AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 1494
Pseudo : Lili
credits : .lollipops & tumblr
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut:
Relations:

    BITCHYADMIN▬ Fly me to the moon

MessageSujet: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Ven 25 Juin - 0:34


▬ FEAT ANGIE BURGHAM & CHARLY EVANS


« Mamaaa. » Une petite voix endormie se fit entendre. Charly releva la tête et un sourire se dessina automatiquement sur ses lèvres. Elle se releva de son fauteuil et avança doucement vers le petit ange qu’elle avait mis au monde. Sa main passa dans les boucles brunes de Noaly, qui se lova contre sa mère. « Bonjour, ptit cœur. » Charly déposa un bisou sur la tête de sa fille et elles restèrent comme ça un instant. C’était leur tradition. Elle s’était instaurée le premier jour que Noaly avait passé avec elle et Noam. Charly avait passé la nuit à la regarder dormir et désormais dès qu’elle rentrait du Bones, elle venait dans la chambre de sa fille pour la regarder dormir. Elle ne dormait plus de toute façon, alors autant rester ici à profiter de quelques instants avec Noaly. Elle savait pertinemment que ses absences répétées été en train de ruiner sa relation avec Noam, mais quelque part elle se disait que c’était pour le mieux. S’il commençait à la détester, ça serait plus facile pour lui quand elle partirait. « Et si on allait prendre notre petit déjeuner. » « Miam. » répliqua la jeune Evans Tanner. Elle avait le même estomac que son père. Charly lui sourit avant de se lever, Noaly toujours dans les bras.

Elles descendirent rapidement les escaliers. La maison était silencieuse. Pas une âme qui vive. Arrivé dans la cuisine, Charly vit un petit mot de Noam. Il était parti aux alcooliques anonymes et espérait revenir à temps pour qu’ils déjeunent ensemble. C’était sa journée de repos et elle avait bien l’intention de passer tout son temps avec sa fille et profiter un peu de Noam, même si leurs rapports étaient plus que tendu. Elle déposa Noaly par terre, le temps de lui préparer un biberon et des gâteaux, puis un café pour elle. Posant le tout sur un plateau, elle récupéra sa fille, qui s’était carapaté dans le salon avec son doudou. « Allez viens, bébé, on va profiter du soleil. » Elle installa le tout sur la table de la terrasse. Elle adorait ces petits moments partagés avec sa fille. Durant ces petits instants, elle avait l’impression d’être une vraie mère. Elle n’avait plus peur de l’avenir. Elle profitait juste de l’instant présent. Noaly lui tendit un de ses gateaux que Charly s’empressa d’avaler. « Miam miam. » Noaly éclata de rire et Charly ne put que répondre. Son rire était le plus beau son qu’elle n’avait jamais entendu. Perdue dans ses interactions avec Noaly, elle n’entendit pas la porte en bois séparant son jardin d’avec le jardin d’à côté s’ouvrir. Par contre, elle vit la tête brune apparaitre et elle ne put s’empêcher de sursauter. « Nom de Dieu, Angie tu peux pas prévenir. » Pendant un instant, elle se crut revenir au temps du lycée où les deux jeunes femmes passaient leur temps dans les jardins l’une de l’autre, à se raconter les potins du lycée, à refaire le monde. Ce n’est que quand elle entendit Noaly râler parce qu’elle n’avait plus de gâteau que Charly se rendit compte qu’elles n’étaient plus au lycée et qu’Angie n’avait plus donné de nouvelles depuis cinq ans. Elle remit son masque de fille froide, qu’elle gérait parfaitement maintenant. « J’aurais du faire condamner cette porte. Qu’est ce que tu fais là ? »

_________________

    ── THE STORY GOES ON WITHOUT YOU ──
    And there's got to be another ending. But yeah you broke my heart. It won't be the last time but I'll get over them too. As a new door opens we close the ones behind. You mixed me up for someone who'd fall apart without you. Yeah you broke my heart for the first time. But I'll get over that too.


Dernière édition par Charly Evans le Lun 20 Sep - 17:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 334
Pseudo : low
credits : (c) Psychozee
open pour un sujet ? : oui

Tell me more
Statut:
Relations:

    OFF TRACK ☂ I need a fix

MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Dim 27 Juin - 22:45



Un panier de vêtements sale sous le bras, Angie poussa la porte de la maison de son père. « Papa, ta fille est là. » cria-t-elle, en s’assurant de bien rester dans l’entrée. La semaine dernière, elle avait eu le malheur d’aller jusqu’à la cuisine sans prévenir dans son arrivé et elle avait surpris son père et sa nouvelle compagne. Autant dire qu’elle avait voulu se crever les yeux et qu’elle était effrayée à vie. « Dans la cuisine. » répondit son père dans un cri aussi. Heureusement qu’ils ne vivent pas dans un château, ils auraient eu besoin de talkie walkie. Angie s’avança dans la cuisine et posa son panier sur le comptoir avant de déposer un baiser sur la joue de son père. « Qu’est ce que tu fais ? » « Mes comptes. Ton panier de lessive ? On échange. » « Deal. » Angie sourit à son père qui se leva pour aller faire la lessive de sa fille tandis que celle-ci s’assit à la table de la cuisine pour faire les comptes. La jeune Burgham n’était certes pas très douée pour les tâches ménagères, mais c’était une tête en maths, ce qui ne lui avait servi à rien pour son diplôme de journalisme, elle devait l’avouer. Pendant une heure, elle s’occupa de faire les comptes de son père. Parfois, elle se demandait vraiment comment il avait fait pour faire ses comptes durant ces cinq dernières années. C’était illisible et encore, elle était polie.

« En pendant ton linge dans le jardin, tu devineras jamais qui j’ai croisé. » « Un écureuil ? » demanda incrédule la jeune Burgham. Elle savait très bien qui il avait entendu et elle connaissait son petit jeu, mais elle n’était pas encore prête à la voir. Elle était trop jeune pour mourir. Si elle avait survécu à la Syrie, ce n’était pas pour mourir dans son jardin. « Non. Hubert est parti il y a environ 4 ans. » « T’as tué mon écureuil ? » A proprement dire, ce n’était pas vraiment son écureuil, mais Angie lui donnait à manger depuis qu’elle avait 5 ans, ce qui était assez suspect connaissant la durée de vie moyenne d’un écureuil. Son père roula des yeux, avant de répondre. « Charly prend son petit déjeuner sur la terrasse. Avec sa fille. Je pense que c’est le moment idéal. » Angie fit comme si elle ne l’avait pas entendu avant de souffler avec une petite voix. « T’es sur qu’elle est avec sa fille ? » Elle fit abstraction du sourire vainqueur de son père, qui lui souffla un oui. Angie se leva et alla directement dans le jardin. Après tout, les conversations avec Charly lui manquaient terriblement. Elle devait prendre son courage à deux mains. Elle avait vu pire qu’une Charly Evans en colère. Rectification, rien n’était pire qu’une Charly Evans en colère. C’est pour ça que c’était le moment adéquat. Elle ne pourrait pas la tuer devant sa fille, du moins elle l’espérait. Angie passa plus de cinq minutes devant la porte qui séparait leurs deux jardins, avant d’ouvrir la porte. Elle ne put s’empêcher de sourire face au cri de son amie. On se serait cru retomber dans le bon vieux temps. « Tu devrais me remercier. J’entretiens ta jeunesse. » répliqua Angie du tac au tac. Son sourire s’effaça très vite face à la remarque acerbe de Charly. Elle passa une mèche de cheveux derrière son oreille avant de s’avancer un peu plus vers le salon. Elle lança un regard derrière elle pour s’assurer que sa fille était bien là. Valait mieux être prudente. « Je voulais voir de mes propres yeux la Charly maman dont tout le monde parle et je voulais aussi te parler. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Ven 17 Sep - 22:42


    Le réveil sonna huit heures. Joyce l’éteignit d’un revers de la main, déclenchant par la même occasion une douleur intense sur l’arête de ses doigts. Elle poussa un juron, histoire de bien commencer sa journée.

    L’école primaire étant fermée le mercredi, elle avait la journée pour elle. D’ordinaire, Joy profitait de ce break dans la semaine pour rattraper le sommeil qui lui manquait toujours, mais elle avait d’autres projets. La jeune enseignante fut ravie, malgré la grasse matinée qu’elle ratait, de voir que le soleil était de la partie.
    Son travail était, plus qu’une façon de gagner sa vie, une passion. Grande fan des enfants, elle avait pour eux une patience à toute épreuve. Cependant, elle avait besoin du mercredi pour se ressourcer et être à cent pourcents attentive à ses élèves.

    Noam l’avait informée la veille que Charly serait libre toute la journée, aussi elle s’était mis en tête de lui faire une surprise et de lui offrir un petit-déjeuner, comme elles avaient l’habitude de le faire. Elle se tira difficilement du lit, et se glissa sous une bonne douche, dans l’idée de s’éclaircir les idées.
    Elle y resta peu, sauta dans un jeans et un marcel large, se maquilla légèrement et quitta son appartement en laissant un mot à son colocataire, Blake, qui était soit au lit, soit en vadrouille on ne sait où. « Partie chez Charly, ne m’attends pas. A ce soir, Joy. »

    Elle sauta dans sa voiture, et s’arrêta près de la boulangerie de son quartier, afin d’acheter quelques petites douceurs (c’est-à-dire une bonne dizaine de viennoiseries en tout genre, au cas où Noam débarque et se joigne à elles), puis au Starbucks où elle prit deux grands cafés à emporter. Cela fait, elle se gara devant chez Charly, soulagée de trouver une place si vite. Le quartier était encore calme, endormi, mais connaissant sa meilleure amie, elle se douta qu’à l’heure qu’il était, elle n’avait plus aucune chance de la surprendre au lit.

    Claquant la portière de sa voiture, les bras chargés de ses achats, elle entendit le rire de Noaly depuis la rue. Elles devaient profiter du beau temps. Joyce poussa le petit portillon qui donnait sur le jardin de la famille Evans à l’aide de son coude, failli tout renverser, un instant déstabilisée, puis reprit pieds. Lorsqu’elle se retourna, elle avisa la petite fille, en train de grignoter un biscuit, sa mère, installée sur une chaise de la terrasse et une revenante.

    « Oh ! » ne put-elle s’empêcher de lâcher en reconnaissant Angie. La voisine de sa meilleure amie avait quitté Hope Mills il y a un moment de cela, pour la Syrie. Joyce avait toujours admiré son courage, de tout avoir abandonné comme ça.

    Elle avança un peu, mal à l’aise, l’impression inconfortable d’interrompre une explication houleuse.
    « Heu… Salut. Je… Enfin.. Surprise ! Le petit-dèj' est servi. » fit-elle en levant le sachet de croissants, tâché de gras, pour le mettre en évidence, et en souriant bêtement.

    Elle grimpa sur la terrasse et déposa le tout sur la table du jardin, tout en se maudissant de ne pas avoir choisi un autre jour. Elle ne s’attendait franchement pas à revoir Angie. Ni ce jour-là, ni jamais. Son départ était, dans son esprit, définitif. C’était d’ailleurs la raison pour laquelle elle n’avait pas hésité à lui envoyer des mails, dans lesquels elle se livrait entièrement, pour la plupart. La jeune femme avait été son journal intime pendant plus de quatre ans. Joyce n’avait jamais reçu aucune réponse, cependant, maintenant qu’elle se tenait face à elle, la question de savoir si elle avait lu toutes ces confidences ne pouvait plus être évitée. Elle s’en mordait les doigts.

    « Je ne m’attendais pas à te revoir, Angie. » déclara Joyce. Son ton était calme, posé, et dénué de toute rancœur ou agressivité. Elle était simplement gênée.

    Elle se baissa pour prendre la petite Noaly dans ses bras et déposer un baiser sur sa petite tête bouclée. Les mêmes cheveux que sa mère.



Dernière édition par Joyce Finnigan le Mar 6 Sep - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1494
Pseudo : Lili
credits : .lollipops & tumblr
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut:
Relations:

    BITCHYADMIN▬ Fly me to the moon

MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Lun 20 Sep - 17:43


Cette journée était censée être parfaite. Le soleil était encore là malgré le fait que l’automne arrivait bientôt. Charly était en congé aujourd’hui et désirait plus que tout profitait de sa fille. Ces derniers temps, elle passait le plus clair de son temps au Bones. Tout le monde pensait que c’était parce qu’elle avait un boulot monstre et c’était vrai. Mais la véritable raison, c’était la fuite. Elle fuyait Noam. Elle fuyait Noam et la vie de famille qu’il voulait qu’ils aient. Elle le fuyait lui et les doutes qu’il faisait naitre en elle. Quand elle daignait enfin rentrer chez elle, c’était uniquement pour s’occuper de sa fille et récupérer le sommeil en retard qu’elle avait accumulé au fil des nuits. Aujourd’hui, elle savait pertinemment qu’il était à une réunion des alcooliques anonymes et qu’elle pouvait trainer à la maison avec sa fille sans risquer de le croiser. Elle ne savait pas comment ils en étaient arrivés là, mais c’était leur triste réalité et elle avait conscience que tout était de sa faute. Quelque chose ne tournait pas rond chez elle et ce n’était pas uniquement son cancer. C’était plus grave que ça, mais elle n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Elle n’était plus la même. Les seules fois où elle se sentait vraie et entière c’était avec sa fille. C’est fou comme un petit être peut modifier votre fille. Charly s’était rapidement faite à la présence de Noaly dans sa vie et elle adorait chaque instant qu’elles passaient ensemble. Pendant ces quelques heures, rien ne pouvait l’atteindre. La maladie n’était plus. Les doutes n’étaient plus. Il y avait seulement elle, Noaly et tout l’amour qu’elle lui portait. Déposant ses lèvres sur le front de sa fille, elle ne s’attendit pas à ce que son passé revienne une nouvelle fois frapper à sa porte. Quoi que dans le cas d’Angie, elle n’avait jamais su frapper à la porte, ce qui causait toujours des sursauts à Charly. Heureusement qu’elle n’était pas cardiaque. Elle ne put d’ailleurs pas s’empêcher de faire la remarque, comme au bon vieux temps. Au temps où tout était plus simple, au temps où leur amitié voulait toujours dire quelque chose. Ce temps était révolu depuis longtemps et quand elle sentit Noaly bougeait dans ses bras, la jeune Evans se renfrogna. Elle lança un regard assassin à la jolie brune face à elle. Elles avaient toujours su se répondre au tac à tac et même si jusque là, elles ne s’étaient jamais disputées, Charly était sur que ça se passerait de la même façon lors d’une dispute. « T’as vu la Charly maman. Tu peux t’en aller maintenant. Je voudrais profiter de ma fille sans public. » Elle lui lança un sourire totalement faux avant d’ajouter. « En plus, j’ai rien à te dire. Si tu voulais me parler, t’aurais pu le faire durant les 5 dernières années. »

Charly sursauta de nouveau quand elle entendit la porte de la terasse s’ouvrir. Est-ce qu’il arrivait aux gens de sonner avant d’entrer chez les gens ? Heureusement que ce n’était que Joyce. Ca aurait pu être un psychopathe qui aimait tuer ses victimes avant même qu’elle n’ait pu prendre leur petit déjeuner. En pensant à ça, Charly se dit qu’il était temps qu’elle apprenne à fermer les verrous de sa maison. Juste au cas où un fou trainerait près de chez elle. Le quartier n’était pas très bien fréquenter. Après tout, il n’y avait qu’à regarder Angie pour s’en rendre compte. Charly roula des yeux à sa propre pensée. Elle sourit en voyant Joyce et se leva pour récupérer le paquet de croissant tout en déposant un baiser sur sa joue. Elle mourrait de faim. « T’es la meilleure du monde entier. » Elle retourna s’assoir et fit comme si Angie n’était pas là. Elle mangea son croissant et donna un bout à sa fille qui continuait de babiller comme s’il n’y avait personne autour d’elle.

Charly roula des yeux à la remarque de Joyce et ne put s’empêcher de marmonner quelque chose qui ressemblait étrangement à « bien sur que tu t’attendais pas à la voir. C’est ce qui arrive quand les personnes ne donnent pas de nouvelles pendant 5 ans. On pense qu’elles sont mortes. » Charly n’y allait pas de main morte mais après tout Joyce était sa meilleure amie et Angie avait été l’une de ses plus proches amies, alors toutes les deux la connaissaient elle et son caractère de cochon. Elle était rancunière. Personne ne l’ignorait. Une fois, elle avait refusait de parler à Noam pendant une semaine parce qu’il s’était endormi et qu’il avait oublié de lui téléphoner le soir alors qu’il le lui avait promis. Rancunière était synonyme de Charly Evans. Elle savait que c’était un défaut et qu’elle devait faire la paix avec son monde avant qu’il ne lui arrive quelque chose mais c’était plus fort qu’elle. Elle lui en voulait, parce qu’au moment où elle avait eu le plus besoin d’elle, Angie avait disparu. A croire que c’était l’histoire de sa vie. Quand elle avait besoin de quelqu’un, ils n’étaient jamais là. Ca ne lui vint pas à l’esprit que ce sera aussi son cas une fois que le cancer l’aura emporté. « Tu vas rester debout comme une cruche ou bien tu vas t’assoir, Burgham ? » C’est pas pour autant qu’elle ne pensait pas à sa fille, qui aurait besoin de Joyce et d’Angie à ses côtés quand elle aura perdu sa maman.

_________________

    ── THE STORY GOES ON WITHOUT YOU ──
    And there's got to be another ending. But yeah you broke my heart. It won't be the last time but I'll get over them too. As a new door opens we close the ones behind. You mixed me up for someone who'd fall apart without you. Yeah you broke my heart for the first time. But I'll get over that too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 334
Pseudo : low
credits : (c) Psychozee
open pour un sujet ? : oui

Tell me more
Statut:
Relations:

    OFF TRACK ☂ I need a fix

MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Mar 19 Oct - 17:44

Okay cette situation devenait de plus en plus bizarre. Elle s'était préparée à voir Charly, la teigne qu'elle connaissait depuis toujours. Après tout, elles avaient presque été élevé ensemble. Elle connaissait les coups de sang de la jeune Evans. Par contre, elle ne s'était pas préparé à voir apparaitre la meilleure amie de sa voisine. Joyce Finnigan. A vrai dire, elles ne s'étaient jamais réellement parlé. Elles se saluaient et papotaient quelques fois, mais rien de bien important. Leur relation était superficielle, jusqu'à ce qu'Angie quitte Hope Mills pour la Syrie. Bien trop occupé par l'arrivée de Joyce, Angie ne releva pas la remarque sarcastique de Charly. Habituellement, elle aurait roulé des yeux mais là, elle en était incapable. Qu'est ce qu'elle était sensé faire ? Agir comme si elle n'avait jamais lu les mails de Joyce ou lui avouer qu'elle savait la vérité.

Depuis qu'elle avait lu les mails de Joyce, elle se sentait proche d'elle. Pas uniquement parce qu'elle connaissait désormais toutes ses joies et doutes, mais aussi parce qu'elle avait l'impression de lui ressembler. Parfois, en lisant ses mails, elle avait l'étrange impression de lire ce qu'elle aurait pu dire. Elle aussi était perdue et depuis son retour, c'était encore pire. Elle aurait pu avoir Joyce comme allié mais elle était bien trop effrayé par lui dire qu'elle savait tout. Surtout qu'était-elle supposé dire ? J'ai lu tes mails, mais je n'ai jamais eu le courage d'y répondre ? C'était ridicule, limite pathétique. Elle n'avait peut être pas entendu la première remarque de Charly, mais la deuxième, elle l'avait entendu. Elle se retourna et reposa son regard sur la jolie brune. Elle savait que l'attaque était son moyen de défense préféré mais il y avait des limites. « Je suis désolée. C'était juste trop dure de rester en contact avec vous alors que j'étais à des milliers de kilomètres et que tout y était différent. » avoua-t-elle. Ce voyage avait changé toute sa vie. Elle était parti jeune fille mariée encore inocente, pour revenir en jeune femme divorcée, au chômage et désilusionnée. Elle connaissait Charly. Elle savait qu'il faudrait plus que quelques excuses pour se faire pardonner. Alors qu'elle ne fut pas son étonnement quand elle l'intima de s'assoir. Elle échanga un regard choquée avec Joyce, mais ne se fit pas prier pour s'assoir. Un silence s'installa autour de la table et ça n'avait rien de rassurant. Angie chercha quelque chose de profond à dire pour éviter l'angoisse du silence mais elle n'arriva qu'à dire « Vous avez l'air de tous aller bien.» Nul. Nul. Pensa Angie. Ses joues rougirent. « Enfin je veux dire, vous avez l'air d'être en forme. Ses 5 ans ont eu l'air de vous avoir fait du bien. Qui aurait cru que Charly serait maman ?» Elle se tut au regard assasin de Charly et se tourna vers Joyce, un léger sourire aux lèvres. « Après Charly maman d'une petite fille avec Noam, tu vas m'annoncé que t'es marié à ce charmant jeune homme qui était tout le temps avec vous ? Comment il s'appelle ? Hum Casey ? » Bien évidemment, elle savait que c'était Casey, mais elle avait décidé de faire comme si elle ne savait rien. Si elle avait été à la place de Joyce, elle aurait aimé qu'on fasse comme si de rien n'était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Ven 12 Nov - 2:54

    Le soleil pointait le bout de son nez. En ce début d’automne, c’était agréable. D’autant que cela réchauffait le petit groupe et contrastait avec l’atmosphère plutôt glaciale qui régnait sur la tablée.

    Joyce se sentait de trop. Elle n’avait jamais été très proche d’Angie, avec qui elle n’entretenait qu’une relation superficielle. Pas qu’elle ne l’apprécie pas, simplement qu’elles n’avaient jamais appris à se connaître. Ceci ajouté au fait qu’elle lui avait raconté quatre ans de sa vie par e-mail – mails qu’elle finirait bien par trouver un jour, elle le savait ; même si elle n’avait pas eu le accès au net en Syrie, ce ne serait qu’une question de temps avant que la jolie journaliste ne la prenne pour une folle –, laissez-moi vous dire que la jeune instit’ n’en menait pas large.

    Elle n’avait jamais aimé se trouver en présence d’une Charly énervée, ou s’arrangeait pour être hors de sa portée. Question de sécurité. Heureusement, elle semblait avoir concentré toute sa répartie cinglante sur Angie. Enfin, « heureusement », c’est un bien grand mot.

    Joyce l’observa ignorer royalement sa voisine, qui semblait un peu perdue. Elle devait se demander par quel bout la prendre et c’était compréhensible. Par expérience, Joy’ préférait généralement battre en retraite, et donner raison à Charly, cela lui évitait souvent bien des disputes houleuses. Peut-être que la jeune Burgham ne fonctionnait pas de la même façon.

    « Bien sûr que tu t’attendais pas à la voir. C’est ce qui arrive quand les personnes ne donnent pas de nouvelles pendant 5 ans. On pense qu’elles sont mortes. » Joyce eut un sourire en coin. Elle trouvait les humeurs de Charly toujours très divertissantes. Ce qui allait suivre risquait d’être marrant, elle finit par se dire qu’elle ne s’était pas levée pour rien.

    « Tu vas rester debout comme une cruche ou bien tu vas t’assoir, Burgham ? » cracha Charly.

    Tiens ? Revirement de situation ? Joyce s’attendait à la voir un peu plus rancunière et véhémente. Mais elle remarqua qu’elle avait les traits encore plus tirés que la dernière fois qu’elle lui avait intimé de bosser moins, et cela lui fit froncer les sourcils. Elle savait qu’elle et Noam avaient quelques problèmes, mais trouvait insensé qu’elle se noie dans le travail pour l’éviter. Joy’ se promit de lui en parler dès que possible, sa petite mine commençait à l’inquiéter sérieusement.
    Alors qu’elle s’asseyait, Angie lui lança un regard interloqué qui l’amusa ; elle lui adressa un clin d’œil. Son cas n’était pas perdu, Charly tenait trop à elle pour tirer ainsi un trait sur leur amitié vieille de tant d’années.

    Un silence gênant s’installa entre les deux femmes, alors que Joyce se penchait sur Noaly, la seule à sembler parfaitement décontractée. Elle grignotait un bout de croissant que sa maman lui avait donné, et Joy’ s’amusait à lui tirer la langue.

    « Vous avez l'air de tous aller bien. » fit Angie.

    La seule blonde de la table releva la tête, un mince sourire aux lèvres. Cela sentait le « je-ne-sais-pas-quoi-dire-d’autre » à plein nez, et elle trouvait ça très mignon. La pauvre tentait de briser la glace, après des années d’absence. Et connaissant Charly, elle ne lui faciliterait certainement pas la tâche. Elle rougit, sûrement consciente qu’elle offrait ici à la jeune Evans de quoi la rembarrer en beauté. « Enfin je veux dire, vous avez l'air d'être en forme. Ces 5 ans ont l'air de vous avoir fait du bien. Qui aurait cru que Charly serait maman ? »

    Pas grand monde, c’est vrai. Pas même Noam, d’ailleurs. Charly lui offrit un regard peu amène en guise de réponse. Son expression renfrognée accentuait ses cernes, et Joyce se retint de faire une remarque à ce sujet, par peur de plomber l’ambiance encore plus.

    « Après Charly maman d'une petite fille avec Noam, tu vas m'annoncer que t'es marié à ce charmant jeune homme qui était tout le temps avec vous ? Comment il s'appelle ? Hum Casey ? »

    Un froid traversa le cerveau de Joyce à l’évocation de Caz. Voilà de quoi plomber son ambiance interne à elle, si je puis dire. Elle se sentit à nouveau très mal à l’aise, comme à chaque fois qu’on lui parlait du jeune homme ou qu’on évoquait sa vie sentimentale.

    « Haha, non, je suis restée la bonne vieille célibataire du groupe » répondit-elle avec un petit rire nerveux.

    Elle avala une longue gorgée de son café au lait pour se redonner un semblant de contenance.


hj : désolée de mon retard I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1494
Pseudo : Lili
credits : .lollipops & tumblr
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut:
Relations:

    BITCHYADMIN▬ Fly me to the moon

MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Mar 16 Nov - 0:26

« You all seem fine. » said Angie. Charly felt her heart cringe. Maybe it was time for her to say no I’m not fine. I have a cancer and I’m going to die. I don’t want to but life did not let me a choice. I do not want to leave my baby girl but I can’t fight anymore. No she couldn’t say that. For so many reasons. She didn’t want to hurt her friends. She didn’t want their pity. Plus saying it at loud would have made it feel so much real. She was too scared to admit it. It was easier to say nothing. So she said nothing. She knew that at some point, she would have to tell it and she had no doubt that they will be there for her. She wasn’t ready yet. She just wanted to enjoy her life a little longer, before everything mess up. She let Angie talk. She was trying so hard to not say anything. She missed her friend but anyone who knows Charly knows how stubborn she was. Today was no exception. She was making her best to shut up but it was too much. “Was it that even supposed to mean? that no one ever believed that I could be a good mom ? ” Lately it was what terrified her the most. What if she wasn’t a good mom? What it she was destroying her daughter’s life?

Lately everything felt weird. Her life was turning into a big mess and she wasn’t doing a thing to change. She preferred to spend some time with her daughter than trying to fix things with Noam. She was so tired with their relation. She didn’t even know why. She just was. Every little thing he was doing made her mad. She tried to search for a reason but never find one. Maybe it was her. Maybe she was going crazy. Apparently, she was not the only one going crazy. What was wrong with Angie? Does she not know that Casey is a forbidden subject? Charly looks at her coolly and then put a arm around her best friend’s shoulders. “Don’t worry. We’ll find you a man very soon. I heard that a great man was divorced now.” She turns her head toward Angie. “You wouldn’t mind if she makes a call to Noah, right?” No one attacked her friend without a little payback. Charly was great with payback. She knows how to make someone feel uncomfortable.

[C'est nul désolé Arrow ]

_________________

    ── THE STORY GOES ON WITHOUT YOU ──
    And there's got to be another ending. But yeah you broke my heart. It won't be the last time but I'll get over them too. As a new door opens we close the ones behind. You mixed me up for someone who'd fall apart without you. Yeah you broke my heart for the first time. But I'll get over that too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 334
Pseudo : low
credits : (c) Psychozee
open pour un sujet ? : oui

Tell me more
Statut:
Relations:

    OFF TRACK ☂ I need a fix

MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Jeu 18 Nov - 13:33



Okay it was not like that she thought things was going to happen. She was prepared for mad and mean Charly but not for the nice Charly, who tell her to take a seat. The situation was getting awkward by the minute. How was she supposed to react to the nice Charly? Smile and tell something nice, her head intimated her. So she did so, she smiled and tried to tell something nice, which just get the situation more awkward. They do seem fine, but were they? Angie had noticed the look on Charly’s face, but said nothing. It was not her place, maybe when she will be sure that Miss Evans had forgiven her. Then she tried explaining herself. The problem was she didn’t even know what she meant when she said that they seem fine. What is wrong with you Angie? Her explanations made just things worse. “What? No that’s not what I meant. I just wanted to say it was a surprise to learn that you were a mom. You wanted to become a journalist and discover the world.” Okay maybe it is time to shut up now. She never wanted to say that. She knew that it should be a painful subject. Angie and Charly always talked about their passion for journalism and how they wanted to change the world.

Maybe talking about Casey was not a good idea either. But she was curious. The mail had stopped and Angie never got the chance to know the end of the story. She would have thought they were together by now. Apparently she is wrong. Reading the mails, she had become a pro Casey-Joyce. She loves them just as much she used to ship Doug and Carol in ER, when she was a little girl. She should have known better. Charly was not playing nice. She was just waiting the good moment to kill Angie. She almost succeeded with her remark on her ex-husband. Angie almost chocked. “Yeah sure no problem. Call him.” She was trying very hard to not scream. She knows that they are divorced now, which means that he could have other girl in his life, but that does not mean she wants to. She screwed up things with him and divorced just for protecting him. She was not ready to let him go. “Please don’t call him.” she murmured.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Dim 5 Déc - 2:18

      “Was it that even supposed to mean? That no one ever believed that I could be a good mom?” answered Charly angrily, as if Angie had just insulted her.

      Joy had noticed that lately, she was more and more sensitive – which was part of why she and Noam kept arguing - but she couldn’t find out why. The idea that her best friend was hiding something from her didn’t even cross her mind. However, she was forced to believe that something was going on. Even Noam acted weirdly. She was reassured by the fact that Charly’s neighbor seemed to be just as lost as her.


      “What? No that’s not what I meant. I just wanted to say it was a surprise to learn that you were a mom. You wanted to become a journalist and discover the world.” Said Angie, trying to appease her in a clumsy way.

      Joyce glanced at Charly discreetly, she was looking daggers at the young brunette, who was apparently trying to stay calm.

      How could she know that the Caz-Joy-relationship was kind of painful, and preferably avoided?
      She grabbed one of the croissants and started to eat it as if nothing happened, as if Angie didn’t opened the worst of her personal wounds. But Charly put an arm around her shoulder in a protective gesture. Joyce appreciated it until she starts to bark at the lovely journalist again.


      “Don’t worry. We’ll find you a man very soon. I heard that a great man was divorced now.” She said, glaring at Angie. “You wouldn’t mind if she makes a call to Noah, right?”

      Joyce was so shocked that she couldn’t react immediately. What the hell was wrong with Charly? With her eyes wide open, she saw Angie, truly destabilized and about to cry. When she looked down at her knees and whispered “Please don’t call him”, Joyce finally regained the power of speech.

      “Whaaat? Don’t worry, Angie, there’s no way I’m gonna call your husband.”
      Then, she turned to Charly, frowning at her. “Come on, what’s going on? You’re… different, lately. Talk to me. To us.”

      She caught Noaly who was trying to escape from the terrace on all fours and placed her on her knees. She was actually really worried for her mother, now. Maybe it was serious, after all.


(Désolée, c'est piiiree :p Et en plus, c'est court. affraid)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1494
Pseudo : Lili
credits : .lollipops & tumblr
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut:
Relations:

    BITCHYADMIN▬ Fly me to the moon

MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Mer 8 Déc - 22:27

She was getting frustrated by the minute. So okay maybe it was not in her plan to have a baby. Maybe she was meant to be a journalist and discover the world. But that was just maybe and that was not her life right now. Of course, she would have loved to be like Angie, but she doesn’t and it was already too late for her. So instead she rather enjoy her life now, with her beautiful baby daughter. “Well I’m sorry but not everyone can give up their family to go wherever you’ve been” She didn’t mean to be mean but it was the truth. Angie had to give up her family and Charly wasn’t ready to make this sacrifice. She could never leave the city of her childhood, her father, and her friends. When her dad died she thought that maybe it was the good time for leaving. Lynn was gone. Noam was gone. Her daughter was gone and her friends were doing well. But her dad’s last will was opened and she has inherited of the Bones. She was stuck in Hope Mills and she will always remain there. She will never know Paris and its Eiffel Tower. She will never know New York and Times Square. She has so much to see but not enough time and this simple idea make her more depressed. “How was it? How is the world outside this stupid town?” she asked with her shy voice. If she could see it, maybe she could picture the world.

She rolls her eyes at the answer of Joyce. She was way too nice for her own good. Moreover, she has got the exact reaction she wanted. It was not because she was mad at Angie that she could not be a good friend and made her realize that she misses her husband. Or ex husband. She savored her victory by drinking a sip of his coffee. At Joyce’s remark on her behavior, she almost strangled herself. Everyone who knew Charly knew that she was a bitch sometimes. She was nice when she wanted to but when someone hurt her family, she was ready to kill. Angie was lucky. She could have been meaner. That’s why she doesn’t understand Joyce’s reaction. She knows her. She knows more about her than anyone else, but Josh. “What? What are you talking about? You should have worried if if I hadn't done something. ” And then she finally understands. It was not about her behavior she was talking. Well it was, but not her immediate behavior, it was more about her behavior in general. She believed that she was making a big success when hiding her disease, but she was wrong. Joyce noticed something was wrong and maybe it was time to tell the truth. But she caught her baby’s smile and she got scared. She was not ready to tell the truth about her cancer. She was not ready to die. She has not seen her daughter grow yet. She hasn’t seen the world yet. She was not ready to leave. Her eyes filled with tears. She saw her friends becoming worried, but she wasn't ready yet. So she tells the other truth who was bothering her. “I broke up with Noam.”



_________________

    ── THE STORY GOES ON WITHOUT YOU ──
    And there's got to be another ending. But yeah you broke my heart. It won't be the last time but I'll get over them too. As a new door opens we close the ones behind. You mixed me up for someone who'd fall apart without you. Yeah you broke my heart for the first time. But I'll get over that too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 334
Pseudo : low
credits : (c) Psychozee
open pour un sujet ? : oui

Tell me more
Statut:
Relations:

    OFF TRACK ☂ I need a fix

MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Ven 24 Déc - 2:52

Sometimes she wondered if it would not be better to shut up forever. Like that Charly would not want to kill her in the minute. She was way too young to die now. She didn’t even say goodbye to her father. Oh my god, he would not survive without her. Maybe if she sees Charly coming through her, she should tell her that she would not kill only her, but her father as well. Yeah she would do that. Charly could not kill her in this condition. It was her turn to become upset. “I did not give up my family. I just decided to follow my dream. And they totally get that.” Okay maybe not Noah, but it was not the reason of their break up. He wanted a baby and she did not. End of the story. This was the real reason, not her being away of their hometown. Charly’s behavior was weird. Even too weird for the Charly Evans she knows. Angie thought that she would have to apologize for like hours before Charly could even consider the fact to forgive her. And here she was asking her how it was when she was away. She was a little step back. “Hum well it was great.” Fortunately, Angie was passionate with her job so she was ready to talk about it for hours. “Syria is really different of what I thought. Of course, it’s war and everything, but this country has so much potential. I met a little boy who wanted to become a doctor to save his brother life. He has such a will and it was amazing to see this little guy holding on to his dream.” She was not ready to tell the end of this story. It was too fresh in her memory and too painful. Maybe someday she would be ready to talk about this little boy without wanting to cry like a baby.

At first, she did not understand Joyce’s reaction either. It was normal for Charly to answer like that. It was Charly Evans after all, the one who punched someone because this person said that Lynn’s hat was ugly. But she understood that Joyce was not talking about Charly’s reaction but Charly in general and if she was being honest, she saw that Charly was tired and weird too. “You did what? “ screams Angie. She could not believe that her favorite couple was broken. It couldn’t be true. It was like if she was in a nightmare. She was not ready to admit it but she has still hope for her and Noah, but if Charly and Noam were over that means that there was no chance for her marriage. “But if the both of you are not a couple anymore it means that Noah and I can never be together again.” It was like the end of the world, or well her world.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Mar 1 Mar - 2:20

    “Well I’m sorry but not everyone can give up on their family to go wherever you’ve been.” cracha Charly. Son rêve avait toujours été de découvrir le monde, comme l’avait fait remarquer Angie, et Joyce avait bien cru la perdre lorsqu’elle avait décidé de quitter Hope Mills suite à la mort de son père.

    Heureusement ou pas, ce dernier avait souhaité la garder dans la ville qui l’avait vue grandir et par respect pour sa mémoire – et un peu dans l’espoir que Noam revienne un jour, d’après Joyce – Charly avait repris le Bones. Malgré tout, en sentait percer dans sa voix un brin de rancœur. La jeune institutrice tendit la main et lui frotta le dos dans un geste réconfortant.

    “How was it? How is the world outside this stupid town?” demanda-t-elle finalement, sans trop oser.

    La blondinette arqua un sourcil. Elle ne s’attendait pas à ce que sa meilleure amie lâche si vite le morceau, elle la connaissait bien plus tenace. Cependant, elle se garda bien de faire un quelconque commentaire.

    Angie répondit, d’abord avec vivacité, puis le regard plein d’étoiles. Ses quelques mots étaient prononcés avec tellement de tendresse que Joy aurait volontiers fait sa valise pour la Syrie sur le champ ; c’était un monde totalement différent du sien dont elle ne foulerait certainement jamais les terres.

    Joyce n’était pas aussi curieuse que les deux jeunes femmes installées avec elle autour de la table de jardin. Certes, les voyages étaient pour elle un plaisir et une source inépuisable d’inspiration pour sa passion de la photographie, mais elle était du genre casanier, et sa petite ville, son petit appart, ses proches et son petit train-train lui convenaient parfaitement, et si elle se prenait à rêver d’ailleurs, elle prenait un billet d’avion pour la Californie ou la Floride, histoire d’y passer une semaine et de se changer les idées. Malgré cela, elle comprenait pour en avoir parlé avec elle que Charly était par moment – bien que comblée par son petit ange de fille – plutôt frustrée par sa situation.

    Sa meilleure amie leva les yeux au ciel, et Joyce fit comme si elle n’avait rien vu. C’est vrai qu’elle pouvait parfois se montrer trop gentille, que Charly était beaucoup plus « feu follet » qu’elle, mais elle avait toujours été comme ça, et ce n’est pas à 23 ans qu’elle changerait…

    “Come on, what’s going on? You’re… different, lately. Talk to me. To us.”
    “What? What are you talking about? You should have worried if I hadn't done something.”


    Elle ne prit pas la peine de répondre à cela, laissant Angie et Charly comprendre d’elle-même qu’elle ne faisait pas allusion qu’à l’altercation qui venait d’avoir lui, mais à ce qui se passait dernièrement et ce dont elle entendait parler, que ce soit par Noam ou par Josh.
    Son cœur se serra lorsqu’elle vit les yeux de Charly se remplir de larmes. Elle serra Noaly un peu plus contre elle, à présent affolée. Elle avait été trop dure avec elle, elle aurait dû la ménager, s’enquérir plus tôt de son état plutôt que d’attendre qu’elle soit au bord du gouffre et se décider à se confier.

    “I broke up with Noam.” La nouvelle fit l’effet d’une bombe. Elle était prête à entendre pas mal de chose, elle se doutait même que cela porterait sur Noam, mais là, ce n’était vraiment pas quelque chose à quoi elle était moralement préparée. Ils avaient toujours été un couple modèle à ses yeux, et les savoir séparés lui brisait littéralement le cœur.

    “You did what?” s’écria Angie. “But… if the both of you are not a couple anymore, it means that Noah and I can never be together again.”

    Joyce la regarda d’un air triste, avant de terminer son café d’une traite. Elle reporta son attention sur Noaly qui gazouillait doucement. Elle avait la gorge serrée.

    “Are you sure… Are you sure it’s not another of your fights, Charly? I mean, can it really be… over?”

    Elle butait sur les mots, incertaine. Elle ne voulait pas faire encore plus de mal à sa meilleure amie ou se montrer indélicate, mais elle devait demander. Une de ses pensées dériva sur No, et l’espace d’un instant, elle s’imagina le pire…


HJ ~ Je suis impardonnable pour mon retard :86213: Et du coup j'avais oublié que c'était en anglais, j'ai fait un post franglish. :15:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1494
Pseudo : Lili
credits : .lollipops & tumblr
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut:
Relations:

    BITCHYADMIN▬ Fly me to the moon

MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Sam 5 Mar - 15:14

Revoir Angie ramenait Charly à tous les rêves qu’elle n’avait pas pu réaliser, à tous les projets qu’elle avait du abandonner pour respecter les soins de chacun. Jusque là, elle s’était toujours dit que c’était pas grave, qu’elle était peut être destinée à rester coincé dans Hope Mills. Mais maintenant, avec son cancer et tout ce qui lui tombait dessus, elle voyait les choses d’un autre œil. Elle allait mourir et le plus loin où elle avait été c’était New York. Autant dire qu’il lui restait tellement de choses à voir. La première chose qu’elle avait écrit sur la liste des choses à faire pour sa fille était d’ailleurs de voyager. Elle ne voulait pas que sa fille se sente coincée dans une ville trop petite pour ce qu’elle a à offrir au monde. Elle voulait que sa fille ait la possibilité de devenir ce qu’elle voulait être, sans qu’aucune limite ne lui soit posée. Noaly méritait le meilleur et si le meilleur n’était pas à Hope Mills, elle devait pouvoir quitter Hope Mills sans se sentir coupable. Très vite, elle demanda à Angie comment c’était hors de la ville et la réponse d’Angie ne fit qu’accentuer le malaise qui se créait en Charly ces derniers temps. Elle déposa un baiser sur la temple de sa fille, qui gigotait pour attraper son biberon. “That’s great. If it was so great why did you come back? “

Elle voulait vraiment savoir pourquoi Angie était revenue. Même si elle lui en voulait de pas avoir donné de signes de vie pendant 5 ans, Angie resterait toujours la fille avec qui elle avait crée une cabane et chez qui elle se réfugiait quand tout allait mal dans sa famille. « Mama. » commença à s’énerver sa fille parce que personne ne s’occupait d’elle. Charly lui tendit son biberon avant de déposer pleins de petits bisous dans son cou, ce qui lui tira un rire, le son le plus merveilleux que Charly ait jamais entendu. A chaque fois c’est comme si le monde s’arrêtait pendant quelques minutes. Quand elle releva les yeux, elle sentit le regard de Joyce et Angie sur elle. Ses joues devinrent rouges. Elle n’avait pas encore l’habitude que les gens la voit dans son rôle de maman gaga.


Le regard n’était peut être pas pour ça. Charly eut du mal à comprendre leur réaction. Elle agissait toujours comme ça. Quand on attaquait un de ses amis, elle réagissait. C’était plus fort qu’elle et ça n’étonnait même plus personne. Peut être qu’elle ne parlait pas de son comportement après tout. Elle comprit enfin de quoi elle parlait. Ses yeux se remplirent de larmes malgré elle. C’était le trop plein d’émotion qu’elle accumulait ces derniers temps. « I broke up with Noam. » C’était sorti comme un murmure, mais elle était sûre que les deux filles avaient entendu. Au vu de leur réaction, ça ne faisait aucun doute. Elle ne l’avait encore jamais dit à quiconque jusque là. Ca faisait quelques semaines, mais quand on lui demandait ce qui se passait entre elle et Noam, elle évitait la question. Elle avait encore du mal à s’habituer à ne pas appeler Noam toutes les 5 minutes pour lui raconter ce qui se passait dans sa vie. Depuis qu’il était revenu, ils avaient repris leurs habitudes et maintenant tout était fini et tout était de sa faute. “You did what?” s’écria Angie. “But… if the both of you are not a couple anymore, it means that Noah and I can never be together again.” Charly ouvrit la bouche pour répondre, mais rien ne sortit. Elle referma la bouche, comme un poisson. Charly et Noam n’était pas comme Angie et Noah. Leur couple était très différent et Charly était sure d’une chose : le couple Burgham n’était pas encore totalement terminé.

“Are you sure… Are you sure it’s not another of your fights, Charly? I mean, can it really be… over?” Sa gorge se serra. Une larme coula le long de sa joue, qu’elle s’empressa d’effacer. Elle renifla doucement , avant d’acquieser. “I think so.. I don’t know. We’ve been through so much.” Elle ne savait pas comment expliquer ce qu’elle avait ressenti quand elle avait decide de romper avec lui. “Being with him, it’s just too much pressure. I can’t be myself with him. I’m always scared to do something. It’s just… I couldn’t do it anymore. It wasn’t fair to him. To me and not even to our daughter.”

_________________

    ── THE STORY GOES ON WITHOUT YOU ──
    And there's got to be another ending. But yeah you broke my heart. It won't be the last time but I'll get over them too. As a new door opens we close the ones behind. You mixed me up for someone who'd fall apart without you. Yeah you broke my heart for the first time. But I'll get over that too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 334
Pseudo : low
credits : (c) Psychozee
open pour un sujet ? : oui

Tell me more
Statut:
Relations:

    OFF TRACK ☂ I need a fix

MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Jeu 31 Mar - 23:04

Son retour à Hope Mills avait été difficile pour Angie. Naïvement, elle avait pensé qu’elle pourrait retrouver sa vie d’avant. Celle où elle et Noah ne pouvait pas passer une minute l’un sans l’autre. Celle où ils étaient mariés et heureux. Mais les choses changent et pas forcément dans le bon sens. Du moins, pour Angie, rien n’avait changé dans le bon sens. Noah avait voulu plus de leur relation, ce plus qu’Angie était incapable de lui donner. Sa mère l’avait abandonné pour une carrière en plein essor. Comment la jeune Burgham pouvait donner naissance à un enfant innocent tout en sachant qu’elle pourrait faire la même chose ? Elle s’en sentait incapable. Elle avait cru que demander le divorce était la bonne solution. Noah pourrait ainsi retrouver une nouvelle fille, une qui lui donnerait une famille. Mais même si c’est ce qui était de mieux pour Noah, ça ne l’était pas pour elle. Son mari lui manquait. Son meilleur ami lui manquait. Alors quand Charly lui demanda pourquoi elle était revenue, elle répondit sincèrement. « For Noah. » C’était aussi simple que ça. Et même si elle n’avait pas encore trouvé le courage de lui adresser la parole, elle était revenue pour lui. Elle avait abandonné sa carrière naissante pour lui.

Angie manqua de s’étouffer à l’annonce de Charly. Elle avait bien vu qu’elle était différente, mais elle avait mis sa sur le compte de la maternité. Après tout, on dit qu’avoir un enfant assagit les gens, c’était peut être vrai pour elle. C’est pas ce que semblait penser Joyce et ça inquiéta Angie. Si sa meilleure amie pensait aussi que Charly agissait bizarrement, c’est que quelque chose n’allait pas. Elle s’était attendue à tout, mais pas à ça. Pas à une rupture entre elle et Noam. Les séparer tous les deux, c’est un peu comme séparer Roméo et Juliette. Ca entraine la mort des deux héros.

Egoïstement, Angie ne put s’empêcher de faire le parallèle avec sa propre relation. C’est vrai que ces derniers temps, elle devenait un peu obsédé avec celui qui faisait battre son cœur. Elle y pensait tout le temps. Jour et nuit. Le moindre détail lui rappelait le jeune homme. Elle avait cru en revenant qu’ils allaient pouvoir se remettre ensemble, mais si ça n’a pas marché pour Noam Tanner et Charly Evans, ça ne marcherait pas pour elle et Noah.

Heureusement que Joyce était là pour rattraper le coup. Angie prit une grande inspiration et tenta de bloquer toutes ses pensées qui se tournaient vers une certaine personne pour se concentrer sur la jolie brune face à elle. “Are you sure… Are you sure it’s not another of your fights, Charly? I mean, can it really be… over?” Elle observa Charly et son cœur se serra. Elle n’avait jamais vu la jeune fille dans un état pareil. Elle qui était toujours prête à cacher ses émotions sous un sourire se laissait enfin aller. Doucement, sa main glissa sur celle de Charly. Leur amitié n’était peut être pas de retour au top de sa forme, mais Angie se promit d’être là. “Being with him, it’s just too much pressure. I can’t be myself with him. I’m always scared to do something. It’s just… I couldn’t do it anymore. It wasn’t fair to him. To me and not even to our daughter.” Angie posa un regard sur Noaly et se demanda si elle comprenait ce qui se passait autour d’elle. “Maybe the two of you just need a break to... you know… understand what you really want.” Elle avait du mal à croire que ça pouvait vraiment être fini entre Noam et Charly. “What happenned ? ” Peut être que comme ça, elles comprendront ce qui avait poussé Charly à rompre avec l’homme de sa vie.

PS: je suis désolée du temps que ça m'a pris pour répondre oops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Mar 19 Avr - 0:03

(c) lau.

Life Was Never Meant To Be A Struggle

* * *
    “For Noah.”

    C’est ainsi qu’Angie justifia son retour. L’amour avait donc bel et bien la force de faire revenir les gens. Noam, Jessie – qui, bien qu’elle ne l’avouerait certainement jamais, était plus revenue pour Aïdan que pour elle – et maintenant Angie. L’espace d’un instant, Joyce se demanda si Casey reviendrait un jour vers eux, mais elle chassa bien vite cette idée. S’il avait été amoureux d’elle, ses études, aussi importantes soient-elles, n’auraient jamais dû l’éloigner d’elle. Pas à ce point, du moins. Elle refusait d’y penser. Le moins son esprit divaguait dans la direction du jeune avocat, le mieux elle se portait. Aujourd’hui, elle en avait assez de se torturer. Assez de voir les gens autour d’elle souffrir à cause d’histoires d’amour. A quand la fin heureuse, la vie tranquille et le « eurent beaucoup d’enfants » ?

    Charly embrassa la petite Noaly, et la gorge de Joyce se serra. De plus en plus, sa solitude lui pesait. Certes, elle n’était jamais bien seule ; que ce soit au boulot, entourée de petits marmots tous plus adorables les uns que les autres ou de collègues avec qui elle s’entendait à merveille, chez ses parents, au milieu de ses frères et sœurs, avec ses amis ou avec son monstre de colocataire, la jeune femme se retrouvait rarement seule avec ses pensées... Mais ce qu’elle ressentait allait au-delà de la solitude au sens propre du terme. C’était plus une solitude morale. Affective.

    C’est ce qui l’avait poussée à accepter un rencard avec le directeur de l’école dans laquelle elle travaillait – chose qu’elle était venue annoncer à Charly. C’est aussi ce qui la mettait mal à l’aise devant le lien unique qui liait sa meilleure amie à son adorable fille. La maternité, elle y avait toujours pensé.
    Très tôt, trop tôt, elle s’était imaginée portant son enfant, la chair de sa chair. C’était certainement dû au fait qu’elle avait toujours secondé sa mère chez les Finnigan, et qu’aujourd’hui encore, elle s’occupait d’enfants sans arrêt. Ainsi, elle avait toujours cru qu’elle serait la première du groupe à mettre un enfant au monde. Ça ne s’était pas passé ainsi, mais qu’est-ce qui, dans la vie, se passait comme prévu ? Pas grand-chose. Elle ne jalousait pas Charly. Ou plutôt, si, cela lui arrivait souvent de vouloir être à sa place, d’avoir quelqu’un comme Noam à ses côté et une fille aussi adorable que Noaly. Mais pas là. C’était comme si elle la voyait pour la première fois depuis des mois. Comme si elle la voyait vraiment, enfin.

    Les traits tirés, des cernes sous les yeux, les cheveux sans éclats, elle semblait même amincie. Au bout du rouleau. Elle se demanda comment il était possible qu’elle n’ait pas remarqué plus tôt l’état abominable de celle qu’elle considérait comme une sœur. Elle comprit rapidement. Côtoyer Charly régulièrement faisait qu’elle n’avait pas vraiment prit garde aux petits détails de son apparence. Comme la fatigue lancinante qui se lisait dans son regard.

    Une larme unique coula le long de la joue de Charly et la jeune institutrice sentit son regard s’embuer. Elle pleurait avec une facilité déconcertante, devant le moment triste d’un film ou en écoutant une musique douce, mais elle s’empêcha de craquer. Il lui fallait être là pour Lily. Se rattraper du manque cruel d’attention dont elle avait visiblement fait preuve à son égard. Elle s’en voulait déjà terriblement.

    Elle finit par acquiescer, ce qui mina encore plus, si c’était possible, le moral de la tablée.


    “I think so... I don’t know. We’ve been through so much.” Expliqua-t-elle, semblant chercher des mots qui conviendraient pour exprimer son ressenti. Des mots qui n’existaient certainement pas. “Being with him, it’s just too much pressure. I can’t be myself with him. I’m always scared to do something. It’s just… I couldn’t do it anymore. It wasn’t fair to him. To me and not even to our daughter.”

    Joyce jeta un oeil à Noaly, qui babillait tranquillement, tout en jetant régulièrement des regards étonnés autour d'elle. Un vrai petit ange, qui n'était certainement pas consciente du trouble qui agitait sa famille.

    “Maybe the two of you just need a break to... you know… understand what you really want.” Intervint Angie, avec douceur, tout en plaçant sa main sur celle de Charly.

    Joyce hocha la tête.
    “She’s right, honey. You both need to figure out whatever you feel about each other. You are not anymore the Noam and Charly that you were in high school. And that’s alright; I mean, you’ve changed. You’ve grown up. Now you have to decide whether you still wanna be together – as you used to be – or not.”

    Elle ne savait pas si ce qu’elle tentait de dire apaiserait Charly ou pas, mais c’était ce qu’elle pensait. Tout en espérant que la réponse serait que oui, ils voulaient toujours être ensemble. Etre un couple. Le couple d’Hope Mills.

    “What happened ?” Demanda la jeune journaliste. Joy’ lui adressa un regard reconnaissant, elle n’aurait pas été en mesure de gérer seule cette crise.

    Puis elle reporta son attention sur Charly, qui avait les yeux baissés. Sa main libre tremblait légèrement. Joyce s’en empara, avec douceur mais fermeté.


    “First, I wanna know what happened to you, Lil. What’s wrong? You look… You look tired and… And sick. I’m worried about you. We all are.”

    Elle affirmait cela avec certitude, puisqu’il n’était plus rare que Josh et elle discutent de l’état plutôt déplorable de la jeune bar manager. Jusque-là, ils avaient mis ça sur le compte du stress et de la fatigue, mais Joyce n’était plus vraiment sûre ce que soit ce dont il s’agisse vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1494
Pseudo : Lili
credits : .lollipops & tumblr
open pour un sujet ? : Yep

Tell me more
Statut:
Relations:

    BITCHYADMIN▬ Fly me to the moon

MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Mer 4 Mai - 23:07

Passant une main dans les cheveux de sa fille, elle écouta Angie donner les véritables raisons de son retour à Hope Mills. Alors tout s’arrêtait à ça ? Elle était prête à tout abandonner pour une histoire qui était finie ? D’accord, Charly était une véritable fan du couple Donnelly. Pendant longtemps, ils avaient été son modèle, mais elle ne comprenait pas la réaction d’Angie. Elle avait le monde à portée de main et elle était prête à tout abandonner pour quoi ? Pour une histoire d’amour ? « Why do you ask for a divorce if you love him so much ? » Elle sentit le regard noir de Joyce sur elle et roula des yeux. Si elle l’aimait tellement son Camden pourquoi avait-elle demandé le divorce ? Charly était persuadée que même Joyce mourrait d’envie de connaitre la réponse. Peut être qu’elle était devenue amère ou simplement réaliste, mais désormais elle savait que toutes les histoires d’amours ne finissaient pas bien, que parfois on avait le cœur brisé.

Comme elle avait eu le sien deux ans auparavant. Elle n’avait toujours pas récupéré toutes les pièces. Elle avait pensé qu’avec le retour de Noam, son cœur se réparerait tout seul, mais elle avait eu tort. Elle a été beaucoup trop blessée pour redevenir la Charly d’avant. Elle avait pas prévu de parler de sa rupture avec Noam. Elle avait rien prévu de tout ça. Elle était sorti sur sa terrasse pour profiter du beau temps et de sa magnifique petite fille, mais Angie et Joyce avaient débarqué, non pas que leur présence ne la gêne (du moins celle de Joyce ne la gêne pas). Elle avait eu du mal à faire comprendre les raisons à Noam, ces raisons qui l’avait poussé à rompre. Elle aurait du mal à l’expliquer à Joyce. Elle avait du mal à se l’expliquer elle-même.

“Being with him, it’s just too much pressure. I can’t be myself with him. I’m always scared to do something. It’s just… I couldn’t do it anymore. It wasn’t fair to him. To me and not even to our daughter.”
Ses lèvres déposèrent un baiser sur le front de Noaly alors que la jeune Evans tentait de ravaler ses larmes. Jusqu’alors la rupture avec Noam n’avait été qu’abstrait, mais maintenant qu’elle mettait des mots sur ses blessures, tout devenait plus réel.

“Maybe the two of you just need a break to... you know… understand what you really want.” Charly secoua la tête. Elle savait que c’était plus que ça. Certes, elle ne savait pas ce qu’elle voulait, mais elle savait ce qu’elle ne voulait pas et c’était d’une vie où tout semblait faux. Et toute sa nouvelle relation avec lui sonnait faux aux oreilles de Charly. Il n’était plus le même, tout comme elle était une autre personne. Ils avaient pris des chemins différents. Elle avait essayé. Elle avait vraiment essayé de s’épanouir dans cette relation, mais cette relation n’était qu’une pâle copie de ce qu’ils avaient eu.

“She’s right, honey. You both need to figure out whatever you feel about each other. You are not anymore the Noam and Charly that you were in high school. And that’s alright; I mean, you’ve changed. You’ve grown up. Now you have to decide whether you still wanna be together – as you used to be – or not.” Elle avait oublié avec quel facilité Joyce pouvait la comprendre.Elle était vraiment reconnaissante aux deux filles d'être là, même si au fond, ça n'allait rien changer. Dans deux heures, elle et Noam auront toujours rompu et elle sentira encore ce vide dans sa poitrine. Elle acquiesça, tout en essuyant les larmes qui avaient coulé le long de ses joues. “That’s the thing. I don’t know if I love this new Noam. I mean, yeah I love him, but I don’t know if I’m in love with him. When I was with him, everything seemed so fake. I thought that we were going to be okay, you know. Now that he was back and that we had Noaly, but it wasn’t. When he left, I used to think that I could not survive without him. I didn’t know who I was without him, but I survived and I am a new Charly and I don’t know if this new Charly can love this new Noam. I don’t even know if I want to. ”

Tout le monde s’attendait à ce que Charly et Noam soient ensemble. Tout le monde pensait qu’ils étaient des âmes sœurs et si c’était pas le cas ? Si c’était seulement des amours de jeunesse ? Leur couple n’avait pas survécu à la mort de Lynn. Est-ce qu’ils pourraient survivre maintenant qu’ils étaient des adultes et qu’ils avaient des responsabilités ? Charly en doutait fortement.

“What happened ?” Elle releva la tête vers ses deux amies et haussa les épaules. Elle ne savait pas ce qui c’était passé. Depuis quelques semaines, elle se sentait vide, comme si rien ne pouvait plus l’atteindre. Sa relation avec Noam avait été un dommage collatéral de ce sentiment. Si elle ne ressentait plus rien pour lui, elle ne voyait aucune raison qui la pousserait à rester. Elle avait pensé qu’il avait le droit de connaitre la vérité, qu’il méritait au moins ça.

“First, I wanna know what happened to you, Lil. What’s wrong? You look… You look tired and… And sick. I’m worried about you. We all are.” Elle se mordilla la lèvre. Tout serait plus simple si elle avouait la vérité à Joyce et Angie. Elle avait envie de lui dire qu’elle avait un cancer, se réfugiait dans les bras de Joyce et pour une fois, pleurer parce que c’était pas juste. Elle venait à peine d’être maman et la maladie allait l’emporter alors même qu’elle n’avait pas vu grandir sa fille. C’était pas juste. Elle avait déjà assez souffert, mais elle se rappela que Joyce aussi avait souffert de la mort de sa meilleure amie et elle se refusait de la faire revivre ces moments d’angoisse. Elle plaça un sourire sur son visage et répondit “I’m fine. You don’t have to be worried about me okay ? It’s just my breakup and the bar and Noaly. I have been really busy and I did not have the time to take care of myself but I’m fine.” Elle espérait être la plus convaincante possible. Elle se détestait pour mentir à sa meilleure amie, mais si ça voulait dire qu’elle dormait mieux le soir parce qu’elle était sereine, ça allait très bien à Charly



_________________

    ── THE STORY GOES ON WITHOUT YOU ──
    And there's got to be another ending. But yeah you broke my heart. It won't be the last time but I'll get over them too. As a new door opens we close the ones behind. You mixed me up for someone who'd fall apart without you. Yeah you broke my heart for the first time. But I'll get over that too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 334
Pseudo : low
credits : (c) Psychozee
open pour un sujet ? : oui

Tell me more
Statut:
Relations:

    OFF TRACK ☂ I need a fix

MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Mer 18 Mai - 16:36

C’était bizarre de se retrouver ici, après tout ce temps passé à l’autre bout du monde. Elle avait du mal à expliquer les raisons de son retour. Pour certaines personnes, c’était évident que son retour était lié à Camden, mais elle ne voulait pas que tout le monde ait cette impression – même si elle était totalement justifiée. Elle avait demandé le divorce pour une bonne raison et même si aujourd’hui, elle voulait se rapprocher de lui, elle ne voulait pas lui donner de faux espoirs. Elle ne pourrait jamais lui donner ce qu’il voulait. « Why do you ask for a divorce if you love him so much ? » Elle aurait du se douter que Charly allait poser la question qui tue. Pourquoi elle avait demandé le divorce ? Encore aujourd’hui, elle se disait que c’était la meilleure et la plus mauvaise décision qu’elle avait prise de sa vie. “Because sometimes if you love people, you need to let them go.” Souffla-t-elle. Elle ne pouvait pas l’expliquer autrement, sans rentrer dans les détails. Camden voulait une famille, elle ne pouvait pas lui en donner une. L’équation avait été facile à résoudre. Le temps ferait le reste. Du moins, elle l’espérait parce que la douleur devenait un peu plus difficile à porter chaque jour. Elle aurait voulu que quelqu’un lui dise clairement combien de temps il fallait pour réparer un cœur brisé, quelle était la procédure à suivre. Angie aimait savoir les choses. Et en matière de cœur brisé, elle n’y connaissait rien. C’était la première fois que son cœur se brisait en milles morceaux et c’était de sa faute. Uniquement de sa faute.

Pas comme dans le cas de Charly. Elle n’avait pas suivi toute l’histoire. Elle avait su seulement ce que Joyce avait dit dans ses mails. Elle avait appris pour le décès de Lynn, qui avait bouleversé tout le monde et surtout Noam. Elle avait appris pour la grossesse de Charly, mais elle ignorait les détails. Elle n’avait pas compris jusqu’à alors à quel point la mort de Lynn les avait tous affectés et avait mis leur vie en suspens. Voir Charly vulnérable de la sorte la bouleversa. D’autant qu’elle s’en souvienne, elle n’avait jamais vu cette partie de Charly.

“She’s right, honey. You both need to figure out whatever you feel about each other. You are not anymore the Noam and Charly that you were in high school. And that’s alright; I mean, you’ve changed. You’ve grown up. Now you have to decide whether you still wanna be together – as you used to be – or not.”

Elle observa Joyce et Charly. C’est une amitié comme ça qui manquait dans sa vie. Un jour, elle avait cru l’obtenir avec Charly, mais ça avait disparu le jour ou Angie avait décidé de partir à l’autre bout du monde pour suivre son rêve. Elle pourrait devenir amie avec Joyce, mais elle se sentait mal à l’aise. Elle avait lu tous ses mails. Elle connaissait la moindre de ses pensées les plus intimes. Si Joyce avait su qu’Angie les lisait, elle n’était pas sûre que la jolie blonde aurait continué. Elle se rendit compte alors qu’elle était seule, qu’elle avait certes touché son rêve du bout des doigts mais elle avait été seule. Tout ce qui lui restait à faire, c’était de se faire pardonner et elle se fit la promesse d’être là pour Charly et pour Joyce, quoi qu’il lui en coute.

“That’s the thing. I don’t know if I love this new Noam. I mean, yeah I love him, but I don’t know if I’m in love with him. When I was with him, everything seemed so fake. I thought that we were going to be okay, you know. Now that he was back and that we had Noaly, but it wasn’t. When he left, I used to think that I could not survive without him. I didn’t know who I was without him, but I survived and I am a new Charly and I don’t know if this new Charly can love this new Noam. I don’t even know if I want to. ”

La voir de la sorte lui faisait mal au cœur. Elle avait toujours cru que Noam et Charly était fait pour être ensemble, qu’ils arriveraient à braver monts et rivières tant qu’ils étaient tous les deux, mais apparemment, elle avait eu tort. Egoïstement, elle pensa à elle et Camden. Si l’espoir était mort pour Charly et Noam, il ne lui restait aucune chance d’un jour faire partie de la vie de son ex-mari. Elle chassa ses pensées de son esprit et se focalisa sur Charly, qui semblait pouvoir perdre pied à n’importe quel moment.

“That doesn’t mean it’s over, right ? Maybe you just need time to learn to know each other again. You know, go out in a date or something.” Elle se rendit compte que ses propositions ne marcherait pas si Charly n’avait pas envie que ça fonctionne. Elle se mordilla la lèvre pour se retenir de poser la question. Elle avait peur de mettre les pieds dans le plat en posant une question qui pourrait tout remettre en question. “Is there someone else ? ” murmura-t-elle.

Elle savait que Charly risquait de la tuer ou pire, mais elle se devait de poser la question. Après tout, d’après les mails de Joyce, Charly avait été fiancé à un autre homme il n’y a pas si longtemps que ça, même si tout le monde semblait l’avoir oublié. Elle écouta Joyce et posa à nouveau son regard sur Charly. C’est vrai qu’elle avait l’air fatiguée. Ses traits étaient tirés et son teint n’avait plus l’éclat qu’Angie lui connaissait.

“I’m fine. You don’t have to be worried about me okay ? It’s just my breakup and the bar and Noaly. I have been really busy and I did not have the time to take care of myself but I’m fine.”

Angie la regarda quelques seconds avant de tourner le regard vers Joyce. Les deux avaient l’air sceptique. C’était plus que ça, Angie en était persuadée, mais elle connaissait Charly. Elle savait que si elle ne voulait rien dire, personne ne saurait rien. “Well, you should take care of yourself. I could watch your daughter while you and Joyce enjoy a day at the spa if you want to.” Si Charly ne voulait pas prendre soin d'elle, Angie pouvait au moins s'assurer qu'elle le faisait l'espace d'une journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   Mer 7 Sep - 15:42

HJ : Du coup, faut peut-être bouger ce sujet dans Flashback, non? ^^ Au vu du retard qu’on a pris par ma faute… (a)

    “Why do you ask for a divorce if you love him so much?” Interrogea Charly.
    Joyce lui lança un regard désapprobateur. Elle n’aimait pas lorsque sa meilleure amie se laissait aller à ses piques méchantes, d’autant plus lorsque c’était dans le but de blesser quelqu’un. Il n’était pas rare que la jeune Evans en vienne d’ailleurs à regretter ses propos, échappés sous le coup de l’émotion. Ce genre d’impulsivité était étranger à Joyce qui était plutôt du genre réfléchie et posée.

    “Because sometimes if you love people, you need to let them go.” Souffla Angie.

    Sa réponse toucha Joyce, plus qu’elle n’aurait pu le prévoir. Un sentiment bizarre naissait en elle depuis quelque temps, quelque chose qu’elle n’arrivait pas à exprimer et encore moins à expliquer. C’était cela. L’acceptation. Elle avait compris que Casey reviendrait si tel était son désir, et que si non, elle devait le laisser suivre sa route. Ce serait certainement dur au début, mais c’était la seule façon de se libérer de cette relation, pourtant inexistante, qui la bouffait. Un éclair de reconnaissance passa dans le regard qu’elle porta à la journaliste.

    La discussion devenait de plus en plus pessimiste. Elle n’avait jamais vu Charly aussi démoralisée, si ce n’était suite aux décès de ses proches.

    “That’s the thing. I don’t know if I love this new Noam. I mean, yeah I love him, but I don’t know if I’m in love with him. When I was with him, everything seemed so fake. I thought that we were going to be okay, you know. Now that he was back and that we had Noaly, but it wasn’t. When he left, I used to think that I could not survive without him. I didn’t know who I was without him, but I survived and I am a new Charly and I don’t know if this new Charly can love this new Noam. I don’t even know if I want to.”

    Aussi terrible que cela lui puisse paraitre d’admettre, Joy comprenait ce que voulait dire Charly. Certes, elle avait toujours été supportrice numéro un de leur couple, en tant que meilleure amie des deux concernés, mais aussi en tant que personne – elle les avait toujours admiré, dans leur façon de s’aimer et de gérer les crises… Mais si aujourd’hui leur relation était devenu plus malsaine et destructrice que positive et porteuse de bonheur, alors mieux valait y mettre fin. Elle ne voulait voir ni Noam ni Charly souffrir, car indirectement, cela lui ferait du mal à elle. Et ils avaient tous eu leur compte de souffrance.

    “That doesn’t mean it’s over, right ? Maybe you just need time to learn to know each other again. You know, go out in a date or something.”

    L’idée était plus que bonne. Joyce approuva immédiatement d’un hochement de tête.
    “That’s a great idea. You know you can call me anytime if you need me to babysit. Just go out! It’s been a long time since we didn’t throw a party like we used to when we were younger, all together. Maybe we all miss that, too.”

    C’était vrai. Depuis la mort de Lynn, ils n’avaient plus vraiment eu le coeur à organiser des soirées, ne serait-ce qu’entre membres de leur petit groupe, et cela commencait à vraiment manquer à la jeune prof. Maintenant que Jessie était de retour, elle se mit en tête qu’il était grand temps de reprendre les bonnes habitudes. Une soirée karaoké ou « jeux de société » s’imposait. De quoi réunir tout le monde autour d’une pizza et de quelques bières, rien de bien sorcier

    “Is there someone else?” murmura alors Angie.

    Cela fit réagir Joyce, qui releva immédiatement les yeux en direction de sa meilleure amie, pour scruter sa reaction. Avait-elle était si négligeante qu’elle n’avait pas vu qu’elle avait encore des sentiments pour X ? Après tout, il avait été là pour elle alors que Noam lui s’était enfui. Il l’avait épaulée, rassurée, aimée… Maintenant que Lily disait ne plus pouvoir être avec No, peut-être que c’était de lui qu’elle avait besoin, d’une autre présence masculine… Malgré tout, Joyce ne pouvait se résoudre à admettre que sa meilleure amie finirait avec quelqu’un d’autre que Tanner. C’était inconcevable.

    “Is this X ?”

    Aux interrogations quant à son état, Charly afficha un mince sourire qui se voulait sans doute rassurant.
    “I’m fine. You don’t have to be worried about me okay? It’s just my breakup and the bar and Noaly. I have been really busy and I did not have the time to take care of myself but I’m fine.”

    Joyce se tut un instant. Elle voulait la croire, mais tout en elle lui criait que quelque chose clochait, que si elle n’insistait pas, elle finirait par le regretter. Mais elle connaissait trop bien Charly pour ne pas passer à autre chose – tant qu’elle ne voudrait rien dire, elle ne dirait rien, c’était ainsi. Aussi, elle finit par hocher la tête.

    “Well, you should take care of yourself. I could watch your daughter while you and Joyce enjoy a day at the spa if you want to.” Déclara Angie.

    “I have a better idea.” Reprit Joyce, tentant d’insuffler à ses mots un semblant d’enthousiasme. “We could all use a little break out of Hope Mills, so I’m sure Noam wouldn’t mind looking after this little angel while we all three go to the spa, have a good massage and just chill. Enjoy some girl time. What do you say?” Termina-t-elle, les questionnant du regard, avec un grand sourire.

    Elle ne voulait pas qu’elles passent la journée à se morfondre, la vie était bien trop courte pour ça. En tant qu’amie, elle se devait d’être là pour écouter, mais aussi changer les idées ! Il était grand temps d’égayer la journée.

    Ce fut donc d'un accord général que Joyce se leva et s’éloigna un peu pour passer un coup de fil. Moins de vingt minutes plus tard, Noam était rentré et les filles prêtes à passer la journée dans un spa tout confort. Que du bon, et exactement ce dont elles avaient besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE   

Revenir en haut Aller en bas
 

Do we know each other ? ▬ ANGIE & JOYCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hope Mills :: ▬ Hope Mills ▬ :: Lagoon Park ::  Maison Evans-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit