rien. De son histoire à elle. Bien sur, elle n’allait pas parler à un inconnu. D’ailleurs, elle était plutôt revêche au départ. Et il y avait eu un déclic. Il avait baissé les yeux sur son ventre et finalement, elle s’était confié à lui. Elle était enceinte de quatre mois et demi. Son ex n’avait jamais voulu entendre parler de bébé. Ce qui, maintenant elle savait, qu’il ne risquait plus jamais d’en entendre parler. Ce dernier avait péri dans un accident de voiture à la sortie d’une boite de nuit sur un route verglacée. Aujourd’hui, c’était à lui de parler. A lui de raconter à Sunny ce qu’il avait sur le cœur. Seulement, il ne savait pas se confier. Il ne savait pas se confier sans s’effondrer. Car depuis la mort de Lynn, il garde tout pour lui. Ne laisse plus les émotions le submerger. Il veut rester fort. Mais au final, la souffrance vient le ronger et le hanter chaque jour et chaque nuit.

      « - Charly. Elle s’appelle Charly. »
      « - Bien ! On progresse… raconte moi, ce qui s’est passé ? »
      « - Tu serais pas en train de faire ton truc de psy ? » demanda Noam en faisant gesticuler ses mains. « Parce qu’il est hors de question que tu me psychanalyse- »
      « - Quoi ?! » s’étonna Sunny. « Mais non ! Bébé et moi, on veut juste en savoir plus sur la vie trépidante du sexy Noam ! »

      Il ne la croyait pas. Sunny n’était pas idiote. Certes, elle était enceinte d’un type égoïste mais c’était une brave fille, discrète, touchante et pleine de vivacité. Plus il posait son regard sur elle, plus il avait l’impression qu’une part de Charly était face à lui. Sunny intercepta ce regard qu’il posait sur elle. Un regard empli de souffrance, de remords, de colère mais également d’une troublante fascination, comme s’il voyait quelqu’un d’indescriptible.

      « - Noam ? Noam ?! Noam !! » l’interpella-t-elle pour la troisième fois avec un peu plus d’aplomb. « Raconte. »
      « - Ma sœur m’avait poussé à sortir avec elle. On n’a rien en commun. On passait notre temps à se quereller. Tous les jours, c’était une nouvelle dispute sur des sujets stupide. Parce que j’avais oublié que je devais la venir la chercher chez elle, parce qu’elle ne m’avait pas dit que sa voiture était en panne ou encore parce que j’avais pas assortis mes vêtements… »

      Quand on y pensait à cette époque là, c’était le bon temps. Se quereller avec Charly lui manquait. Elle lui manquait horriblement. Chaque jour, il la cherchait du regard. Toute les nuits, il passait sa main sur l’autre moitié du lit pour retrouver sa chaleur. Sauf qu’il n’y avait que du vide. Il avait tout perdu par sa faute. Parce qu’il avait prit la fuite. Il n’avait qu’à s’en prendre à lui-même. Sauf que lorsqu’il se mettait à y penser, la vérité venait de nouveau le tirailler. Charly, Lynn et les Tanner. Il ne parvenait pas à s’y faire. Portant sa tasse à ses lèvres, il marqua une pause dans son récit.

      « - Ma sœur est morte, il y a un an et demi. Charly a été parfaite. Elle est resté à mon coté, me soutenait lorsqu’elle sentait que j’allais m’effondrer. Et j’ai prit conscience que quoi que je fasse, qu’importe mes choix, je ne lui ferais que du mal. Je l’entrainerais dans ma souffrance. Elle ignore que Lynn n’était pas sœur biologique. » expliqua-t-il brièvement à Sunny, l’histoire de sa famille. « Tu me fais penser à- »

      « - Stop ! » l’interrompit-elle pour la première fois. « Je sais ce qui se passe. T’es un type insupportable et agaçant, tu le sais ? »
      « - Elles disaient toujours que j’irais brûler en enfer, tellement j’étais casse pied. »
      « - Et je suis persuadé que si tu l’as rendue heureuse une fois, tu peux recommencer- »
      « - Je peux pas retourner là bas, Sunny. C’est tout simplement impensable ! »
      « - C’est là que tu dérailles. Tu te rends pas compte de la façon dont tu regardes les femmes ? Tu la cherches Noam. Absolument partout. Tu souffres. Elle te manque. Tu peux pas continuer à te détruire ! Et c’est pas l’alcool qui t’y aidera ! Alors écoute moi bien… »

      Son regard accroché au sien, Sunny avait cette détermination qui était propre aux personnalités telle que Charly. Il ne voyait plus Charly à cette seconde mais quelques unes de ses qualités. Toutes les femmes qu’il croisait, il les identifiait à quelque chose de précis de celle qu’il aimait.

      « - Tu vas retourner là bas et y retrouver la place qui te revient. Tu ne le fera pas pour cette famille. Tu le fera pour toi. Parce que même si tu as voulu l’épargner, je suis sûre qu’elle souffre elle aussi de ton absence. Et si elle t’aime autant que tu l’aimes, vous vous retrouverez. Ça ne sera surement pas simple et ça prendra du temps… mais c’est pas une coïncidence si on vous fait vivre autant d’épreuve. Il y a une raison. C’est à toi de la trouver et de l’utiliser. » se lança-t-elle déterminée à voir un sourire sur le visage de Noam. « Elle ne t’aura pas oublié. C’est impossible. Et s’il le faut, je viendrais botter quelques fesses vers chez toi. D’ailleurs je viendrais, rien que pour te présenter ta nièce ! » assura Sunny avec un sourire réconfortant. Prenant ses mains dans les siennes, elle fondit son regard dans le sien. « Elle a une chance inouï de t’avoir. Prouve le lui… aucune femme n’est capable de résister très longtemps à une preuve d’amour. »

      Se penchant vers lui, elle l’embrassa sur la joue. Elle l’appréciait réellement. Noam était touchant dans sa détresse. Il avait une faiblesse. Il était humain mais n’avait pas peur de montrer ses peurs. Il était juste effrayé par cet amour qu’il ne savait pas gérer. Il était pétrifié à l’idée de perdre Charly comme il avait perdu Lynn. Que la maladie l’emporte trop tôt. Comment pouvait-on vivre en se sachant condamné et surtout, abandonné ?

      Flashback



_________________
"Love feels no burden, thinks nothing of its trouble, attempts what
is above its strength, pleads no excuse for impossibility,
for it thinks all things are lawful for itself and all things are possible.
"

© Thomas A. Kempis

Actuellement dans le coma
Concernant les comptes de Camden & Blake, merci d'envoyer les mp sur la boite de Noam


Dernière édition par Noam Tanner le Sam 2 Avr - 14:44, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t150-noam-tanner-when-you-call-my-name-it-s-like-a-little-prayer http://dont-stop-believin.forumactif.com/t61-tanner-when-you-run-into-my-arms-we-steal-a-perfect-moment http://dont-stop-believin.forumactif.com/t59-noam-tanner-i-belong-to-you http://dont-stop-believin.forumactif.com
avatar
Age du personnage : 25 ans
Messages : 2123
Profession/Etudes : Mécanicien
Pseudo : sydney
credits : sydney
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut: Craque pour quelqu'un
Relations:

ADMIN Aimer quelqu'un, c'est aussi aimer le bonheur de quelqu'un

MessageSujet: Re: [F] Sunny Ft D. Harris ou B. Lively - 'Cause you are beautiful no matter what they say   Sam 3 Juil - 15:03

J'exige un bon niveau de rp et une présente très régulière. L'avatar est largement négociable, du moment que la personnalité dégage beaucoup d'énergie et soit blonde (ou change souvent de couleur).

Hormis ça, je vouerais un culte et beaucoup de rp à celui ou celle qui prendra mon scéna. (aa)

_________________
"Love feels no burden, thinks nothing of its trouble, attempts what
is above its strength, pleads no excuse for impossibility,
for it thinks all things are lawful for itself and all things are possible.
"

© Thomas A. Kempis

Actuellement dans le coma
Concernant les comptes de Camden & Blake, merci d'envoyer les mp sur la boite de Noam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dont-stop-believin.forumactif.com/t150-noam-tanner-when-you-call-my-name-it-s-like-a-little-prayer http://dont-stop-believin.forumactif.com/t61-tanner-when-you-run-into-my-arms-we-steal-a-perfect-moment http://dont-stop-believin.forumactif.com/t59-noam-tanner-i-belong-to-you http://dont-stop-believin.forumactif.com
avatar
Messages : 1494
Pseudo : Lili
credits : .lollipops & tumblr
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut:
Relations:

    BITCHYADMIN▬ Fly me to the moon

MessageSujet: Re: [F] Sunny Ft D. Harris ou B. Lively - 'Cause you are beautiful no matter what they say   Mar 16 Nov - 0:42

SCENARIO REMIS EN JEU

_________________

    ── THE STORY GOES ON WITHOUT YOU ──
    And there's got to be another ending. But yeah you broke my heart. It won't be the last time but I'll get over them too. As a new door opens we close the ones behind. You mixed me up for someone who'd fall apart without you. Yeah you broke my heart for the first time. But I'll get over that too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [F] Sunny Ft D. Harris ou B. Lively - 'Cause you are beautiful no matter what they say   

Revenir en haut Aller en bas
 

[F] Sunny Ft D. Harris ou B. Lively - 'Cause you are beautiful no matter what they say

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Hope Mills :: ▬ Passeports ▬ :: Scénarii, Liens & Sujets-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit